Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr
Mikl ADMIN

Qui a commandé son Arona TGI ?

Recommended Posts

Pour info (peut être négliable) mais à chaque plein GNV de ma Golf VII, le moteur bascule systématiquement sur l'essence dans les 5 premiers km ... remise en pression, graissage ou lubrifications des structures et circuit de carburant?

 

La consommation est négligeable également

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour toutes ces précisions.

L'article du Moniteur Automobile est très instructif. Ce journal s'intéresse au GNV de manière professionnelle en abordant des questions techniques auxquelles on n'est pas habitué dans la presse nationale. 

Il me semble qu'Andrew  Shepherd nous dit qu'on  démarrera à l'essence dans le cas où on est tombé en panne de GNV.

Le moteur va tourner quelques secondes à l'essence avant de commuter automatiquement au GNV pour y rester jusqu'à la prochaine panne de GNV.

Le cas numéro 2 étant conditionné par une température inférieure ou égale à -10° ne concerne quasiment pas le sud de la France.

Je crois donc comprendre que tant qu'on ne tombe pas en panne de GNV, le TGI est conçu pour fonctionner en mono injection GNV.

Je n'ai pas lu de recommandation prétextant la nécessité de tomber en panne de GNV pour rouler à l'essence dans le but d'assurer la longévité du moteur.

Je crois comprendre que le TGI actuel est prédisposé à fonctionner au GNV sans devoir recourir à la panne de manière récurrente pour commuter sur essence.

à vérifier...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

J'ai franchi le seuil des 3000km pendant la semaine de vacances et je suis satisfait d'avoir consommé moins de 4kg en moyenne en étant plutôt bien chargé. L'autonomie est suffisante puisque je n'ai parcouru que 324 km aller/retour. 

Cependant je me suis demandé s'il était possible de s'approvisionner à la station GNV Naturgy de CASTETS si on ne dispose pas de carte spécifique. J'ai lu des informations contradictoires sur cette station quant à son éventuelle ouverture au public. Quelqu'un aurait-il des info ?

 

2020-09-06 conso sur 3080km moyenne 4,3kg.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Charybdis,

Normalement oui elle accepté la CB.

Tu devrais télécharger l'appli carburogaz tu y trouveras toute les infos utile

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous,

Après 5 mois d'utilisation quotidienne de ma Seat Arona TGI je suis en mesure d'être plus précis sur son fonctionnement spécifique.

Je confirme ce que disait BAC le 27 juillet, à savoir que le moteur bascule à l'essence pendant quelques minutes (soit 5 km environ) lorsqu'on a fait le plein de GNV. Il doit s'agir notamment de permettre au calculateur de réinitialiser sa cartographie essence afin d'éviter qu'elle ne dérive. Je suppose que ce processus consiste également à faire fonctionner les injecteurs essence de manière systématique afin d'éviter qu'ils ne se bouchent du fait de rester neutralisés. Je confirme par ailleurs que cette commutation à l'essence ne génère pas une consommation de carburant significative.

Au cours du mois d'octobre, j'ai pu tester le comportement routier de l'Arona en montagne sur un trajet aller/retour Mont-de-Marsan 40 /  Saint Engrace 64 (Gorges de Kakouetta). Pour ceux qui connaissent la région, la balade d'environ 260 km comporte de la 4 voies, de la départementale et quelques enchaînement de virages suffisamment nombreux pour rendre malade le copilote.

Je dois dire que sur ce parcours  j'ai été bluffé par la tenue de route et l'agrément de conduite de l'auto. En ce qui concerne le petit 3 cylindres, il est évident qu'il manque de couple en montagne. Il faut donc jouer avec les rapports de boîte, ne pas hésiter à rétrograder, le moteur prend les tours lorsqu'on le sollicite correctement et le plaisir de conduire est réel si l'on s'y prend bien. 

En terme de consommations l'ordinateur affichait 4.3 kg à l'aller et 4 kg de moyenne sur l'ensemble du parcours.

Autant dire que je suis ravi.

La seule déception venait du fait que nous n'avons pas pu faire la visite des Gorges de Kakouetta pour cause de rénovation du circuit mais ça n'est que partie remise.

Bonne soirée

 

 

2020-10-18 Mdm -St Engrace aller retour moyenne 4 kg.JPG

2020-10-31 panneau entrée gorges kakouetta.JPG

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Maintenant, six mois après, qu'en est-il de cette consommation de GNV et que se passe-t-il avec l'essence qui forcément se dégrade si elle n'est pas consommée ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 30/01/2021 à 21:57, Gazor a dit :

Maintenant, six mois après, qu'en est-il de cette consommation de GNV et que se passe-t-il avec l'essence qui forcément se dégrade si elle n'est pas consommée ?

Je n'avais pas lu cette question. 

Je m'approche des 10 500 km et ma conso moyenne GNV tourne autour de 4kg/100 sur des parcours mixtes. Si je jette un œil sur mon tableau qui résume tous les pleins effectués depuis le début, j'en ai fait 5 au SP95 en comptant celui de ce week-end.

Petite précision d'ordre technique :

J'ai constaté que si je fais mon plein de GNV avant de tomber en panne de GNV, lorsque je vais démarrer, le moteur va tourner quelques minutes à l'essence avant de commuter tout seul au GNV puis se mettre automatiquement en mode mono injection jusqu'au prochain plein de GNV ou jusqu'à la prochaine panne de GNV.

En revanche, lorsque je cherche la panne de GNV pour consommer mon SP95, je constate qu'au démarrage qui suivra mon plein de GNV le moteur sera directement alimenté au GNV.

J'en déduis que le système est programmé pour alimenter le moteur à l'essence que lorsque cela est nécessaire. Je trouve cela particulièrement judicieux parce c'est un moyen de privilégier le fonctionnement GNV tout en préservant le mode essence de manière efficace. 

Jusque là toutes les installations gaz que j'avais pu observer, qu'il s'agisse de GPL ou de GNV (montages d'origine ou pas) comportaient systématiquement deux calculateurs : le  calculateur d'origine (essence) et le calculateur gaz. Généralement la stratégie consiste à neutraliser le calculateur d'origine lorsque le mode gaz est choisi afin que le calculateur gaz prenne le relais. Dans cette configuration, chacun des deux calculateurs intervient à tour de rôle selon le positionnement d'un interrupteur.

Or ce qui semble caractériser l'ingénierie TGI/ G-TEC c'est une configuration globalement conçue pour assurer la pérennité d'un système combinant 2 carburants qui seraient gérés par le même calculateur d'origine.

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[sur Polo 1.0 L 3 cyl. 90 ch. équivalent, réservoir de 9L essence]

Effectivement, je confirme @Charybdis: après un plein de GNC, le moteur démarre à l'essence s'il tournait au GNC juste avant le plein. S'il était déjà passé à l'essence avant ce plein (panne "sèche" de gaz), alors il démarre au gaz directement.

J'avais cru comprendre qu'il s'agissait d'un temps nécessaire à l'analyse du gaz pour connaître son pouvoir calorifique (l'afficheur informe d'une "Qualité" généralement de 100% pour un gaz naturel standard en France, en Belgique nous avons 2 réseaux selon l'endroit : gaz pauvre ou riche (teneur en méthane moins ou plus élevée, pouvoir calorifique ad hoc. Différence d'environ 12%... directement proportionnelle à l'autonomie! Constaté 90% avec du "pauvre", et lu des explications d'autres conducteurs à 80-85%). Lorsque l'on fait défiler les paramètres à l'écran, la Qualité n'apparaît pas durant les premiers km.

J'en déduis que le système moteur adapte le débit de gaz injecté à la Qualité pour assurer une puissance dégagée à la combustion stable.

 J'aimerais connaître la technique exacte utilisée par le véhicule pour la mesure de qualité, si certains trouvent l'info...

Le démarrage au gaz après panne "sèche" de gaz (pression très faible en fait, les cylindres ne seront jamais vraiment vides) peut s'expliquer par le fait qu'il faille réintroduire du gaz dans le circuit moteur pour pouvoir l'analyser (en densité-température?).

Pour moi il s'agit aussi, comme expliqué par @Charybdis, de solliciter l'injecteur essence afin de garder le circuit fonctionnel, et lubrifier le moteur/les cylindres par ce carburant liquide. 

Environ 2 km parcourus avant de revenir, automatiquement, au GNC. Imperceptible, sauf à l'œil surveillant le tableau de bord. Le ronronnement moteur est légèrement différent tout de même mais c'est une sensation a posteriori.

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Charybdis pour ces précieux renseignements indispensables à ceux qui, comme moi, veulent garder longtemps leur véhicule.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×