Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 23/12/2020 dans toutes les zones

  1. 5 points
    Bonjour, Je découvre, grâce à une vidéo, un réseau de stations nommé Gazie. En réalité, il s'agit de la marque commerciale de plusieurs stations déjà existantes: - Agriopale à Arques (62) en lien avec le site de méthanisation de la brasserie Goudale https://www.gaz-mobilite.fr/stations-gnv/arques-62510-201/ - SEVE (Saumur Energies Vertes) à Saumur (49) en lien avec l'unité de méthanisation de Chacé https://www.gaz-mobilite.fr/stations-gnv/saumur-49400-139/ La bonne nouvelle pour nous, c'est que la société Agriopale, à la manoeuvre dans ces projets de valorisation, dont la production de biométhane, semble avoir quelques projets de stations GNV dans les tuyaux ! http://gazie.fr/index.php/nos-stations-gnv/ Voici la vidéo en question:
  2. 4 points
    J'ai pris la liberté de les contacter. Il se pourrait que les pouvoirs publics se soient trompés en prenant la valeur de la conso essence pour celle du gaz. Un retour devrait être fait pour que les données soient corrigées lors de la prochaine publication (tous les 3 mois) Alexis
  3. 3 points
    Bonjour, Nouveau membre, je viens d'acquérir une Seat Leon TGI de 2019 . j'ai parcouru environ 1200 km et pour ma part c'est une voiture très agréable à conduire. Grace à vos contributions j'apprend beaucoup de choses et vous en remercie.
  4. 3 points
    Bonjour Cris, je roule au GNV et je suis plus qu'intéressé par l'ouverture des stations au public. Mais on ne représente rien pour un exploitant de station. c'est la dure réalité. 1 voiture, c'est grosso modo 1 plein par semaine soit 17-18kg. 1 PL, c'est entre 80 et 100 kg par JOUR ! Donc quand sur une station, 20 camions d'une entreprise viennent avec leur badge privatif faire le plein, le gestionnaire de station a sa masse critique et aura les chiffres en noir dans le plan d'affaire. Il ne va pas s'embêter avec des particuliers qui ne lui rapportent pas grand chose et au pire, partent en arrachant le pistolet. ça changera peut être par la suite mais GNV = pro, comme le diesel à l'époque. Les politiques, qui normalement doivent seulement définir un cadre pour savoir ce qu'est un véhicule propre ou pas, ont fait le choix d'imposer eux même la technologie, en l'occurrence l'élec à batterie, à grand coup de subventions. Donc le marché du VP GNV restera inexistant tant qu'un autre élément viennent contre carrer ceci (prise en compte de l'ACV, pénurie sur lithium ou cobalt, Batterygate, sobriété énergétique...). Personnellement, si j'ai pris un véhicule GNV, c'est parce que je suis convaincu du côté vertueux de ce carburant , que j'ai une station GNC me permettant de faire le plein de bioGNV (même si c'est une Engie, c'est toujours moins cher que l'essence ou le diesel) et que j'accepte de prendre le risque de ne pas pouvoir faire le plein aussi facilement qu'avant, de devoir prendre une carte Romac et que potentiellement, je ne puisse pas revendre mon véhicule lorsque je voudrais le changer. Je n'attends rien de l'état, pas de subvention. Je le fais car à l'instant t, c'était la meilleure solution pour moi. J'entends souvent qu'il manque des stations alors on ne peut rien faire. J'ai réussi à traverser la France, de Haute Savoie jusqu'à Lacanau A/R en passant par un désert total de stations GNC (Clermont), ça passe. Et honnêtement, regardez la carte des futures stations planifiées, on va être à l'aise dans pas longtemps, surtout avec les ambitions débordantes de Karrgreen ou Proviridis. Si on attend que toutes les planètes soient alignées, on ne fait rien. Pour la question sur VW, VW arrête de développer des nouveaux moteurs GNC, pas de commercialiser des véhicules GNC. Et la vérité d'un jour peut être différente de celle du lendemain, surtout quand on parle de business. Bonne journée. Alex
  5. 3 points
    si on produit du biogaz, on produit du CH4. On prend donc un part du carbone des déchets végétaux pour faire ce gaz. Cela crée donc un déficit de carbone par rapport à du compostage. Mais de là à dire qu'il y a 0 carbone: bullshit. Par contre, s'il y a des substances indésirables dans les digestats, ils auraient été présents aussi dans les amendements traditionnels. C'est un article bien à charge: expliquer que de mettre des pompes, des moteurs et un PC c'est de la haute technologie... Et dire que la biochimie qui est reproduite dans un digesteur est complexe, mouais. Qu'un digesteur doive se piloter et être maitrisé, c'est vrai mais il ne faut pas partir dans des envolées lyriques pour faire peur. Alex
  6. 2 points
    Bonjour à Tous, Une info importante pour les possesseurs de véhicule GNV . La station de LAON (02- Aisne), est ouverte je viens de faire un avitaillement . En attendant les prochaines ouverture en Ile de France , Noisy Le Grand et Porte d'Aubervilliers sur le périphérique extérieur et intérieur donc 3 stations a venir .
  7. 1 point
    En complément, la représentante de Gazie que j'ai pu joindre par téléphone m'a informé que la carte Romac allait être acceptée sur leurs stations. Même si la carte bancaire est acceptée dans leur stations, cela nous apporte une sécurité supplémentaire au moment de payer, on ne sait jamais... Je n'ai en revanche pas abordé le sujet des les projets de stations. Le site devait être mis à jour prochainement, on en saura peut-être un peu plus !
  8. 1 point
    Je relaie le témoignage d'une société qui a choisi un Fiat Doblo par rapport à un VW caddie pour une question de prix. Le retour d'expérience fait apparaitre une forte déception pour le Fiat doblo : autonomie au gaz trop faible, et la jauge essence n'est pas numérique. Ce dernier aspect est important. En effet, sur ma Seat Leon (groupe VW), la jauge est numérique, je sais que j'ai 500 km d'autonomie au gaz + 210km d'autonomie essence. Je sais précisément l'autonomie restante, et donc en absence de gaz, je peux donc faire le plein d'essence tous les 200 km sereinement, à l'usage cela s'avère peu contraignant. Sur le Doblo, la jauge essence prend la forme d'une aiguille à l'ancienne. Le conducteur ne sait donc pas exactement l'autonomie qu'il lui reste. Par précaution, il est donc amené à faire le plein d'essence tous les 100km, ce qui pour le coup s'avère vraiment contraignant. Cet utilisateur témoigne également d'une puissance moindre à l'essence par rapport au gaz. Pas dramatique, mais bon, ce n'est pas très sérieux.
  9. 1 point
    un article venant de suisse . https://www.cng-mobility.ch/fr/article/le-gnc-est-incroyablement-bon-marche-dans-le-comparatif/
  10. 1 point
    Bonjour, Pour ceux qui seraient intéressés, les tarifs de la nouvelle Leon TGI, uniquement disponible en 5 portes pour le moment, sont maintenant disponibles: https://www.seat.fr/content/dam/countries/fr/seat-website/car-shopping-tools/brochure-download/brochures/nouvelle-leon/cars-models-pricelist-KL-NA-january-2021.pdf La gamme est quand même très réduite pour ce lancement: un seul niveau de finition pour les particuliers, plutôt haut de gamme avec un prix en conséquence ainsi qu'une finition pour les entreprises. Gageons que la déclinaison plus entrée de gamme sera également proposée dans le futur afin de pouvoir attirer plus de monde vers le GNV
  11. 1 point
    Quelle que soit l'option choisie, il y aura toujours des inconvénients plus ou moins significatifs. Le rôle des lobbies ou groupes de pression est précisément de forcer le trait de telle ou telle solution pour mieux la discréditer. Toute la difficulté est de mesurer de manière objective les avantages et les inconvénients inhérents à chacune des énergies renouvelables proposées. Faut-il pour autant bannir définitivement les éoliennes et les panneaux photovoltaïques ? Faut-il stigmatiser tous les sites de méthanisation à l'instar de Christophe GATINEAU qui semble n'y avoir rien compris pour mieux défendre le nucléaire ? Je dirai simplement qu'à choisir entre plusieurs mauvaises solutions, plutôt que de rouler au diesel toxique ou à l'électricité d'origine nucléaire subventionnée, le GNV me semble présenter aujourd'hui le meilleur compromis économique et environnemental.
  12. 1 point
    On peut alors comprendre pourquoi certains acteurs s'intéressent à la captation de valeur à la source:
  13. 1 point
    Oui et non si le territoire est bien maillé 400 km ça le fait Un véhicule essence tu fais 500 km en moyenne donc tu fais le plein régulièrement ou un véhicule électrique en moyenne t'es a 200 km et tu dois rechargé Chaque motorisation a des inconvénients mais nous concernant un maillage du territoire est vitale,mais c"est sur la bonne voie.
  14. 1 point
    Il faudra quand même augmenter un peu l'autonomie, 400 km, c'est peu. Ceci dit, cela oblige à respecter les préconisations de la Sécurité routière en cas de long trajet.
  15. 1 point
    Bonjour et meilleurs vœux à tous, tant personnels que professionnels (et merci à ceux qui essuient les plâtres !). Puisque tu nous y invite, je vais livre quelques réflexions ça et là sans prétention ni leçon à donner à personne. Heureux es-tu rien du tout d'équivalent en Occitanie. Si tu entends par là le faible nombre de stations ouvert aux particuliers dotés de leur seule carte bancaire. Oui ça reste encore un problème qui se résorbe au fur et à mesure (plusieurs stations ouvrent chaque mois malgré la crise sanitaire). Sans faire de pub la carte romac est tout de même fort utile. Pour les longs trajets c'est sûr il faut encore anticiper et passer quelques coups de fil là où il n'y a pas beaucoup de stations. Je suis pas sûr de comprendre. Tu voudrais passer à l'essence intégrale ? Ne devrais-tu pas rembourser ta prime du coup ? La presse spécialisée que tu avais consultée n'en parlait pas ? Sur ce point je pense qu'il n'y a aucune différence entre un modèle GNV et un modèle classique. Personnellement on est décidé à passer au GNV, en lâchant notre grand scénic III diesel qui aura 300.000 km alors, en 2022. Jusque-là je lis avec attention tous les messages sur le présent forum. Les retours tels que toi me sont précieux ! En 2022 (été voir fin 2022 même vu le temps entre le choix du véhicule, les essais, la commande et la livraison) je me dis que quand même le nombre de stations sera intéressant.
  16. 1 point
    Le problème c'est les appellations concernant les énergies et le manque d'explication. Un bon reportage mais dommage qui ne parle pas de méthanisation.
  17. 1 point
    Bonjour à tous, Je souhaitais savoir si vous aviez déjà été confronté à la même situation que moi au moment de faire le plein. Lors d'un de mes tout premiers pleins de GNV, mais aussi plusieurs fois par la suite, je me suis retrouvé devant un distributeur sur lequel l'indicateur de pression était à 0 ou très bas. Les choses semblent alors commencer plutôt mal. J'essaye tout de même, branche le pistolet, j'appuie sur le bouton vert, maintiens appuyé pendant 4/5 secondes, rien ne se passe, je relâche le bouton. Deux cas de figure: on abandonne, on peste sur l'exploitant de la station puis on repart car il n'y a qu'un seul distributeur, on change de pompe ou simplement "de l'autre coté", au cas où. Deuxième tentative: ça passe, ouf, allez savoir... toujours rien, on abandonne définitivement et on peste d'autant plus. En réalité, c'est en observant le gérant d'une station, venu me donner un coup de main, que j'ai réalisé que je m'y prenais mal, ou qu'en tout cas je n'attendais pas suffisamment. En effet, au bout de presque 30 secondes d'appui, tout s'est mis en marche et le plein s'est effectué sans problème. Si j'ai bien compris, et surtout après quelques tentatives de plein infructueuses, j'ai cru comprendre que le fait de relâcher le bouton vert peut être interprété par la machine comme un "signal de fin" et stoppe alors la distribution en cours (même si rien n'a été délivré). On peut alors avoir l'impression que rien ne fonctionne. Cette situation m'est arrivé plusieurs fois depuis, et cette "astuce" consistant à attendre relativement longtemps m'a bien aidé. Il m'a semblé que cela arrivait surtout dans les stations avec des distributeurs de la marque Wayne, comme celui-ci ou des modèles équivalents: Je n'ai jamais remarqué ça avec des distributeur de la marque Tokheim, comme ceux-ci par exemple: Avec ces derniers, il est même possible de re-appuyer pour relancer une/des séquences de remplissage, permettant de remettre un peu plus de gaz. Tout cela reste évidement à confirmer, je n'ai pas assez d'expériences et de recul sur les différents type de distributeurs... Ce qui est certain, c'est que lorsqu'on arrive du monde des carburants classiques avec une distribution qui se lance quasiment instantanément, le plein de GNC peut être quelque peu déroutant les premières fois ou par la suite lorsque l'on découvre des appareils auxquels on est pas habitué. Qu'en pensez-vous ?
  18. 1 point
    Lors de mon dernier plein de GNV, j'ai compté à peu près 8 secondes entre le moment où j'ai commencé à appuyer et le démarrage du plein à proprement parler. Je confirme ce que disait Alex un peu plus haut, le système réalise un auto contrôle à la mise en marche avant d'envoyer le gaz en pression. C'est un protocole qui dépend du type de matériel et de la marque du volucompteur.
  19. 1 point
    Bonsoir Alexis, en France, le bouton doit être maintenu tout le temps enfoncé au risque que ce soit interprété comme un homme mort par l’automate. c’est pour cette raison que les routiers mettent du scotch ou une pierre sur ce bouton... pas très sécurité tout ça mais tenir les boutons pendant 10 minutes 1/4h, c’est très logique et nos énarques ont encore bien bossé sur ce coup là... en Suisse par exemple, il y a deux bouton: démarrage du remplissage et fin du remplissage. C’est tout. apres, lors du remplissage, ce dernier ne démarre pas de suite car il effectue des contrôles d’étanchéité au préalable. c’est pour cela qu’il faut toujours patienter avant que le remplissage démarre et les logiques de test diffèrent souvent selon le fournisseur de borne et/ou de station GNC. Malheureusement, il n’y a pas souvent de technicien présent en station pour expliquer ça. bonne soirée. Alex
  20. 1 point
    Bonjour Cris, et la bienvenue sur le forum. En complément des infos données par Yann, je dirais qu'il y a malheureusement peu de stations sur le Paris-Marseille. Si tu ne disposes effectivement que de la carte bancaire, ça risque d'être compliqué entre Paris et Lyon par rapport à l'autonomie de la Polo. Je pense que tu peux viser la station Avia/Pimagaz de Simandres, au sud de Lyon, qui accepte la carte bancaire avec une utilisation d'un peu d'essence pour y arriver. Je pense que c'est la station qui serait accessible avec le moins de détour. Ensuite, il y a plusieurs stations acceptant la carte arrivé dans le sud: Total Avignon (un peu excentée) puis la toute nouvelle station VGas de Plan d'Orgon à coté de Cavaillon. Pour ce qui est des stations d'Aix en Provence, d'après les retours sur ce forum, la station la plus récente du coté des milles doit normalement accepter la CB. Si tu utilises l'application citée par Yann (merci pour la pub ), n'hésites pas à signaler dans l'appli que tout fonctionne bien (ou non) quand tu fais un plein. Et évidement si tu as un souci avec l'appli, tu sais maintenant vers qui te tourner. Bonne route ! Alexis
×