Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 24/05/2021 dans toutes les zones

  1. 4 points
    Bonjour, je suis nouveau sur le forum. Soucieux de notre empreinte écologique, je devrai bientôt remplacer ma voiture actuelle (en 2023) et me renseigne sur les voitures au GNC. Mon choix actuel se porterai sur la Seat Leon TGI break (modèle 2021 – moteur 1.5 130 CH, couple 200, autonomie GNC proche de 400 km) ou alors la VW Golf VIII TGI Variant (j'habite en Belgique où elle est disponible). Le réseau de stations GNC est assez bien rempli en Belgique, et j'ai 2 stations GNC proches, une à 5 km et l'autre à 15 km. Je passe la majorité de mes vacances en France où je trouve que le réseau progresse bien avec beaucoup de stations en construction ou en projet. Bien sûr nous en voudrions toujours plus. Mais je crois qu'on peut déjà se déplacer actuellement, bien que certains endroits en dehors des grands axes soient parfois peu ou pas servis. Voilà, une petite présentation d'un futur gazier. A bientôt.
  2. 2 points
    Bonjour a tous , J'ai constaté Aujourd'hui que la station est effectivement ouverte à Sainte Geneviève des Bois (91) et accepte la CB. Sur la zone industrielle de la Croix Blanche Le prix du GNV est de 1 € et je pense qu'il est produit a été du GNL puisqu'il y a la citerne . Sur ce département a ma connaissance je dénombre 3 stations en attendant les futurs station . Dans ce secteur cela en fait 2 en 4 km l'autre est a Bondoufle (Engie) le prix au kilos est 1.12€ /kg sur cette station. I
  3. 2 points
    Bonjour Jeff, Et bienvenue sur le forum Je n'ai effectivement pas eu de passages ni de prix très récents remontés via l'application. Ceci étant, je viens de voir que Naturgy met en ligne les prix pratiqués dans ses stations: https://www.naturgy.fr/transporteurs/gnl-carburant-pour-les-transporteurs/stations-gnv/ Attention, les prix sont indiqué hors taxe. Il semblerait que la station de Castets soit située dans un parc fermé par une barrière (d'après Google Maps...). Rien n'est indiqué dans le guide utilisateur de leurs stations, donc j'imagine qu'il s'agit d'une ouverture/fermeture automatique ? Au besoin, je pense qu'un appel au numéro support pourra aider. Coté paiement, les cartes bancaires, mais aussi la carte Romac sont acceptées. Du coté d'Endesa, pareil, CB et Romac. Niveau fiabilité, je n'ai pas de retours particuliers, les stations semblent bien fonctionner. Pour les prix, je vais voir si je peux avoir des infos. Je les mettrai dans l'appli si dispo Alexis
  4. 2 points
    Bonjour, Claire et Bertrand, nous sommes dans l'Hérault et bientôt dans le sud Drôme (Pierrelatte). Nous avons déjà un véhicule électrique très efficient : Ioniq 28 kWh Et une Clio 3 diesel. Toujours dans l'optique économique et écologique on voudrait changer le diesel par une GNV. Mais grandes hésitations sur le modèle. On voudrait une compacte ou petite berline. J'ai trouvé plusieurs modèles sympa : Opel Astra EcoTec ou chez VW la triplette TGI : Seat Leon, VW Golf, Skoda Octavia je ferais sûrement un post pour avoir vos avis Bonne route méthanisée !
  5. 2 points
    Je ne sais pas si VAG France subit des pressions. Ce que je constate, c'est que les ventes de véhicules de tourisme fonctionnant au GNV sont significatives dans la plupart des pays d'Europe tandis que chez nous elles restent au plus bas. Dans ce contexte les marques du groupe VAG sont bien les seules à proposer des véhicules fonctionnant au GNV contre vents et marrées à des français qui dans leur immense majorité n'en veulent pas. Les raisons sont multiples. Il y a le matraquage médiatique des véhicules hybrides électriques, la mise en avant anachronique de l'hydrogène, ainsi que la crédulité des pouvoirs publics et de la population sur disparition annoncée des moteurs thermiques. La question que je me poserais si j'étais à la tête de VAG France est la suivante : existe-il un moyen efficace de communiquer sur le GNV dans ce pays sans être systématiquement pris pour un fantaisiste ?
  6. 2 points
    Bonjour, J'ai conduis les 2 effectivement le 1.5 est beaucoup mieux déjà boîte dsg ensuite le répondant et enfin la capacité du réservoir 17.8 kg vs 13.8 kg . Mais je trouve le 1.0 agréable en ville pour de l'urbain ça fait l'affaire même pour l'extra urbain . Inconvénient de ce moteur le manque de reprise mais c'est normale pour un 90 CV.
  7. 2 points
    En effet et c'est pareil sur l'Ibiza et l'Arona. Il y a une astuce qui consiste à les mettre en position de maintenance. Position de maintenance (remplacement des balais essuie-glaces) Vérifiez que les balais ne sont pas gelés. Connectez puis coupez le contact d'allumage puis (après environ 9 secondes), déplacez la manette des essuie-glaces vers la position balayage court. Les balais se déplacent à la position de maintenance. En position dite de maintenance les essuie-glace peuvent être levés sans être gênés par le capot.
  8. 2 points
    A mon avis non seulement l' E85 ne devrait pas être subventionné, mais en plus il devrait être interdit. C'est un carburant inutile, absurde et qui dessert l'agriculture traditionnelle. Je considère que les terres arables doivent servir à nourrir la population. Les agro carburants sont un détournement incompatible avec la défense de l'environnement.
  9. 2 points
    Bonjour et bienvenu, Si je suis satisfait de mon Arona TGI 90ch il y a fort à parier que le 130 ch puisse donner quelque bonnes sensations tout en restant sobre. Les Landes aussi c'est plat, mais à la différence de la Belgique et des Pays Bas les particuliers ne s'intéressent pas au GNV. Là où je travaille ça parle surtout, de chasse, de diesel et de corrida. J'enrage.
  10. 2 points
    Merci pour cette information, Charybdis, je ne savais pas que le GPL était en nette progression chez Renault. DACIA doit probablement y être pour beaucoup, non ? Bref, si la plupart des français ne font aucune différence entre GNV et GPL, c'est déjà bien que Renault propose aussi du GPL en plus de l'électrique. Par contre, j'espère que le nouveau groupe issu de la fusion PSA-FIAT, proposera encore de nouveau modèles GNV vu que le marché italien semble bien parti.
  11. 1 point
    Bonjour Yann, S'il y a cet interrupteur GNV/Essence ou GPL/Essence, on est globalement dans la même situation, mais Charybdis évoque autre chose que je ne comprends pas bien.
  12. 1 point
    @Yann Bonsoir, c'est vrai qu'on n'est pas aidés par la mode/lobby électrique qui accapare les projecteurs actuellement... J'ai découvert le site Suisse suivant très intéressant : CNG-mobility.ch Souvent des tweets en allemand, mais leurs articles sont dispos en français il suffit de cocher la langue dans le menu du site. @Jotabe Je ne sais pas si elle est commercialisée en France? Récemment, même un essai venu du plat Pays qui est le mien: Essai Audi A3 Sportback 30 g-tron
  13. 1 point
    Bonjour, pour Yann, le bio-GPL me semble embryonnaire dans les faits. Il est présent dans les discours ou articles, comme futur souhaitable de la filière GPL, mais il me semble qu'une généralisation soit beaucoup plus compliquée que le bio-GNV. Il y a un article sur le site de Borel qui présente les sources possibles de bio-GPL (lien ici), il faut retenir que le bio-GPL "est une énergie résiduelle de la production d'une autre bioénergie". Pour Charybdis, pourrais-tu expliquer un peu plus en quoi diffère la bicarburation GPL/essence par rapport à celle GNV/Essence. En effet, dans le cas du GNV/Essence, quand on fonctionne au méthane (GNV), on fonctionne jusqu'au bout avec du gaz avant de basculer, après épuisement du gaz, sur un fonctionnement avec le réservoir d'essence. Dans le cas GPL/essence, tu sembles indiquer une consommation mixte des 2 carburants. Pourrait-on avoir plus de détails pour comprendre ?
  14. 1 point
    Je pense que l'option GPL est un cran en dessous de celle du GNV, mais si elle remporte un succès conséquent, c'est toujours mieux que rien. Car un véhicule GPL vendu c'est de fait un diesel de moins qu'on croisera sur la route. Ensuite si l'on se penche plus attentivement sur la Clio TCE 100 GPL, on constatera qu'elle dispose d'une jauge quelque peu aléatoire, que son réservoir torique en lieu et place de la roue de secours n'aura nécessité aucun travail d'implantation particulier, et que techniquement parlant le moteur Renault, bien qu'il soit annoncé pour 100ch n'est pas aussi perfectionné qu'un TSI de 90ch puisqu'il n'est pas en injection directe essence. En d'autres termes l'équipe technique ayant procédé à l'implantation des organes d'alimentation GPL sur les Renault et les Dacia n'a pas eu besoin veiller à la bonne tenue des injecteurs essence. C'est à la fois malin et anachronique. C'est pour cela que j'ai tendance à parler de solution de facilité. Il faut préciser que tout particulièrement en utilisation urbaine, le véhicule GPL aura tendance à consommer régulièrement de l'essence, tandis que le véhicule GNV lui n'en consomme que lorsqu'il sera en panne de GNV.
  15. 1 point
    Bonjour, Yann nous avait signalé cet article en mars. La Commission du Sénat intitulée Mission d’information sur "La méthanisation dans le mix énergétique : enjeux et impacts"" a commencé ses travaux aux sénats en recevant différents interlocuteurs : Mardi 16 mars 2021 pour les professionnels des énergies renouvelables - Audition de MM. Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables (SER), Olivier Dauger et Jacques-Pierre Quaak, co-présidents de France gaz renouvelables (FGR) Mercredi 17 mars 2021 pour les représentants des industries gazières - Audition de MM. Frédéric Martin, directeur général adjoint de GRDF, Édouard Sauvage, directeur général adjoint d'Engie et Thierry Trouvé, directeur général de GRT Gaz Mercredi 30 mars 2021, une table ronde avec des représentants d'organisations syndicales agricoles : audition de MM. Olivier Dauger, administrateur en charge des questions climatiques de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), Christophe Chatet, membre du conseil d'administration des Jeunes Agriculteurs, Georges Baroni, responsable de la commission énergie de la Confédération paysanne, Alain Sambourg, représentant de la Coordination rurale. Mardi 6 avril 2021, une table ronde avec les professionnels de la recherche agronomique : audition de M. Nicolas Bernet, directeur de recherche à l'INRAE et directeur du laboratoire de biotechnologie de l'environnement (LBE), Mme Sabine Houot, directrice de recherche à l'INRAE, M. Marc Dufumier, agronome, professeur émérite à AgroParisTech, M. Philippe Pointereau, directeur du pôle environnement de Solagro, M. Jean-Pierre Jouany, ancien directeur de recherche à l'INRA. Mercredi 12 mai 2021 - Audition de Mme Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, et de M. Julien Denormandie, ministre de l'agriculture et de l'alimentation Sur le site de cette mission (lien ici), on peut lire les compte-rendu des différentes auditions. Je n'ai pas pris encore le temps de lire, mais on peut faire la recherche du mot GNV, et voici ces occurrences : Propos de Jean-Louis Bal : "Le gaz carburant, qui est appelé bio-GNV (gaz naturel pour véhicule)>, mobilise une petite partie du biométhane, à hauteur de 280 GWh, ce qui correspond <à plus de 15 % du GNV>. Malheureusement, la PPE ne prévoit aucun objectif de développement pour le biocarburant." Propos de Jean-Pierre Quaak : "Le droit à l'injection a permis le développement du gaz carburant. Dans notre cas de figure, le réseau a été saturé et cela nous a conduits à freiner la production. Étant situés non loin de la nationale 36 et de la nationale 19, nous réfléchissons, <comme bon nombre de méthaniseurs, à installer une station GNV (Gaz naturel véhicule), de façon à fournir ce carburant vert demain. De tels projets ont tout leur sens à proximité des grandes villes du fait des contraintes environnementales qui empêcheront demain les véhicules diesel. Le développement des véhicules au gaz va être très rapide." Propos de Thierry Trouvé : "Deuxième exemple : un industriel qui utiliserait du biométhane plutôt que du gaz fossile pour son processus de production ou son chauffage, ne pourrait pas en faire reconnaître le bénéfice, en termes d'émission de dioxyde de carbone, dû à l'usage du biométhane, dans le système de quotas de CO2. Ce n'est pas prévu par la réglementation, et l'on sent même, quand on évoque la question avec l'autorité administrative, qu'elle n'y est pas favorable. Il s'agit, selon nous, d'une aberration de principe. Qui plus est, on se prive d'une opportunité, car certains seraient prêts à payer davantage pour faire valoir qu'ils utilisent du gaz vert. Cela constituerait une source de financement supplémentaire pour le développement de la filière. Dans le domaine de la mobilité, les choses sont comparables : des annonces sur la mobilité lourde ont récemment été faites portant sur des aides pour les poids lourds électriques et à hydrogène, mais rien sur le BioGNV (gaz naturel pour les véhicules renouvelable)." Donc peu de choses sur le GNV, je me demande si l'AFGNV a demandé à être entendu par cette Commission ou si elle a transmis des documents pour informer et promouvoir la filière bioGNV. Il faut dire que les travaux ne sont pas terminés et continueront jusqu'à l'été. Je mentionne ici les objectifs de cette mission sénatoriale : "La méthanisation s'inscrit au cœur de plusieurs enjeux très importants : l'environnement et la gestion des déchets, la politique énergétique, ainsi que l'avenir de notre agriculture. Son fort développement des dernières années conduit à chercher à en mesurer les effets et les conséquences. Tous ces éléments viendront nourrir les travaux de la mission d'information sénatoriale, qui, s’attachera également : - à formuler, sur la base d’une approche scientifique et rationnelle, un bilan énergétique exhaustif de la méthanisation, en tenant compte notamment de la valeur des intrants ; - à étudier l’impact de la méthanisation sur les pratiques agricoles ; - à examiner ses aspects économiques, pour apprécier son effet sur les filières lait et viande de l’agriculture française ; - à faire le point sur le cadre réglementaire applicable. La mission d’information a prévu de poursuivre ses travaux jusqu’à l’été."
  16. 1 point
    Ah oui, je n'ai pas fait tilt, mais j'utilise en fait cette position pour maintenir le protège pare-brise (été et hiver) / éviter le gel en position horizontale. (VW Polo TGI 2019)
  17. 1 point
    Bonjour à tous, Exceptionnellement je ne vais pas vous parler de GNV. En effet, le constructeur Ford relance le carburant E85 qui est un mélange d'alcool avec 15 % d'essence. Ce carburant, beaucoup moins cher que le SP95 , pour des raisons uniquement fiscales, n'était plus sur le devant de la scène, tout au moins chez les constructeurs auto. Cependant, avec quatre modèles fonctionnant à l'E85, dont la Fiesta, Ford relance la chose. Alors, je me demande si cette nouvelle offre ne risque pas de freiner considérablement le développement du GNV. Qu'en pensez-vous ?
  18. 1 point
    En ce qui concerne le choix des motorisations au GNV on peut regretter que certains modèles ne soient proposés qu'avec le 3 cylindres 1L de 90 ch. Par exemple une Ibiza ou une Arona FR TGI équipée du 1.5 L 130 ch ça pourrait intéresser un autre type de clientèle ne souhaitant pas jeter son dévolu sur la Leon TGI. Je suppose que la stratégie du groupe VW a consisté dans un choix dit économique pour tous les modèles dérivés de la plateforme de la Polo (Ibiza, Arona, Kamic, Scala) d'une part, pour mettre en avant la suprématie technologique des modèles dérivés de la plateforme de la Golf (Leon et Octavia) d'autre part.
  19. 1 point
    Merci Charybdis pour cet info que je ne connaissais pas
  20. 1 point
    En France, il y a un peu plus de 2000 pompes. Par contre, les pays limitrophes ne favorisent pas ce carburant. C'est tout le contraire pour le GNV.
  21. 1 point
    Bonjour et Bienvenue, Pour ma part je suis plus que satisfaite de la Seat Leon TGI. Bonne fin de journée Amalia Nadia
  22. 1 point
    Bonjour, pour information, j'ai effectué un trajet la Roche-sur-Yon / Le Mans en VW Caddy GNV , puis plein de GNV à la station Engie d'Allonnes. Tout est opérationnel, aucun problème avec la carte bancaire. Par ailleurs, je trouve les pistolets de remplissage Engie très bien conçus, ergonomiques et faciles d'utilisation. Bonne journée à vous.
  23. 1 point
    Ici une test en ALLEMAND !!!! Golf TGI !! https://de.motor1.com/reviews/508888/vw-golf-8-tgi-test/
  24. 1 point
    Bonjour à tous, Ayant de la famille à proximité, je suis passé aujourd'hui voir cette nouvelle station visiblement opérationnelle depuis quelques jours. Très bien conçue pour chaque type de véhicules GNV ou électriques et située à proximité de l'autoroute A1, cette station a son avenir assuré. Une des pompes indiquait que le dernier véhicule avait fait un plein de 149 kilos de gaz. Bref, que du bon !
  25. 1 point
    Peut-être aussi qu'en France, le groupe VAG subit des pressions pour ne pas trop mettre en avant ses véhicules CNG ? Avec la volonté politique actuelle (mais peut-être provisoire) de favoriser l'électromobilité, on ne peut l'exclure. Cependant, quelque chose me dit que nous ne sommes qu'au tout début d'un processus extrêmement puissant en faveur du gaz. On le voit bien dans les actualités du site, certes pour le moment chez les utilitaires, mais les véhicules particuliers viendront. ll me semble que le début du "diesel" fut identique. C'est donc de bonne augure...
×