Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

Prix du GNV


Bac
 Share

Recommended Posts

Je ne comprend pas la différence que tu fais entre l'électricité et le gaz : la station n'est pas directement alimentée par le fabricant de biogaz, tout comme ma maison, en tant que cliente Enercoop, n'est pas alimentée directement par de l'électricité renouvelable : la station est reliée au réseau de gaz, comme je suis reliée au réseau électrique. Ce qui compte, dans les 2 cas, c'est uniquement la traçabilité financière, pas la traçabilité des molécules de gaz ou des électrons. C'est-à-dire que ce que je finance avec mon achat soit bien de l'énergie renouvelable. Et il me semble que la possibilité de dissocier les Garanties d'Origine de l'électricité ou du biogaz auquel elles correspondent va justement à l'encontre de cette traçabilité réelle, contrairement à ce qui est prétendu. Le seul "intérêt" (qui n'en est pas un pour l'environnement), c'est de pouvoir verdir de l'énergie polluante et que de l'énergie renouvelable ne soit jamais gaspillée en terme de com'... Mais je ne comprend pas ce qui empêcherait la station GNV de PACA d'acheter du biogaz dans le Nord, de le payer au producteur (gaz et GO indissociés), et de consommer des molécules de méthane du réseau, pendant que le producteur injecte une quantité similaire de biogaz dedans, à l'autre bout de la France. Quelle différence avec l'électricité ??

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Alors après avoir lu ton message sur le sujet Gaz'up, je comprend implicitement que :

injection dans le réseau => dissociation du gaz et de sa GO

et donc non-dissociation du gaz et de sa GO => le gaz ne passe pas dans le réseau.

Ce qui répond à ma question du message ci-dessus, mais... pourquoi cette condition ? Qu'est-ce qui empêche un fournisseur d'acheter le gaz et la GO qui va avec, de manière indissociée, à un producteur de biogaz qui injecte sur le réseau ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me répond à moi-même : ma réponse ne serait-elle pas là ?

Citation

Depuis les nouveaux contrats signés après novembre 2020, le complément de revenu ne s’additionne plus au tarif réglementé et les GO sont cédées gratuitement à l’État qui peut en faire don gratuitement aux communes pour les installations situées sur leur territoire (sur demande) ou les mettre aux enchères à destination des fournisseurs.

C'est un système lamentable...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Claireomatic

Oui, en fait, le système des Garanties d'Origine (GO) pour le biogaz est globalement identique à celui de l'électricité. Avec les GO, on sépare l'injection de l'énergie verte (électricité verte ou biogaz) dans le réseau et sa consommation. La correspondance entre les 2 se fait par l'usage des Garanties d'Origine. Sur ce lien (https://omnegy.com/garanties-origine-electricite-verte-gaz-vert/), le système de ces Garanties d'Origine (GO) pour les 2 énergies considérées sont présentées dans les quasi même termes.

La différence est que le réseau électrique est plus dense que le réseau des conduites de gaz, et l'injection d'électricité dans le réseau ne demande pas de grosse installation, je pense. En zone peu dense, on peut avoir du biogaz produit loin de tout réseau de conduite de gaz. Plutôt que d'installer un réseau de gaz inutile, la solution est le transport par camion ou la consommation locale par station GNV ou encore la transformation du biogaz en électricité (la cogénération). Il y a donc tout un créneau spécial à considérer, celui du biogaz produit mais non injecté (sous-entendu non injecté dans le réseau de gaz) (et ceci a été évoqué dans la loi d’Orientation des Mobilités du 24 décembre 2019 - lien ici http://www.arnaudgossement.com/archive/2020/01/06/loi-d-orientation-des-mobilites-lom-les-mesures-phares-6203306.html).
Il est vrai que dans l'idéal, comme l'indique Claireomatic, il serait mieux que le bioGNV vendu corresponde vraiment à du biogaz acheté et non seulement à la GO achetée (qui va verdir ensuite du gaz-fossile). Mais il vrai que cela rendrait moins souple la transaction entre producteur et fournisseur et risquerait de rendre moins disponible la possibilité de faire le plein en bioGNV. Actuellement le producteur injecte du biogaz dans le réseau, puis vend la GO qui en est issue à un fournisseur souhaitant verdir son gaz-fossile. Avec le système des GO, il y aurait quand même au moins  autant de biogaz injecté, que de GO consommées. Et donc en faisant le plein en bioGNV, même si à la station où l'on est, il s'agit de gaz-fossile verdi par des GO, on favorise quand même la part du biogaz par rapport au gaz-fossile dans l'ensemble du gaz méthane du marché. Mais il est vrai que cela favorise le discours Greenwashing de certains fournisseurs qui vont mettre en avant la disponibilité de leur biogaz, alors qu'il ne s'agit que de gaz-fossile verdi avec l'achat de GO.

 

De plus, comme le bénéfice fait sur la vente des GO pour le fournisseur quand il vend du méthane carburant (GNV) est 100% bénéfice pour lui, alors que le bénéfice fait sur la vente des GO par le fournisseur quad il vend du méthane combustible est versé à 75% à l'état, cela encourage le fournisseur à mettre le biogaz acheté dans le réseau gaz-combustible et de plutôt utilisé les GO pour le gaz-carburant (GNV). Et donc dans le cas du GNV, le fournisseur peut faire un discours greenwashing bioGNV alors qu'il s'agit souvent de gaz-fossile verdi par des GO et en profiter en plus pour faire un bénéfice direct sur la vente des GO qui va avec de pair avec la vente du bioGNV en station.

Même si en étant vigilant, on peut distinguer les stations qui vendent du vrai bioGNV (et dans ce cas, il ne vont pas vendre de GNV-fossile) et celles qui vend du bioGNV verdi par les GO. Il me semble que le système serait plutôt vertueux en favorisant ainsi la part du biogaz dans le volume total de gaz.

 

La question que je me pose maintenant est le bilan global, entre la quantité de biogaz injecté et les GO produites, sont-elles toutes consommées ou en manque-t-il ? C'est-à-dire la requête en gaz vert carburant et combustible couvre-t-elle la production de biogaz ? Et que se passe-t-il s'il n'y a pas assez de GO par rapport aux requêtes de gaz vert ?
D'après le document de GRTgaz "Panorama du Gaz Renouvelable en 2020" (lien ici https://www.grtgaz.com/sites/default/files/2021-04/Panorama-du-gaz-renouvelable-2020.pdf), et sous réserve d'une bonne compréhension de ma part, les 214 sites de production de biogaz ont injecté 2207GWh dans les réseaux de gaz naturel. Et le bioGNV consommé représente 286GWh (soit 13%).
En complément, sur ce site https://gobiomethane.grdf.fr/Default.aspx, on peut récupérer le rapport final sur les GO en 2020
Concernant les GO, 23% des GO utilisées l'ont été  pour du bioGNV (c'était 70% en 2017, puis 46% et 41% en 2018 et 2019, il y a sans doute un effet Covid en 2019). Les quantités de GO crées et utilisées en 2020 sont le double de celles de 2019. Le biogaz est donc bien en pleine expansion.

Sur toutes les GO produites en 2020, 53,15% ont été utilisées - elles ont une durée de vie de 24 mois.

Il semble donc qu'il y ait plus de biogaz produit que de biogaz demandé par les consommateurs.

 

Et comme indiqué par @Claireomatic

Le 14/12/2021 à 11:15, Claireomatic a dit :

Depuis les nouveaux contrats signés après novembre 2020, le complément de revenu ne s’additionne plus au tarif réglementé et les GO sont cédées gratuitement à l’État qui peut en faire don gratuitement aux communes pour les installations situées sur leur territoire (sur demande) ou les mettre aux enchères à destination des fournisseurs.

Maintenant, c'est l'état qui va récupérer les GO et les mettre aux enchères pour les fournisseurs. Si j'ai compris, l'idée est, puisque les producteurs de biogaz ont été subventionnés par l'État, l'État récupère lui-même les GO et les vend ou donne lui-même. Ces GO auraient une durée de vie plus courtes de 12 mois. Mais actuellement on fonctionne toujours sous l'ancien système, car les contrats ont été conclus avant novembre 2020, les producteurs commercialisent leurs GO qui ont une durée de vie de 24 mois.
Mais il semble que la 1ère mise aux enchères soit prévue pour avril 2023 (lien ici https://gazelenergie.fr/blog/2021/06/08/garanties-dorigine-biogaz-un-secteur-en-pleine-evolution-reglementaire/), du fait des contrats et des durées de vie des GO actuelles.

 

  • Like 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Suisse,

C'est là que je ne comprend pas en temps normal La France est moins chère que la Suisse au kg .

La je crois qu'on est le pays le plus chère de "l'Univers".

Donc j'en reviens a ma première pensée soit en France on ne sait pas négocier des volumes d'achat du gaz ou soit on on en profite sur le dos du consommateur.

 

Si vous avez les applis gibgas ou metanauto c'est très facile de comparer les prix avec les pays voisins.

Modifié par Yann
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour @Yann,

pour ce qui concerne la Suisse, ce sont des distributeurs de gaz locaux qui ont déployé les stations de gaz, majoritairement dimensionnées pour les véhicules légers.

ce ne sont donc pas des pure players du GNC comme Vgas, GNVERT et compagnie.

Et le GNC ne représente qu’une infime part du gaz vendu sur leurs réseaux. 
En conséquence, les services marketing et commercial de ces petites entreprises ne sont pas d’une grande réactivité pour modifier le prix de vente sur ces stations qui sont logées au sein des stations services Migrol, Tamoil, BP ou Shell.

Et pour information, le prix du gaz en Suisse est autant voire plus cher qu’en France. 
Bonne journée 

Alex

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à toutes et à tous.

Sur Valence ( 26 ) en quelques semaines et deux ogmentations le prix du G'V est passé passé de 1'26€ à 2'15€ ! ! !

A vous lire je constate qu'ailleurs il en est de même. C'est une vraie honte cette ogmentation. J'ai pu lire que ça devrait redescendre au premier trimestre 2024.

Qu'en est-il ?

Bonnes fêtes de fin d'année à tous . . .

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Yann

La situation des prix GNV est effectivement difficile à bien comprendre.
Pour essayer d'avancer sur la question, j'ai consulté l'origine de l'approvisionnement de gaz par pays selon le site de données de l'Union Européenne (lien ici https://ec.europa.eu/eurostat/cache/infographs/energy_trade/entrade.html). On a les données 2019 :
Pour la France :  Norvège 36,3 %  - Russie : 19,5 % - Autres : 9,4 - Nigéria 8,3% - Pays-Bas 7,6% - Algérie 6,7%
Pour l'Allemagne : Russie 51,2% - Autres 45,9 % - Norvège 2,9%

Pour l'Italie : Russie 47,1 % - Algérie 18,8% - Qatar 9,2% - Norvège 8,6% - Libye 8,0%
Pour la Belgique : Pays-Bas 33,7% - Norvège 30,0% - Qatar 20,3% - Russie 8,3%

Pour l'Espagne  : Algérie 33,1% - Nigeria 11,5% - Qatar : 11,5% - Russie 7,5%

Pour la Grande-Bretagne (encore dans l'UE en 2019) : Norvège 57,8 % - Qatar : 18,9 % - Russie 6,7%
Pour la Suisse : Russie 53% - Norvège 27% - UE 15% 
Autres (pour l'Allemagne et la France) correspond à des achats sur le marché Nord-Ouest européen difficile à tracer. Pour la Suisse, j'ai trouvé les données sur ce lien : https://gazenergie.ch/fileadmin/user_upload/e-paper/GE-GasInZahlen/GiZ_20_fr.pdf)

 

Si les données 2019 restent valables en 2021, il semble que la France soit plus dépendante de la Norvège que les autres pays, mais cette situation se retrouve sur le Grande-Bretagne et à un degré moindre en Belgique et en Suisse. Qu'en est-il des prix du GNV en Grande-Bretagne ?

 

@Alex

L'idée d'Alex de comparer les profils des opérateurs de stations est intéressant. Si on utilise les données de https://transport.data.gouv.fr/datasets/stations-gnv-publiques-en-france-2/, les opérateurs sont (au vu des 190 stations ouvertes) :
* Engie (51 stations - 26,8%) opérateur gazier par excellence (l'Etat est propriétaire de 23,7% et a 33,8% des droits de vote), GrDF et GRTgaz sont ses filiales.
* Total 14 stations et AS24 12 stations. A eux 2, cela représente 13,7% des stations. Font partie du Groupe TotalEnergies. Opérateur multi-énergies avec 16000 stations de carburant dans le monde
* Air Liquide 22 stations (11,6%) Spécialiste gazier mais plutôt dans la fourniture de gaz aux industriels

* Gazup (avec Naturgy) 14 stations (7,36%) souhaite devenir un groupe de stations multi-énergies renouvelables

* Avia/Primagaz 13 stations (6,8%) Primagaz est la filiale française du groupe familial néerlandais SHV Energy, 1er distributeur mondial de GPL, Avia est un groupe pétrolier avec 708 stations en France

* Proviridis/Vgas 11 stations (5,8%) spécialisé dans le gaz pour véhicule

* Endesa 9 stations (4,7%) groupe espagnol de l'électricité et du gaz qui appartient au groupe italien ENEL

* Seven/Evergaz  8 stations (4,2%) consortium station multi-énergies renouvelables 

 

Donc Engie, TotalEnergies et Air Liquide représentent plus de 50% des stations (99 stations) puis des groupes plus gros (22 stations Endesa- Avia) et ensuite le réseau de plus petits opérateurs. C'est donc Engie qui fait probablement la pluie et le beau temps, car il a le nombre plus important de stations et via ses filiales GrDF et GRTgaz, il a les structures d'acheminement du gaz-fossile.
Cela me donne l'impression que les autres suivent Engie (un peu contraint aussi) sauf les purs opérateurs bioGNV qui peuvent agir avec plus d'autonomie. L'État a contraint Engie sur le  gaz combustible avec le tarif reglementé. Le GNV impacte essentiellement les poids-lourds et les collectivités territoriales (bus, camions éboueurs etc..) qui sont une population captive et donc, je pense que l'État laisse totalement faire, tant que cela ne bouge pas trop de ce côté-là. On l'avait vu dans la période de baisse des prix du gaz au niveau international, Engie est restée figée au 1,26€/kg alors que les autres opérateurs faisaient preuve de plus de souplesse.
Après un passage rapide à 1,70€/kg, Engie est passé à 2,15€/kg, et je crains que cela ne soit pour un bout de temps vu le peu de souci qu'ils ont de mettre le prix au plus juste.
Je pense que l'attitude d'Engie sera clé dans l'évolution des prix GNV en France.

Modifié par Alberi
complément
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 15 heures, Alex a dit :

Bonjour @Yann,

pour ce qui concerne la Suisse, ce sont des distributeurs de gaz locaux qui ont déployé les stations de gaz, majoritairement dimensionnées pour les véhicules légers.

ce ne sont donc pas des pure players du GNC comme Vgas, GNVERT et compagnie.

Et le GNC ne représente qu’une infime part du gaz vendu sur leurs réseaux. 
En conséquence, les services marketing et commercial de ces petites entreprises ne sont pas d’une grande réactivité pour modifier le prix de vente sur ces stations qui sont logées au sein des stations services Migrol, Tamoil, BP ou Shell.

Et pour information, le prix du gaz en Suisse est autant voire plus cher qu’en France. 
Bonne journée 

Alex

Bonsoir @Alex,

 

En temps Normal les prix du GNV sont plus élevés qu'en France .

Normalement on aurait du retrouver des prix suisse beaucoup plus chère, mais ce n'est pas le cas .

C'est ce que je constate ce n'est pas normale qu'en France on soit à plus 2€/kg. Alors que les pays voisins ne sont pas à ce niveau.

Moi je constate qu'il y a un problème de négo des prix ce serait le comble!!

Ou soit on vise le profit .

Il est aussi vrai que j' ai entendu que les prix devrait baisser au 1 er trimestre 2024 alors que les prix ont déjà baissé.

C'est pareil je pense que chez nos voisins les prix sont déjà en baisse ou vont l'être prochainement par contre en France faudra attendre 1 an. Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond

Modifié par Yann
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Raistlin

il y a 12 minutes, Raistlin a dit :

Cette part diminue constamment.

Dans le post précédent, j'utilisais les données de https://transport.data.gouv.fr/datasets/stations-gnv-publiques-en-france-2/, en me limitant aux 190 stations ouvertes. 
Mais si on regarde les stations considérées "en projet" dans cette même base de données, sur les 65 stations en projet, il y en a 17 pour Engie soit 26,15% des projets contre 26,8% des stations existantes. La part d'Engie ne diminue pas dans les stations en projet et reste quasi-constante. Et ceci n'est guère étonnant, car avec GrDF et GRTgaz, qui sont ses filiales, Engie a tous les éléments pour contrôler le marché GNV...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voici une copie d'écran de la page Linkedin d'un Responsable animation des filières Mobilité Durable GNV BIOGNV chez GRDF (lien ici https://www.linkedin.com/posts/bruno-coquelin-003572171_gnv-biognv-mobilite-activity-6876880865314570240-6eGB)

Coquelin-GNV.jpg.92abeef2ab692f656fd344943f78fab1.jpg

Pour avoir trouvé à faire le plein en bioGNV à 1,30€/kg, il y a une semaine, bravo à ce responsable de GrDF. Mais clairement, il n'a pas fait le plein dans une station Engie qui met le bioGNV à 2,15€/kg ces temps-ci (je rappelle que GrDF est une filiale d'Engie)  3883.gif

 

@Alexis

Carburogaz a fait des adeptes chez GrDF 4928.gif

  • Haha 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...

Aujourd'hui à la station Air Liquide d'Auxerre Moneteau : 3,109 €/kg. Je pense que c'est un record, non ? Et ça n'était même pas du biogaz, inaccessible avec la carte Romac dans les stations Air Liquide. Espérons que ça s'arrête, et que ça redescende rapidement...

Modifié par Claireomatic
  • Sad 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Claireomatic

Alors là c'est vous qui décrochez le pompon pour l'instant 8513.gif

La barrière des 3€/kg est franchie, assez nettement même avec 3,109€/kg ! Là cela devient exagéré 4955.gif !

Et quel était le prix du bioGNV dans cette station ?


Pour redonner un peu de sourire, il devrait y avoir une ristourne via la carte Romac sur les stations Air Liquide. 
Je ne sais pas si c'est une remise fixe ou un pourcentage (et dans ce cas, le montant de la ristourne sera d'autant plus haut, si le prix est haut 026.gif). Enfin si j'ai bien compris le post de @Samuel Bodin de juillet 2021 (lien ici https://forum.gaz-mobilite.fr/topic/romac-cb-578/?do=findComment&comment=3275). Il va pouvoir nous le préciser.
 

Les prix de cette station Air Liquide atténueront le choc lors de votre retour vers la station "Claireomatic" de Wissous (Endesa).
Les prix à Wissous pour janvier 2022 sont : GNV-fossile=2,928€/kg         bio-GNV=2,988€/kg        Mix=2,946€/kg
Mais pour les stations Endesa, il n'y a pas encore de ristourne avec la carte Romac, sauf si @Samuel Bodin nous annonce une bonne nouvelle.
Peut-être même que Air-Liquide Auxerre Moneteau avec ristourne devient équivalent à Endesa-Wissous sans ristourne ?

Ils veulent vraiment nous refaire passer à l'essence ?  1660.gif

 

Modifié par Alberi
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, Alberi a dit :

Les prix à Wissous pour janvier 2022 sont : GNV-fossile=2,928€/kg         bio-GNV=2,988€/kg        Mix=2,946€/kg

Bah 2.90, c'est pas non plus à des années lumières de 3€, même si sur plusieurs pleins ça fait certainement une différence.

Il y a 11 heures, Alberi a dit :

Ils veulent vraiment nous refaire passer à l'essence ?  1660.gif

Ou au nucléaire...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Evidemment que non, les fournisseurs ne peuvent qu'espérer qu'on reste au gaz, et qu'on ne finisse pas comme en Ukraine. Pendant ce temps, de grosses manifs secouent le Kazakhstan, où le GNL est le premier carburant des voitures... Leur gouvernement a promis une réduction du litre de GNL à 50 tanges, soit 10 centimes, contre 120 en début d'année, pour assurer la stabilité du pays (tout en réprimant très fort).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Claireomatic,

Bien sûr que les opérateurs ne veulent pas nous éloigner du GNV, mais de tels prix encouragent à passer à l'essence, car  il revient clairement moins cher à 3€/kg  pour le GNV de circuler à l'essence.

Mais, nous, particuliers utilisant le GNV, nous représentons une portion si congrue, que les opérateurs sont, je pense, indifférents à cette clientèle des particuliers, seule la clientèle professionnelle compte. Et il n'y pas risque que nous manifestions 3720.gif

Par contre,  au Kazakhstan, les utilisateurs de gaz représentent beaucoup plus. Mais le GNL, carburant des voitures, ce n'est pas possible  (même si je l'ai aussi entendu à la radio). A pression atmosphérique, le gaz naturel doit avoir une température de -161°C pour être liquide. Pour les camions, les réservoirs sont remplis de GNL stocké à une pression de 4-10 bars à une température comprise entre -140 et -125°C. On ne peut avoir cela dans un véhicule de particulier (même s'il fait sans doute plus froid au Kazakhstan 2023.gif).

D'après cet article de Le Monde (lien ici https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/06/que-se-passe-t-il-au-kazakhstan-tout-comprendre-en-4-questions_6108449_3210.html), il s'agit du GPL qui a doublé de prix et qui est le carburant majoritaire.

Or le GPL vient à 40% du raffinage du pétrole et à 60% du traitement du gaz naturel. L'effet d'augmentation du gaz est plus modéré sur le GPL (qui augmente beaucoup moins en France).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Claireomatic
Moi aussi j'avais entendu Gaz Liquide à l'origine des manifestations au Kazakhstan, sans bien comprendre d'où venez l'erreur. Mais avec cet article de Reporterre, lui sans erreur (lien ici https://reporterre.net/Le-petrole-au-coeur-de-la-revolte-au-Kazakhstan), j'imagine d'où viennent les erreurs journalistiques des autres (et aussi un peu de manque de rigueur).
"Gaz de Pétrole Liquéfié" devient "Gaz Liquéfié" puis devient "Gaz Liquide", faisant passer ainsi le GPL en GNL.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Créer...