Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Aujourd’hui
  2. Raistlin

    Vos suggestions pour améliorer le forum

    Peut-être ajouter un peu plus clairement, qu'avant de créer un nouveau sujet, il serait peut-être intéressant de vérifier qu'il n'a pas été déjà abordé auparavant, en faisant un recherche par mot clef.
  3. Oui enfin c'est de plus en plus relatif, plusieurs stations ouvrent tous les mois, malgré la crise sanitaire. Le problème est plutôt leur accessibilité, la carte bancaire et surtout la carte Romac n'étant pas acceptées partout. La question est largement débattue par ailleurs. Il semble que le E85 a augmenté dans une moindre proportion. Reste à savoir si les courbes ne se croiseront jamais pendant la durée de ce qui est tout de même un investissement. Bof, je vois pas trop de différence avec les versions essence ? Le problème me semble plutôt être dû au fait que seules certaines versions de véhicules sont commercialisées, et pas nécessairement l'entrée de gamme. Mais bon il y a la seconde main qui commence à s'étoffer, d'autres fils en parlent. Là aussi c'est abordé sur d'autres fils, tu as tout de même trois réseaux, sur le nombre, tu as de fortes chances d'avoir un garage prés de chez toi. Ce serait pas Fiat le problème du coup ? T'es-tu interrogé sur les modèles d'autres marques ? Je t'invite à intervenir ici.
  4. Personnellement mes choix sont guidés par l'impact écologique, l'aspect économique passe bien derrière. Quand j'ai fait mes recherches il y a 12 ans, j'ai acheté une voiture GPL, car ça me semblait ce qui se faisait de mieux à l'époque (mieux que l'essence ou le diesel, car le GPL était un co-produit de la raffinerie, autrement dit un déchet). Quand j'ai refait mes recherches l'an dernier, le bioGNV s'était développé et l'emportait indiscutablement. Je vais pas me replonger dans toutes mes sources, mais de mémoire le bioGNV faisait mieux que le GPL pour un peu tout. Le problème de l'aspect écologique, c'est qu'on ne trouve guère de source qui en aborde les différents aspects. Or le bilan carbone, les batteries et les déchets nucléaires, les particules fines, etc... sont tous des choses à prendre en compte, mais qui ne peuvent pas être comparés facilement. Outre son bilan carbone, le GNV est naturellement pauvre en particules fines. Mais comme vous le dites, on ne peut pas s'en procurer partout. Dans ce cas, le GPL est un bon choix alternatif, beaucoup plus facile à trouver. La difficulté aussi, c'est les infos parfois fort variables... Ainsi, sur le forum, quelqu'un avait trouvé un test d'une voiture GNV qui disait qu'elle produisait beaucoup de particules fines... ??? Le bioéthanol, je l'avais éliminé d'emblée pour des raisons évoquées ici : https://www.carbone4.com/biocarburants-oui-nimporte et là : https://www.20minutes.fr/planete/2371207-20181114-bioethanol-carburant-bon-porte-monnaie-environnement En gros, concurrence avec les cultures alimentaires qui provoquent, à l'échelle mondiale, des flambées de prix des céréales, et problème de changement de l'utilisation des sols, qui ne sont pas toujours pris en compte dans les bilans alors que remplacer une forêt par une culture, c'est catastrophique d'un point de vue carbone. Et encore, ces 2 articles ne parlent pas du pétrole utilisé par l'agriculture. Or si ces plantes poussent avec des engrais chimiques et des tracteurs, leur consommation de pétrole n'est pas négligeable du tout du tout, de mémoire. Il arrive même que le bilan soit négatif (plus d'un litre de pétrole consommé pour faire pousser de quoi faire rouler autant qu'un litre de gazole...). Suivant la source et ses intérêts, suivant le périmètre de l'étude, on peut facilement faire dire tout et son contraire. Par exemple, un documentaire a plombé dernièrement le bioGNV sur une chaine à grande écoute, en allant chercher ses exemples à l'étranger. Or l'Allemagne dont ils parlaient a une politique très différente de la France en la matière. Alors que l'Allemagne a encouragé les cultures dédiées au bioGNV (avec les mêmes problèmes que pour l'éthanol), la France les limite toujours à 15%. Bref, il faut creuser, vérifier vos sources (leurs liens d'intérêt ou présupposés, leurs périmètres d'études, leurs dates...), et vous faire votre propre idée...
  5. Hier
  6. Alberi

    Prix du GNV

    Bonjour, Je serai intéressé de voir (et de comprendre) comment se présente la facture d'un professionnel qui fonctionne avec badge dans les stations Engie (ex GNVert), quelles informations sont données ? @Vianney VS Je ne comprends pas bien la simulation qui est faite ? Pourriez-vous nous détailler la signification des lignes et le détail des formules ? Merci d'avance
  7. Bonjour Klyer, Vaste question ! Un document publié en novembre 2020, par le cabinet conseil Carbone4 (fondé par 2 experts des enjeux énergie-climat, Jean-Marc Jancovici et Alain Grandjean) fait le point sur la situation. Il est intitulé "TITRE = Transport Routier : Quelles motorisations alternatives pour le climat ? SOUS-TITRE = Comparaison des émissions en cycle de vie, France et Europe Auteurs = Stéphane Amant, Nicolas Meunier & Côme de Cossé Brissac" On peut le retrouver sur ce lien : https://www.carbone4.com/publication-transport-routier-motorisation-alternatives L'étude est menée pour des mises en circulation de véhicules neufs entre 2020 et 2030, avec une durée de vie de 12 ans du véhicule. Est pris en compte les évolutions les plus probables sur les caractéristiques des véhicules, et d’autre part d’une approche prospective pour l’empreinte CO2e liée à la fabrication. Plusieurs segments d'utilisation sont considérés : la voiture Citadine / la voiture Berline / l'utilitaire Grand fourgon 12 m3 / le camion 40 t Comme carburant (vecteur énergétique) sont considérés : Essence / Bioéthanol / Diesel / Biodiesel / GNV / BioGNV / Electricité / Hydrogène. Pour ces carburants, la composition 2020 est décrite et la composition 2030 y est également projetée Ensuite, voici le diagramme obtenu pour une voiture citadine achetée en 2020 avec VTH : Véhicule Thermique / VEB : véhicule électrique Batterie, on y distingue le mix énergétique France, essentiellement électricité d'origine Nucléaire donc peu carbonée, le cas Pologne avec une électricité très carbonée, la moyenne UE qui est intermédiaire. / VHR Véhicule Hybride Rechargeable. Dans cette étude, pour les véhicules particuliers (citadine), c'est clairement le véhicule 100% BioGNV qui sort le mieux du point de vue CO2. Sur la gamme Véhicule Utilitaire et Autobus, c'est le véhicule Electrique à Batterie (avec le mix français nucléaire) qui sort le mieux, et le véhicule bio-GNV est à la hauteur du Véhicule à Hydrogène (Pile à Combustible) avec de l'hydrogène issu de l'électrolyse fait avec de l'électricité 100% énergie renouvelable - autant dire peu crédible). Pour les berlines, un léger avantage au bio-GNC mais le VEB àmix français et le VEH-100%ENR suivent de près. Attention cette étude ne porte que sur l'aspect C02 (pas les autres polluants)
  8. Hello ! Mon choix du GNV était économique et écologique mais je vais probablement changer de véhicule et les options en la matière ont légèrement évolué. Je m'intéresse à l'E85 qui serait apparemment écologique mais je ne trouve pas de comparaison claire avec le GNV sur ce plan-là. Ni sur le plan économique qui m'intéresse aussi beaucoup. (Aussi, écologiquement, l'électrique ne me parait pas avoir de sens quand on connait les conditions de fabrication des batteries, et c'est sans parler du coût à l'achat, des contraintes avec la location de la batterie, la recharge qui dure des heures... En ville, d'accord, mais sur des longs trajets et quand on habite dans un logement où il n'y a pas de possibilité de recharge à proximité, c'est vraiment pas terrible.) Le GNV que je prends souvent "bio" lorsque l'option existe me parait être une bonne option mais la rareté des stations, le bon récent des prix du GNV, le surcoût à l'achat du véhicule, le peu de garages habilités à en faire l'entretien me donnent envie de changer. Surtout que j'ai eu 2 fiats au GNV (Punto puis Qubo) et chacune avaient des moteurs faiblards voire défaillants. J'ai en plus lu récemment qu'on ne pouvait pas mettre de boule d'atelage à ces véhicules, ce qui va être nécessaire dans mon cas... L'E85 semble peu cher en comparaison (0,70 cts du litre avec une surconso de 25%), mais est-il vraiment meilleur pour l'environnement ? Par rapport à l'essence sans doute mais par rapport au GNV ou au GPL ? Pour le GPL, je ne le connais pas du tout, et comme il y a davantage de stations et de véhicules GPL, je me dis que ça vaut peut-être la peine de creuser. Avez-vous connaissance d'une source qui comparerait les externalités négatives de chacun de ces carburants de manière chiffrée (E85, GNV, GPL) voire de davantage de carburants s'il en existe de meilleurs pour l'environnement (svp sans vous focaliser sur électricité et hydrogène qui sont loin d'être dans mon budget) ? Voilà, voilà, merci à ceux qui ont pris la peine de lire et à ceux qui répondront !
  9. Marc

    Prix du GNV

    Je ne sais pas ce que fais Engie... Par contre je sais que plusieurs typologie de tarifications (pour les professionnels abonnés) sont proposées dans la filières. En tout cas la majorités des factures sont en €/kg. Les autres informations ne sont pas communiquées car sans intérêt (seul le PEG MI peut avoir un intérêt mais l'indice est public et facilement consultable). Une fois que vous connaissez le PCS moyen pour faire votre conversion avec l'indice PEG MI, cela ne jouera que très faiblement sur le prix (peut etre +/- 1 cts).
  10. La dernière semaine
  11. Claireomatic

    Prix du GNV

    Le coût de production du bioGNV est plus cher que le prix de revient du gaz naturel, donc c'est logique qu'il soit vendu plus cher. Aussi, dans le cas inverse, tout le monde achèterait du biogaz, et je ne suis pas sûre que la production française serait suffisante... La situation allemande est très différente, l'Allemagne a voulu développer à fond le biogaz, en encourageant les cultures dédiées, alors que la France les limite à 15% (pour ne pas transformer les agriculteurs en producteurs de lisiers). Je ne sais pas quel est le lien, mais disons qu'en tous cas il y a des politiques différentes qui peuvent peut-être expliquer cette différence.
  12. Mikl ADMIN

    Vos suggestions pour améliorer le forum

    oui on subit pas mal d'attaques en ce moment. Je vais regarder comment mieux filtrer via l'interface Michaël
  13. Suisse

    Vos suggestions pour améliorer le forum

    Nouvelle ulitsateur seulment avec Essay?m il a beacoup Spam dans Le Forum ! merci Admin de enleve tout de suite Ce merde!
  14. Alberi

    Prix du GNV

    Pour le coefficient de conversion €/MWh en €/kg, j'ai consulté le document le document des Douanes Françaises issu de la loi de Finances 2019 (lien ici https://www.douane.gouv.fr/sites/default/files/bod/src/dana/da_annexes/Energie-environnement-loi de finances_19-019_1.pdf) en voici des extraits copié/collé et commentaires. Définition : Nm3 (normal ou normo mètre cube) : unité usuelle correspondant au contenu d'un volume d'un mètre cube d’un gaz se trouvant dans les conditions normales de température et de pression (0° C et 1,01325 bar) ; la masse volumique du gaz naturel comprimé (GNC) varie selon l’origine du gaz entre 0,75 kg/m³ et 0,83 kg/m³. Est retenue dans la présente circulaire une masse volumique moyenne du GNC de 0,79 kg/m³ ; A 15°C et à pression atmosphérique de 1,01325 bar (1013,25 hPa) : ◦ 1 m³ de gaz = 0,948 Nm3 (évolution attendue, car la loi des gaz parfaits PV=nRT avec P la pression, V, le volume, n nombre de moles, i.e, nombre de particules de gaz, R constante dite des Gaz Parfait, T température. Par conséquent, quand la température passe de 0°C à 15°C, le produit PV augmente, donc à pression constante, le Volume augmente, c'est à dire le volume de gaz à 0°C occupe un volume plus important quand il est à 15°C, ou vice-versa, le m3 de gaz à 15°C occupe un volume moins important quand il est à 0°C d'où la relation entre m3 et Nm3) MWh et m3 : Il arrive que les compteurs indiquent les quantités de gaz livrées en MWh. En cas de contrôles des services des quantités reçues de GNC par un site, il peut être nécessaire de convertir les MWh en m³. Dans ce cas, il convient d’utiliser le pouvoir calorifique supérieur (PCS) du gaz naturel. Le PCS du GNC varie selon sa composition entre 10,33 et 12,22. Est retenu dans la présente circulaire un PCS moyen de 11,27 kWh/m³. Alors si on prend les conditions de l'annexe des douanes à 15°C, on a : 1 kg de GNV ou GNC -> volume de 1/0,79 m3 -> 1/0,79*11,27/1000 MWh Donc 1kg GNV -> 0,0142658 MWh Mais comme indiqué dans l'annexe, cela dépend de la valeur de la masse volumique du gaz entre 0,75 kg/m³ et 0,83 kg/m³ et du pouvoir calorifique supérieur (PCS) qui varie 10,33 et 12,22 Et comme indiqué par @Marc, ces valeurs dépendent de la composition et de la qualité du gaz. Donc la valeur du coefficient de conversion kg de GNV en MWH de GNV varie. @Marc En tant que professionnel, quand vous obtenez votre relevé de consommation aux stations GNV, Engie vous donne quelques informations ? Le PCS ? La masse volumique du gaz ? Le prix au kg ou le prix au Mwh ?
  15. Suisse

    Prix du GNV

    Gazup dire 1,28 euros ht ou 1,536 euros ttc airliquide dire GNLC est à 2,194€ TTC en Suisse romandie le Prix plus Pettit et 1.44 sfr dire 1.48€ Suisse Cher ? Non pas toutjiur !! Ok ici je pai 1.7 sfr , 1.75€!
  16. Marc

    Prix du GNV

    @Alberi Non je ne peux pas car il s'agit du PCS (pouvoir calorifique supérieur) qui est mesuré par GRDF. C'est une donnée que GRDF donne tous les mois au fournisseur pour qu'il puisse effectué la conversion. Ce coefficient n'est donc pas "stable" et peux varier (en gros entre 0,01450 et 0,01515 environ). Pour faire simple, plus le gaz est de bonne qualité, plus le coef sera élevé, plus il sera cher et moins vous consommerez. Moins le gaz est de bonne qualité, moins il sera cher mais plus vous consommerez. Peut être en reprenant la définition "physique" du PCS il est possible de retrouver la valeur du coef ... En terme de budget, la variation de ce coefficient est donc neutre.
  17. Alberi

    Prix du GNV

    @Marc x 0,01475 (coefficient permettant de passer de €/MWh à €/kg) Pourriez-vous donner les liens ou les sources pour le calcul de ce coefficient ? Je souhaiterais comprendre. Merci d'avance
  18. @Gogi, sur le prix du GNV, c'ets toute la discussion en cours sur ce fil de discussion : lien ici https://forum.gaz-mobilite.fr/topic/prix-du-gnv-625/
  19. Avant de commander la Fiat, j’ai pris des renseignements chez Volkswagen. Le service commercial m’a indiqué la sortie d’un nouveau caddy gnv au premier trimestre 2022 avec une grande autonomie. La commerciale m’a indiqué que l’intérieur sera revu et sera aussi confortable.
  20. Je viens de recevoir également une Fiat Doblo gnv et je suis aussi surpris du prix au kg de gnv à la station d’Issy les mx. Pourquoi le carburant est il si cher? Je m’apprête à passer commande du badge Engie. N’y a t’il pas possibilité d’une remise pour les pro?
  21. Marc

    Prix du GNV

    @Alberi On va rentrer dans des choses plus complexes Je parle de l'indexation de la molécule de gaz que se soit dans le gaz de ville ou dans le prix du GNV. Les prix du "gaz de ville", fixés depuis novembre par l'Etat concerne uniquement les tarifs réglementé d'Engie (qui sont par ailleurs interdit par l'Europe et disparaitront complètement en 2023 de mémoire). Tous les contrats "gaz de ville" qui sont "à prix marché" ne sont pas concerné par cette mesure de l'Etat. Soit votre prix de molécule est fixe et vous n'êtes pas concerné par cette hausse jusqu'à la date anniversaire de votre contrat, soit vous êtes totalement indexé et là vous êtes 100% impacté par la hausse. D'ailleurs, l'état a fixé le prix mais un rattrapage est prévu pour le mois de juillet il me semble. Donc quand les prix redescendront, les tarifs réglementés eux ne bougeront pas. Un fournisseur de gaz s'approvisionne majoritairement sur le marché énergétique (le PEG) et c'est donc logique qu'il répercute le même indice sur son prix de vente que sur ces approvisionnement. Les contrats "long termes" avec les pays producteurs, majoritairement indexé sur le prix du pétrole sont de plus en plus rare (c'est d'ailleurs un de point de tension entre la Russie et l'Europe). Dite vous bien que personne ne peut prévoir si telle ou telle indexation est mieux qu'une autre et en ce moment, il est vrai que l'indexation PEG MI fait "mal", mais personne n'a critiqué cet indice l'année dernière quand le PEG était à 4€/MWh...
  22. Matt.G

    Prix du GNV

    Bonjour, Voila les tarifs de la station de Saint-Egreve au 10/10 : GNV 1.82€/kg BioGNV 1.94€/kg Au 19/11 : GNV 2.309€/kg BioGNV pas relevé Le prix du BioGNV a toujours suivi la tendance du GNV, on doit être certainement au delà de 2.50€/kg. A noter que le prix du gaz va flamber (sans jeu de mots) en décembre https://www.bfmtv.com/economie/sans-le-gel-des-prix-le-gaz-aurait-ete-42-plus-cher-en-decembre_AV-202111230302.html
  23. Alberi

    Prix du GNV

    @Marc Merci pour cette contribution. Mais quand vous parlez de fournisseur avec un prix indexé sur le PEG MI, d'autres indexés sur le prix du pétrole (Brent), vous parlez de l'indexation de quel prix ? Le prix du gaz de ville (cuisine ou chauffage) ou le prix du GNV en station ? Car les courbes d'augmentation du prix du gaz de ville et celle du prix du GNV ne sont pas du tout les mêmes. D'ailleurs le prix du gaz de ville est fixe depuis septembre ou octobre (décision gouvernementale) alors que le prix du GNV s'envole depuis cette date. Moi, je ne suis pas spécialiste de ces questions, mais cela me semble un peu surprenant que les prix du GNV soient reliés à ces indices boursiers et non au contrat d'approvisionnement que ces fournisseurs ont. Car quand même à la fin, au-delà d'indice boursier, les fournisseurs doivent mettre du gaz concret dans les tuyaux et dans les pompes des stations. Or ils ne sont pas que transporteurs et fournisseurs de gaz, ils ont aussi leur propre production. Alors, certes, cela ne couvre peut-être pas tout le gaz distribué mais une partie quand même. Et donc sur leur coût de production, ils ont la main dessus. Et dans les contrats d'approvisionnement de gaz, le coût ne doit pas dépendre que de l'indice PEG-MI du jour, mais d'un prix fixé dans le contrat. Okay, lors du renouvellement d'un contrat, les termes du contrat vont dépendre du marché actuel, mais tous leurs contrats ne sont pas renouvelés au même moment pile quand les cours du gaz s'envole. Enfin voici quelques réflexions de néophyte.
  24. Bac

    Prix du GNV

    Je me suis bien évidemment trompé dans le calcul 4 x 2,25 = 9€ Cà fait encore un différentiel d'un euro au 100 km...
  25. Avant
  26. Vianney VS

    Prix du GNV

    Malheureusemnt, même le commercial GNvert ne connais pas les tarif appliqué en tps réel. Il m'a dit que "ça dépend de la bourse". A réception de mes dernières factures, j'ai fait un Excel afin de déterminer le prix de revient et de pouvoir le comparer au prix du SP95. Et oui, financièrement (pour ma golf TGI) l'essence est à ce jour plus rentable. De ce fait je commence à prendre des renseignements sur d'autres motorisations propres, durables et rentable. Même si, il est vrai, les prix du Gaz peuvent aussi baissés d'ici quelques mois. => estimation que j'ai faite des révisions de prix pour décembre, avec +12% entre sept et déc :
  27. Bac

    Prix du GNV

    Merci de l'éclaircissement ... et comment savoir "en temps réel" le prix du gaz? Pour le calcul sur Golf TGI, hier - prix du gaz 2,25€/km, conso 4kg/100km ; prix au 100 km : 10 € - prix du SP 95 1,65€/L (normalement je mets du 98 mais pour le calcul, je fais faire exception ) 6 L /100 km : prix au 100 km 9,9€ C'est vrai que l'essence devient vraiment compétitive même si environnementalement beaucoup plus critiquable
  28. Vianney VS

    Prix du GNV

    Oui, comme partout, l’essence à aussi augmenter près de chez moi. Mais à l'heure actuelle, et rapporter au Prix par kilomètre, le SP95 me revient moins cher. 1.886 le kg de gaz (contrat GNvert) au mois de septembre
  29. Vianney VS

    Prix du GNV

    Oui, comme partout, l’essence à aussi augmenter près de chez moi. Mais à l'heure actuelle, et rapporter au Prix par kilomètre, le SP95 me revient moins cher. 1.886 le kg de gaz (contrat GNvert) au mois de septembre
  1. Charger plus d’activité
×