Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

L'actualité du GNV vu d'Italie


Alberi
 Share

Recommended Posts

@Gazor, la rubrique Actus du site gaz-mobilite rend compte de cette augmentation du biogaz en France selon l'article de Michael Torregrossa du 03 février 2022 intitulé "Le biométhane en nette progression en France en 2021" (cf lien ici https://www.gaz-mobilite.fr/actus/biomethane-poursuit-progression-france-2021-3207.html).

Ces projets en augmentation sont peu valorisés médiatiquement, sur l’aspect "enjeu et rôle" de cette méthanisation. En plus, les projets ont tendance à être des mega-projets, correspondant plus à une course aux subventions, qu'à un projet équilibré avec les potentialités du territoire, en ne souciant guère de l'intérêt des habitants et de leur implication (on l'a déjà évoqué dans ce fil de discussion - lien ici https://forum.gaz-mobilite.fr/topic/la-méthanisation-596/).
Si le développement du biogaz n'est vu que dans une logique industrielle, sans montrer les retombées locales avec un carburant GNV accessible sur place, si on le couple avec des stations GNV; on aura une forte opposition justifiée des campagnes.

Ensuite concernant le réseau de gaz, il existe déjà. Il n'y a pas de distinction à faire entre le méthane fossile et biogaz dans les tuyaux de transit. De ce côté-là, l'infrastructure est déjà présente, le problème est la nature fossile ou biogaz de ce qu'on  injecte dans ces conduites.

 

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

je mets à jour ce que j'indiquais dans le post du 28 janvier 2022.

Le 28/01/2022 à 16:16, Alberi a dit :

Il en résulte une part du bioGNV dans le GNV consommé en Italie de seulement 9% environ.
On le retrouve dans un article de la rubrique Actus du site gaz-mobilite.fr de Michaël Torregrossa de mai 2020 (lien ici https://www.gaz-mobilite.fr/actus/biogaz-represente-17-pourcents-consommation-gnv-europe-2607.html) avec une carte d'Europe représentant la part de bioGNV dans le transport : 17% pour la France, 50% pour l'Allemagne et 100% pour le Danemark !!

En effet, la NGVA-Europe (Association Véhicule Gaz Naturel & biogaz, dont l'AFGNV fait partie) a publié, le 03 février 2022, sa nouvelle carte d'Europe d'utilisation du bioGNC dans les transports en 2020 (lien ici https://www.ngva.eu/medias/2510-biocng-in-2020-new-data-proves-rapid-growth-of-biomethane-in-transport/), l'Italie en est maintenant à 19% (forte augmentation en 1 an), la France à 17,4%, l'Allemagne à 60%, et toujours 100% pour le Danemark.
On remarque que la Suisse en est à 23,5%, les Pays-Bas à 90%, le Royaume-Uni à 80% et seulement 1% pour la Belgique ! Étonnant !

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...

Nous continuons avec les articles de décembre des sites italiens autour de la crise actuelle du gaz et GNV. Celui-ci est paru sur un site local "Qui News Valdera.it" qui dépend du site du quotidien italien Corriere de la Sera. L'article date du 15 décembre 2021 et décrit une situation de terrain pour l'avitaillement en gaz sur une station restée avec des prix raisonnables. Il est disponible sur le lien suivant  https://www.quinewsvaldera.it/ponsacco-distributore-metano-code-attese-40-minuti-caro-benzina-auto-rifornimento-pieno.htm

(traduction personnelle)

===
Titre : Pour faire le plein de GNV, des queux et des attentes jusqu'à 40 minutes
Sous-titre : Dans une station service de via Valdera Sud, le GNV, qui a beaucoup augmenté récemment, coûte un peu moins mais pour l'avoir il faut attendre

Corps de l'article  Dans une station service entre La Borra et Ponsacco dans la via Valdera sud, le GNV coûte moins que dans les autres endroits et les gens, pour épargner sur le plein, s’embarquent dans des attentes juqu’à  40 minutes, comme on peut voir dans les photos et vidéo du site.
Épargner est une nécessité pour beaucoup de personnes et familles, surtout pour qui a choisi une auto GNV justement pour une question des coûts et qui, au contraire, il y a quelques mois et sans préavis, a vu entrer en lévitation le prix du carburant, et dans beaucoup de cas jusqu’au doublement.

Ainsi à cette station, il se crée une queue de dizaines de voitures. Le titulaire de la station pour remédier à la foule d’auto, a créé un parcours alternatif pour qui doit faire le plein de GNV, les autos doivent tourner autour du distributeur, ainsi permettant à qui doit prendre du GPL, de l’essence ou diesel de pouvoir entrer normalement.
Comme a expliqué un employé de la station qui était au travail, cette concentration se vérifie à quasi tous les horaires. L’attente, selon les estimations de l’employé est d’au moins 40 minutes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 months later...

L'association Assogasmetano (Association nationale des Entreprises distributrice du méthane véhicule) a publié un communiqué de presse ce 10 juin 2022, suite au vote du parlement européen sur la fin de la vente des véhicules légers et utilitaires thermiques en 2035 

=====================

Assogasmetano : la décision du Parlement européen sur l'arrêt des voitures à moteur thermique de 2035 nie le principe de neutralité technologique
Bologne, 10 juin 2022.
La récente décision du Parlement européen approuvant la position sur les nouvelles limites d'émission pour les véhicules légers et utilitaires et fixant entre autre à 2035 la fin pour les véhicules à moteur thermique (avec l'obligation de réduire à 100% les émissions de CO2 à l'échappement pour les véhicules immatriculés à partir de 2035), nie, de fait, le principe de neutralité technologique et le concept de la soutenbilité environnementale.
Cette décision part de la position, idéologique et démentie par la réalité, que les véhicules électriques sont zéro émissions, en prenant les émissions de gaz d'échappement comme méthode d'évaluation. De cette manière, on "oublie" de calculer l'impact réel d'un véhicule électrique sur l'environnement, pas seulement pour la production de l'énergie électrique pour fontionner (produite, en partie seulement, avec des énergies renouvelables et, bien qu'en partie mineure, toujours carbonée) mais aussi des émissions de CO2 depuis sa construction jusqu'à sa déconstruction (dont les gaz d'échappement ne sont qu'une partie).

Une évaluation correcte de l'impact environnemental ne peut se faire qu'avec une analyse des émissions sur l'ensemble du cycle de vie (LCA en anglais ou ACV), ou "from cradle to grave" (du berceau à la tombe), ceci étant un principe de l'économie circulaire, recommandé par la Commission européenne comme la base de développement de l'UE pour les prochaines années. Comme on le sait, en effet, les terres rares utilisées dans les véhicules électriques ont un impact très élevé sur l'environnement, d'abord pour leur extraction puis pour leur élimination.

Donc, si l'objectif est la décarbonation des transports, cette décision va exactement dans le sens inverse et tente d'imposer par la loi ce que le marché n'a pas choisi.
Une telle décision nie également les priorités, données par la Commission européenne, pour le développement de l'économie circulaire, le développement des sources renouvelables comme atout stratégique pour la réduction de l'empreinte carbone. De même, elle annule, d'un seul coup, ce qu'avait introduit la directive DAFI qui proposait de prendre en compte les systèmes économiques et environnementaux de chaque pays pour une politique de développement des carburants alternatifs dans les différents États membres, qui puisse être réellement soutenable et cette décision livre l'industrie italienne dans les mains des pays qui détiennent le monopole mondial de la production de terres rares, fondamentales pour la technologie de la mobilité électrique.

« Au cours des dernières années - souligne le président d'Assogasmetano, Flavio Merigo - nous avons souligné combien le biométhane, l'une des excellences italiennes, doit être considéré comme un outil d'importance extraordinaire pour atteindre les objectifs fixés par le package Fit for 55, étant une source renouvelable, avec des émissions ACV (analyse en Cycle de Vie) pouvant même être négatives, immédiatement utilisable pour l'alimentation des véhicules et même mélangeable avec des pourcentages élevés d'hydrogène sans avoir besoin d'effectuer toute intervention de nature technique ».
===================

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Créer...