Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr
Guillaume

Station Primagaz - AVIA de Montélimar (26)

Recommended Posts

Bonjour,

 

Je "profite" (si j'ose dire...) d'un problème technique sur la station GNV de Primagaz / AVIA à Montélimar, pourtant toute récente, pour ouvrir un poste sur cette station.

Constat au mardi 22/10/19 (19h) : les pompes GNC et 1 pompe GNL (sur les 2 disponibles) étaient condamnées... par une rubalise (Primagaz a dû faire un achat groupé avec Engie-Cofely ;-) ).

C'est bien dommage, puisqu'en l'absence de cette fichue station Cofely de Valence (qui a même réussi à me détériorer ma carte CB !!!), il est actuellement impossible de faire le plein de gaz en Drôme jusqu'à la réparation de la station de Montélimar...

Or, je n'ai pas réussi à trouver un interlocuteur pour m'informer de la durée de la réparation... Même à la station AVIA classique attenante, la personne à la caisse n'en savait rien, me disant même que les deux stations étaient totalement indépendantes... En gros, si vous voulez du méthane en France, débrouillez-vous !!

Cette station distribuant du GNL pour les PL (une des seules...), c'est d'autant plus incroyable de la laisser en rade, même pour une journée !!! Mais bon sang, il est donc interdit de faire des stocks de matériels pour éviter ces situations ??????? Il est interdit d'informer correctement le client-pigeon pour lui éviter des déconvenues à venir / revenir pour rien ??????????

En attendant, si quelqu'un peut donner des nouvelles de cette station dans la journée, je suis preneur !!!!!

Guillaume
 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


Nous sommes désolés que notre station de Montélimar ne vous donne pas entière satisfaction ces jours-ci. Nous avons effectivement connu quelques soucis avec l’un des équipements. Cela nous a conduit à stopper la distribution de GNC. La distribution de GNL est restée, quant à elle, opérationnelle. Une intervention est en cours et nous pensons être en mesure de redémarrer la distribution en fin d’après midi. Afin d'être informé en temps réel de la disponibilité de nos installation, vous pouvez télécharger notre application « gasfly » disponible :

Par exemple ; le message « push » de ce matin disait à l’ensemble de nos clients connectés :
Station {Montélimar} ce {24/10/2019} Intervention importante prévue ce jour à 15h00 pour rétablir la Distribution de GNC, - Fin d’intervention ou ouverture partielle pour pleins manuels en GNC prévue le {24/10/2019} à {17h00  - le GNL pourrait être impacté et subir des arrêts courts durant l’intervalle}

Nos stations disposent aussi de bornes d'appel 24/7, n’hésitez pas à appeler en cas de problème. 


En espérant avoir pu vous aider.
Bien cordialement
L'équipe Primagaz France

 

gasfly.jpg

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir l équipe de Primagaz France,

Merci à vous de répondre et surtout d avoir de la considération pour les simples consommateur que nous sommes. 

Si seulement Engie pouvait prendre exemple sur vous !!!!

Bravo et un grand Merci.

 

Amalia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je remercie également Primagaz pour la réponse formulée.

Sur la forme, elle montre que ce site peut susciter un intérêt des opérateurs.... C'est déjà ça de pris. Continuons donc à mettre la pression (sans jeu de mot concernant le GNC... quoique...) à Engie-Cofely notamment, et faisons confiance au principe de référencement des moteurs de recherche qui peut faire remonter nos posts les plus critiques (à juste titre !!!).

Sur le fond, la réponse de Primagaz est quand-même fâcheuse.... Elle tend à montrer que même un spécialiste du gaz bien implanté en France, filiale d'un groupe néerlandais, peut rencontrer des problèmes importants avec un matériel très récents (1 an et demi !).

Ca m'amène plein de questions (d'où ma suggestion d'enquête approfondie déjà proposée par ailleurs...).

  - Est-ce aussi compliqué à l'étranger ? Est-ce juste un biais statistique (trop peu de station en France, donc visibilité accrue des problèmes quand ils arrivent, faute d'alternative) ?

  - Doit-on supposer un sous-dimensionnement du matériel (sous-évaluation des quantités distribuées par rapport aux capacités des compresseurs ... ce qui prouverait un manque de confiance dans le GNV ...) ? Une faiblesse dans la préparation de l'opérateur ?

  - Y a-t-il de mauvais comportements des usagers français ?

  - Est-ce de la faute du climat par rapport à l'Allemagne, à la Belgique, à la Suisse (mais alors, comment font nos voisins Italiens ???) ?

 

Par ailleurs, l'appli mentionnée par Primagaz est une bonne nouvelle en soit... mais visiblement (et en tout cas sauf erreur de ma part) réservée aux comptes-clients, avec indication obligatoire de la plaque d'immatriculation pour lancer l'appli après l'avoir téléchargée (essai à la mi-journée...) Apparemment, pour Primagaz, l'équation est : GNV = PL = Professionnels. L'usager lambda n'est donc pas loin d'être juste toléré !! Et si c'est pour être fliqué une fois de plus par une entreprise privée, ça ne m'intéresse pas trop...

 

Du coup, je cherche juste à savoir si je dois avoir confiance dans la filière GNV en France, pour mon usage actuel, voire l'acquisition future d'un véhicule familial carburant au méthane, et si je peux "militer" dans mon entourage ou sur Internet sur le développement de la technologie GNV.

... Ce n'est pas gagné.

 

Je suis critique, mais dans une optique constructive, notamment dans le contexte de la loi d'orientation des mobilités (LOM) toujours en discussion, et des mises en cause du GNV par T&E reprises par la plupart des médias.

Cela mériterait un post à part entière, mais on peut juste rappeler que la LOM prévoit l'interdiction des moteurs émettant des GES à l'horizon 2040. A priori, et uniquement grâce au bio-méthane, les véhicules au GNV pourraient être préservées avec une filière adaptée... Ce n'est pas rien !

 

Guillaume


 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 25/10/2019 à 12:57, Guillaume a dit :

Bonjour,

 

Je remercie également Primagaz pour la réponse formulée.

Sur la forme, elle montre que ce site peut susciter un intérêt des opérateurs.... C'est déjà ça de pris. Continuons donc à mettre la pression (sans jeu de mot concernant le GNC... quoique...) à Engie-Cofely notamment, et faisons confiance au principe de référencement des moteurs de recherche qui peut faire remonter nos posts les plus critiques (à juste titre !!!).

Sur le fond, la réponse de Primagaz est quand-même fâcheuse.... Elle tend à montrer que même un spécialiste du gaz bien implanté en France, filiale d'un groupe néerlandais, peut rencontrer des problèmes importants avec un matériel très récents (1 an et demi !).

Ca m'amène plein de questions (d'où ma suggestion d'enquête approfondie déjà proposée par ailleurs...).

  - Est-ce aussi compliqué à l'étranger ? Est-ce juste un biais statistique (trop peu de station en France, donc visibilité accrue des problèmes quand ils arrivent, faute d'alternative) ?

  - Doit-on supposer un sous-dimensionnement du matériel (sous-évaluation des quantités distribuées par rapport aux capacités des compresseurs ... ce qui prouverait un manque de confiance dans le GNV ...) ? Une faiblesse dans la préparation de l'opérateur ?

  - Y a-t-il de mauvais comportements des usagers français ?

  - Est-ce de la faute du climat par rapport à l'Allemagne, à la Belgique, à la Suisse (mais alors, comment font nos voisins Italiens ???) ?

 

Par ailleurs, l'appli mentionnée par Primagaz est une bonne nouvelle en soit... mais visiblement (et en tout cas sauf erreur de ma part) réservée aux comptes-clients, avec indication obligatoire de la plaque d'immatriculation pour lancer l'appli après l'avoir téléchargée (essai à la mi-journée...) Apparemment, pour Primagaz, l'équation est : GNV = PL = Professionnels. L'usager lambda n'est donc pas loin d'être juste toléré !! Et si c'est pour être fliqué une fois de plus par une entreprise privée, ça ne m'intéresse pas trop...

 

Du coup, je cherche juste à savoir si je dois avoir confiance dans la filière GNV en France, pour mon usage actuel, voire l'acquisition future d'un véhicule familial carburant au méthane, et si je peux "militer" dans mon entourage ou sur Internet sur le développement de la technologie GNV.

... Ce n'est pas gagné.

 

Je suis critique, mais dans une optique constructive, notamment dans le contexte de la loi d'orientation des mobilités (LOM) toujours en discussion, et des mises en cause du GNV par T&E reprises par la plupart des médias.

Cela mériterait un post à part entière, mais on peut juste rappeler que la LOM prévoit l'interdiction des moteurs émettant des GES à l'horizon 2040. A priori, et uniquement grâce au bio-méthane, les véhicules au GNV pourraient être préservées avec une filière adaptée... Ce n'est pas rien !

 

Guillaume


 

 

 

Bonjour Guillaume,

je peux faire un retour sur les stations GNC en Suisse.

en cas de défaillance d'un élément de la station (compresseur, partie distribution ou autre), les exploitants ont en réserve un certain nombre de pièces facilement remplaçable mais pour les gros composants, il faut passer par le fournisseur pour la réparation. Il ne faut pas croire que toutes les stations ont le double de pièce en réserve et un technicien 24h/24 pour intervenir sur ces pannes. Donc ça prend le temps de la dispo de la pièce, du technicien et la planification de l'intervention.

Un solution est de mettre de la redondance, en particulier sur le compresseur. On fonctionne en mode dégradé mais la dispo est assurée. Par contre, si l'avarie est électrique ou généralisée, c'est difficilement gérable.

Pour revenir sur les publication de T&E récemment, il faut savoir que c'est une association de lobbying qui attaque mordicus tout ce qui n'est pas électromobilité (et on ne s'arrête pas sur l'énergie grise ou les solutions dispo immédiatement pour le véhicule lourd). Leur stratégie est celle du feu de paille: on lance une information, invérifiable pour la grande majorité des personnes car non initiées, et vers les réseaux sociaux et grands médias pour une diffusion virale. Et après, plus rien.

Les acteurs de la filière gaz ont pris le temps d'analyser, argumenter, faire le job. En face, rien car leurs comparaisons étaient biaisées. Mais leur information dissonante est passée, et les gens aiment ce qui est dissonant et contre la nature des choses.

Enfin, concernant la loi LOM, je ne serai pas surpris qu'elle soit adaptée dans le temps. Les politiques qui décident découvrent souvent par la suite certaines réalités. Souvenez vous qu'il y a 5 ans, on nous faisait acheter du diesel à la pelle, et maintenant, il faut qu'on les supprime...

Bonne journée

Alex

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo en tout cas à Primagaz pour réagir, même avec un peu de temps pour l'instant, je pense que ce sera un cercle vertueux. J'en connais qui sont appelés à perdre des parts de marché à l'avenir, à moins qu'ils aiment perdre de l'argent (même si on fait le choix de ne plus entretenir une station, il y a quand même des taxes à payer).

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×