Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

Recommended Posts

Bonjour,

Concernant le prix du bioGNV, voilà ce que j'en comprends (mais je ne suis sûr de rien) :


Concernant l’achat du Biogaz (à partir d’un document du site de GRTgaz intitulé « Panorama du gaz renouvelable 2020 ». (Certains éléments sont des copier/coller du document,  voici le lien https://www.grtgaz.com/sites/default/files/2021-03/Panorama-du-gaz-renouvelable-2020.pdf)
Le producteur bénéficie d’un tarif d’achat compris entre 46 et 139€/MWh (page 18) (selon moi, cela fait entre 0,63 et 1,92€/kg en prenant PCI du GNV 13,78kWh/kg). Cela dépend de la taille de l’installation de production  et de la nature des déchets ou matières organiques traités. Il y a un diagramme qui montre les éléments du prix détaillés page 19 et qui correspondent au texte de l’Arrêté du 23 novembre 2020 fixant les conditions d'achat du biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel. (Cf lien https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042552351).
Associé au biométhane injecté dans le réseau, il y a des certificats de Garantie d’Origine (GO) qui sont établis. C’est le producteur qui les récupère ou le fournisseur de gaz, si celui a un contrat d’achat direct d'achat du biogaz du producteur. Il y a un registre national des GO qui enregistre les quantités injectées, échangées, vendues et trace ainsi chaque molécule de biométhane produite. GRDF est en charge de la gestion du registre des GO depuis 2012 et a été reconduit jusqu’en 2023 suite au dernier appel d’offres pour la délégation de ce service public.
Le mécanisme de garanties d’origine (GO) permet de décorréler la consommation physique de la molécule de biométhane, de sa vente contractuelle à un consommateur.
Avant novembre 2020, les GO servent de « complément de revenu » aux producteurs de biogaz (autour de 8 à 10 €/MWh, soit donc de 11 à 14 cts/kg), venant s’ajouter au tarif réglementé et à la prime aux intrants. Depuis les nouveaux contrats signés après novembre 2020, le complément de revenu ne s’additionne plus au tarif réglementé et les GO sont cédées gratuitement à l’État qui peut en faire don gratuitement aux communes pour les installations situées sur leur territoire (sur demande) ou les mettre aux enchères à destination des fournisseurs.
(Cf lien https://www.yele.fr/wp-content/uploads/2021/07/Les-Garanties-dOrigine-pour-le-gaz-Infographie-Yele.pdf)

Un mécanisme adossé aux GO prévoit le reversement, dans le Fonds de compensation, de 75% des bénéfices réalisés par les fournisseurs à la valorisation de la GO, de manière à réduire les charges de service public. Une exception à cette règle existe : en cas de valorisation du biométhane en carburant (BioGNV), les fournisseurs de gaz peuvent conserver l’intégralité des bénéfices liés à la valorisation des GO. Elle constitue une incitation forte à la valorisation du biométhane comme carburant.

 

Je comprends donc que le fournisseur de gaz, quand quelqu’un fait son plein en bioGNV, doit acheter autant de GO correspondant qu’il revend dans le prix de son bioGNV. Et c’est le fournisseur qui fixe le prix des GO au consommateur final.
Dans le document GRTgaz page 21, il est indiqué que si le fournisseur achète directement le biogaz au producteur, il y a un mécanisme de compensation mis en place dès novembre 2011 pour permettre de dédommager les fournisseurs pour les charges engendrées par l’achat de biométhane (le surcoût du tarif d’achat du biométhane par rapport au prix du gaz naturel sur le marché de gros ; les coûts annexes : le coût de déclaration des garanties d’origine, les frais de gestion du Fonds de compensation, et les frais de gestion des fournisseurs de gaz naturel pour l’achat du biométhane). Ce mécanisme de compensation est géré par la Caisse des dépôts et consignations (CDC).
Donc quand le biogaz était au-dessus du prix du gaz, un mécanisme de compensation existe. Rien n’est dit quand le biogaz est sous le prix du gaz.
Je comprends donc que si les fournisseurs  achètent du biogaz, il ne leur coûtera pas  plus cher que du gaz fossile, puisqu'il y a un mécanisme de compensation. Les fournisseurs qui n’achètent pas de biogaz, achètent donc du gaz fossile et achète les GO qu’ils nous revendent au prix qu’ils veulent quand on achète du bioGNV. Le verdissement du GNV via l’achat des GO, c’est le consommateur qui le paie au prix choisi par le fournisseur pour les GO. Les fournisseurs qui achètent du biogaz, vont l’acheter à un prix sans doute inférieur maintenant au GNV fossile et leur GO, ils l’ont dans l’achat de leur biogaz.
On comprend mieux maintenant que certains fournisseurs (Karrgreen) puissent avoir un prix du bioGNV meilleur que le prix du GNV, car ils achètent leur bioGNV sur place sur le méthaniseur. Et que d’autres fournisseurs, comme probablement Engie, n’achetant sans doute que peu de biométhane par rapport aux requêtes des clients des stations, ont recours pour le bioGNV à du GNV fossile avec un surcoût fixé par eux-mêmes pour la GO. Conséquence, (sauf pour les fournisseurs achetant directement du biogaz), on a :
le prix du bioGNV=prix du GNV fossile + prix de la Garantie d'Origine (GO).

 

Donc on aura toujours un bioGNV supérieur ou égal au GNV, pour les fournisseurs vendant du bioGNV, qui est en fait du GNV fossible, verdit sur papier par la Garantie d'Origine.

Seul les  fournisseurs de vrai  bioGNV, peuvent vendre du bioGNV au prix réel, et donc moins cher actuellement que le GNV fossile.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Reste à savoir si la photo de l'article de la rubrique "Actus" de ce jour en lien avec l'inauguration officielle du jeudi 09 décembre 2021 de la station multi-énergies de la Roche-sur-Yon (lien ici est https://www.gaz-mobilite.fr/actus/vendee-station-gnv-roche-yon-officiellement-ouverte-3155.html) est vraiment une photo prise en décembre 2021 ?
Il semble que oui. En effet, sur un article de Ouest France du 24 septembre 2021 (lien ici https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/la-roche-sur-yon-85000/la-roche-sur-yon-le-premier-bus-a-hydrogene-100-local-est-a-l-arret-7c603aa6-1bbb-11ec-a1f3-6a565d37dc23), une photo pour cette station indique le prix de 1,121€/kg. Une autre photo (en lien ici https://larochesuryon.maville.com/actu/actudet_-la-roche-sur-yon.-la-station-multi-energies-est-ouverte-route-de-nantes-_loc-4940445_actu.Htm) qui date du 22 novembre 2021 montre un prix de 1,311€/kg.
Donc ce bioGNV  : 1,121€ le 24/09 puis 1,311 le 22/11 et maintenant 1,416€/kg le 09/12.
Le bioGNV produit localement prend 10cts/mois...

Mais il reste en dessous du GNV fossile verdi par des Garanties d'Origine.


Cette station multi-énergie de la Roche-sur-Yon ne propose que du bioGNV produit localement, on le voit dans le reportage de TV-Vendée lors de cette inauguration (durée 2min26s lien ici https://www.youtube.com/watch?v=iKmA1MqA4LI)


Finalement l'analyse de mon post précédent est peut-être correcte :
le prix du bioGNV=prix du GNV fossile + prix de la Garantie d'Origine (GO)
sauf quand il est produit localement, on le paie alors au vrai prix du bioGNV, et actuellement sous le prix du GNV fossile.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’avoue que je suis surprise de certaines réactions. Ni les pouvoirs publics, ni Engie, ni l'AFGNV n’ont jamais témoigné le moindre intérêt pour les particuliers, ça n’a rien d'un scoop. Ca a plusieurs fois été évoqué sur ce forum, et ils n’ont jamais prétendu autre chose : chez les pouvoirs publics, subventions réservées aux pros, chez Engie, carte et stations réservées aux pros, etc. L’AFGNV n’a jamais prétendu non plus s’occuper des particuliers, elle s’adresse explicitement aux pros : "L’AFGNV fédère les acteurs publics, économiques et industriels français » et sur leur page « Nous rejoindre » : "Seules des personnes morales peuvent adhérer à l’association. Toute demande d’adhésion doit être faite par lettre adressée au président (voir l’adresse dans la rubrique Contact). Le courrier doit préciser les motivations d’adhésion et le bénéfice de cette adhésion pour la filière Gaz Naturel Véhicule. C’est ensuite le conseil d’administration qui statut sur l’acceptation de cette candidature."

Aucun de ces acteurs ne cherche à vendre des voitures aux particuliers, et pour ma part, en achetant une voiture GNV, j’étais consciente de m’inscrire dans une niche, comme une petite souris qui se glisse dans un trou… et donc de prendre un risque. Les particuliers qui roulent au GNV sont peu nombreux, on peut en tirer des bénéfices à l’occasion, et perdre à d’autres.
Pour autant, pour un prix d’achat du véhicule globalement similaire, si je fais le bilan au bout d’un an (j’ai acheté ma voiture mi-décembre 2020), et même si maintenant le GNV a rejoint voire légèrement dépassé le tarif du SP95, il ne coûte pas le double non plus (alors qu’il y a 6 mois il coûtait la moitié), donc sur un an je reste largement gagnante. Et je ne suis pas en mesure de prédire la suite, donc ça me parait largement prématuré de conclure ce jour que, d’un point de vue économique, j’ai fait un mauvais choix pour un investissement prévu de durer au moins 10 ans.
 
Quant à l’article que j’ai mis en lien, gaz-mobilite s’inscrit dans une logique de promotion du GNV, donc il ne va pas écrire que c’est la cata ! Il fournit quelques explications, certes très lacunaires, mais je leur en sais gré. C’est quand même à peu près les seuls dans la filière française qui font bon accueil aux particuliers, et qui nous fournissent quelques réponses…
Vos coups de gueule, les gros acteurs n'en ont juste rien à faire, le rapport de force n’est pas en notre faveur : Les pouvoirs publics, dans une logique de préserver la filière nucléaire (nécessaire à la bombe et à notre « prestige ») veulent favoriser la voiture électrique, donc pas le GNV. Le GNV, ils ne le jouent que pour les pros car il est évident qu’ils ne peuvent pas demander aux transporteurs de passer aux camions électriques… On l’a vu, le projet des pouvoirs publics est un développement modéré de la filière GNV, sans excès. Dès lors, la clientèle particulière n’est pas nécessaire ni même souhaitable, d’autant qu'elle est plus compliquée à gérer que les pros. Bref, on va vraisemblablement rester une niche, avec ses avantages et ses inconvénients (notamment, beaucoup d’incertitudes). Sans l’Europe qui impose un maillage minimum de stations publiques GNV en augmentation, nous n’existerions probablement même pas. Je ne suis même pas convaincue que pour une petite souris qui s’est glissée dans un trou, aller râler bien fort au milieu de la cuisine soit très judicieux...
 
Et gare à la théorie du complot : l’augmentation du GNV n’est pas amplifiée, puisque alors que le prix de la molécule a doublé, la marge des distributeurs a diminué de moitié, donc ils n’en profitent pas. Ce ne serait évidemment pas leur intérêt, je suis sûre qu’ils déplorent comme nous cette envolée des prix susceptible de faire du tort au développement de la filière, quoiqu'en dise gaz-mobilite.fr .
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VGAS (povudirs) decembre Prix 2.12 GNV et GNL et 2.179 le Bio je pense TTC ?

salut de melleiur Marche Suisse !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 52 minutes, Claireomatic a dit :

(...) Ni les pouvoirs publics, ni Engie, ni l'AFGNV n’ont jamais témoigné le moindre intérêt pour les particuliers, ça n’a rien d'un scoop.(...) L’AFGNV n’a jamais prétendu non plus s’occuper des particuliers, elle s’adresse explicitement aux pros : "L’AFGNV fédère les acteurs publics, économiques et industriels français » et sur leur page « Nous rejoindre » : "Seules des personnes morales peuvent adhérer à l’association. Toute demande d’adhésion doit être faite par lettre adressée au président (voir l’adresse dans la rubrique Contact). Le courrier doit préciser les motivations d’adhésion et le bénéfice de cette adhésion pour la filière Gaz Naturel Véhicule. C’est ensuite le conseil d’administration qui statut sur l’acceptation de cette candidature."

Aucun de ces acteurs ne cherche à vendre des voitures aux particuliers, et pour ma part, en achetant une voiture GNV, j’étais consciente de m’inscrire dans une niche, comme une petite souris qui se glisse dans un trou… et donc de prendre un risque. Les particuliers qui roulent au GNV sont peu nombreux, on peut en tirer des bénéfices à l’occasion, et perdre à d’autres.
(...)

Bonjour Claire,

tes constats peuvent être partagés en partie. En effet, l'AFGNV (Association Française du Gaz Naturel Véhicule)  regroupe, selon son site Internet : constructeurs de véhicules, location et équipement, transport de voyageurs, équipementiers véhicules, équipements stations, bureaux d’études-conseil-recherche, fédérations-associations-syndicats professionnels, opérateurs gaziers.
Elle regroupe donc tous les acteurs, fournisseurs et consommateurs professionnels de GNV. Donc elle n’arrive pas à défendre les intérêts des uns contre ceux des autres qui sont dans la même association. Il y a les fournisseurs qui fixent actuellement le prix du gaz qu'ils distribuent (les pouvoirs publics les ont contraint avec compensation sur le prix du gaz combustible, mais pas sur le prix du gaz carburant). Il y a les professionnels consommateurs de gaz, mais dès qu'ils ont une flotte de véhicule importante avec seulement une partie en GNV, ils peuvent envisager ce saut actuel du prix dans une stratégie d'investissement plus étalée dans le temps.

 

Mais l'AFGNV ne doit pas, selon moi, se détourner de l'intérêt des particuliers ou des petites entreprises qui ont fait le choix du GNV, qui subissent durement cette hausse (j'ai pu échanger à l'occasion d'un plein avec un nouveau entrepreneur qui vient de s'installer en faisant le choix du GNV et pour qui la situation modifie considérablement le business plan). Dans les adhérents de l'AFGNV, il y a "SEAT" qui cherche à vendre des voitures, pas seulement à la clientèle professionnelle, j'imagine (certes SEAT est seul dans ce créneau à l'AFGNV). Il en va aussi l'avenir de la filière GNV qui passe par le développement de l'offre bioGNV. Dans une autre discussion, certaines contributions avaient fait état de réticences et d'oppositions de plus en plus prononcées contre l'installation de méthaniseurs. La promotion du bioGNV comme carburant produit localement avec un impact positif au niveau écologique, et accessible concrètement aux citoyens pour leur propre déplacement, contribuerait à un changement de point de vue. Et là, c'est bien de la promotion de la filière GNV, qui devrait concerner l'AFGNV, dans une démarche vers les particuliers.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Merci @Suisse pour le lien vers cet interview, cela m'a permis de découvrir ce site que je ne connaissais pas et qui contient d'autres interviews.
Cette interview date du 18/11/2021, les arguments développés sont les mêmes

Le 06/12/2021 à 19:43, Alberi a dit :


- la reprise d'activité mondiale à la sortie (si on peut dire) du Covid, notamment la demande chinoise
- la réduction de l'approvisionnement venant de la Norvège et la Russie (56% du gaz pour la France, selon ce lien https://www.connaissancedesenergies.org/le-gaz-consomme-en-france-vient-principalement-de-russie-120222)
- les stocks européens bas au sortir de l'hiver 2020/2021 qui n'ont pas laissé de marge de manœuvre

(....)pas si grave pour les entreprises, qui, dans un plan pluri-annuel, on fait basculer une partie de leur parc en GNV, cette épisode ne remet pas en cause leur stratégie et notamment le fait qu'avec le GNV, ils ont accès à la vignette Crit'air 1 et l'accès au centre ville sans restriction avec les électriques.

 

Concernant les prix du GNV-fossile, je m'interroge, et l'avis de @Claireomatic me semble très conciliant

Il y a 6 heures, Claireomatic a dit :

Et gare à la théorie du complot : l’augmentation du GNV n’est pas amplifiée, puisque alors que le prix de la molécule a doublé, la marge des distributeurs a diminué de moitié, donc ils n’en profitent pas. Ce ne serait évidemment pas leur intérêt, je suis sûre qu’ils déplorent comme nous cette envolée des prix susceptible de faire du tort au développement de la filière

 

comme mentionné par plusieurs, l'augmentation du GNV-fossile n'atteint pas la même ampleur en Belgique, Italie, Suisse ou Allemagne. Et pourtant leurs conditions de dépendance au gaz me semble assez similaire (la question du bioGNV n'intervenant pas ici). Le GPL ne subit pas d'augmentation du même ordre pourtant composé aussi de ressources gaz-fossile.

Le 06/12/2021 à 19:43, Alberi a dit :

  le carburant GPL (...) vient à 40% du raffinage du pétrole et à 60% du traitement du gaz naturel. Alors pour sa partie à 60%, le prix du GPL devrait subir cette hausse du gaz. En effet (...)  l'achat du produit gaz représente 50 à 55% du prix du GPL. 

 

Ce n'est pas une théorie du complot que de présenter des faits et des interrogations.
Mais écrire que " l’augmentation du GNV n’est pas amplifiée (...) la marge des distributeurs a diminué de moitié, donc ils n’en profitent pas". Là je suis prudent car les interrogations/comparaisons (prix du GNV-fossile dans les autres pays et prix du GPL) sont des vraies questions, pour lesquelles je n'ai pas d'explications pour l'instant.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi aussi je trouve ça frustrant, on est coincés avec des hypothèses et on n'obtient pas de réponse... donc à ce stade on ne sait pas ! Et on se sent vraiment peu de choses, de ne même pas pouvoir obtenir une explication complète et convaincante...

  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou @Alberi,

Voici la suite de l'évolution du tarif à la station Endesa de Wissous :

Citation

Mais prenons la station de Wissous - 91 (coucou @Claireomatic, c'est votre station). Là au moins, il y a transparence sur l'affichage des prix  (Prix TTC)

Juillet 2021  :          GNV=1,351€/kg                       BioGNV=1,411€/kg                              Mix= 1,369€/kg
Août 2021  :            GNV=1,502€/kg                        BioGNV=1,562€/kg                              Mix= 1,520€/kg
Septembre  2021  GNV=1,665€/kg                   BioGNV=1,725€/kg                              Mix= 1,683€/kg
Octobre  2021  :       GNV=2,013€/kg                    BioGNV=2,073€/kg                              Mix= 2,031€/kg
Novembre  2021  :   GNV=2,522€/kg                   BioGNV=2,582€/kg                             Mix= 2,540€/kg

décembre 2021 :         GNV = 2,315 €/kg                   BioGNV = 2,375 €/kg               Mix = 2,333 €/kg.

Modifié par Claireomatic
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci @Claireomatic pour le détour fait pour vérifier les prix.

Voilà un tarif GNV qui commence à redescendre !
Est-ce le signe d'un reflux général ? Ou une correction sur les stations Endesa qui avaient eu un peu la main lourde avec la hausse d'octobre à novembre 0,509€ soit 25,3% en 1 mois ! Je pense pour cette dernière hypothèse.
On va voir ce qui va se passer !
Mais c'est une bonne nouvelle pour ceux qui se ravitaillent à Wissous !
(Et pourtant depuis décembre, Endesa ne met plus en ligne ses tarifs, dommage pour eux, puisqu'ils étaient à la baisse. Du coup, il reste avec l'affichage sur Internet du prix à la hausse de 25%).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci @Alexis

pour cette information et ce lien, pourtant je surveillais depuis début décembre pour trouver leur nouveau listing, sans succès.
A quel endroit de la page du site Endesa, ce lien est-il disponible ? Je n'arrive plus à mettre la main dessus.
La baisse est donc générale sur toutes les stations Endesa environ -8% par rapport à Novembre, mais qui arrive après l'augmentation de 25% en Novembre par rapport à octobre.
Endesa qui était seul dans cette gamme de prix à 2,500€, rejoint la gamme des prix à 2,300€ environ, mais le gros des autres stations chères me semblent être plutôt vers un prix de 2,150€....
Mais Endesa a le mérite d'être transparent sur ses prix en les affichant sur le web, ce qui est rare voire unique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais là ce qui est étrange c'est que le biognv est au même prix que le Gnv fossile il y a un hic !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Yann a dit :

Mais là ce qui est étrange c'est que le biognv est au même prix que le Gnv fossile il y a un hic !

Moi je prend le cas d'engie la station de la Courneuve.

On est à 2.15€ pour le gnv et 2.15€ pour le BioGNV .

Donc moi je vois qu'il est possible d'avoir le prix du BioGNV au prix du gnv.

Ce qui est possible à 2.15€.l'est tout autant à 1.12€..

Alors à l'époque il y avait 30 cts d'encart.

Maintenant il n'y a plus d'écart et comprenait mon étonnement.

Donc si il n'y a pas un gain de la part d'engie et qu'ils ont été czpable de rogner leur pseudo marge en 3 mois j'imagine su'zvant ils s'en mettent plein les poches

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans savoir comment à eux la molécule leur est facturée, ça me parait encore une fois aller vite en besogne que les accuser de s'en mettre plein les poches. Les contrats peuvent être complexes...

Modifié par Claireomatic
  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Claire,

 

Je persiste et signé il faut regarder les prix à l'étranger certes il y a eu une augmentation mais pas au point de faire + 60% sur le prix au kg .

Soit en France on est de très mauvais négociateur soit on pense pouvoir s'en mettre plein les fouilles  sur le dos des gens.

On parle quasiment d'1 an avant une baisse des prix auprès du consommateur .

J'aimerai savoir comment ils font a l'étranger quand je regarde sur l'appli gibgas on atteint même pas les 2 €/ kg au pire on est à 1.80€

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Claireomatic
Il n'est pas question ici d'achat de molécule de biogaz. Comme indiqué dans un post précédent dans cette file (lien ici https://forum.gaz-mobilite.fr/topic/prix-du-gnv-625/?do=findComment&comment=3935) concernant le biogaz, dans ces stations éloignés de tout méthaniseur, Engie n'injecte aucune molécule de biogaz. Il injecte le même gaz fossile quand on se sert en GNV ou  en bioGNV. Simplement le bioGNV est verdi par l'achat de GO (Garanties d'Origine).

 

@Yann

Soit Engie produit ou achète suffisamment de biogaz par ailleurs et donc avec les Garanties d'Origine qu'il récupère, il couvre le verdissement des pleins de bioGNV de ces stations, sans avoir à augmenter le prix du bioGNV par rapport au GNV vu qu'il s'agit du même gaz et qu'il a des GO en stock.
Soit il fait un geste actuellement en renonçant à faire payer les Garanties d'Origine qu'il doit consommer quand on prend du bioGNV. Je penche plutôt pour cette solution. Son prix du GNV fossile est actuellement suffisamment haut et rémunérateur pour ne pas avoir à en rajouter pour les GO. Et ce d'autant plus que j'ai remarqué quand je fais la queue à la pompe unique ouverte au public de ma station Engie de Marcoussis, que les camions de syndicats intercommunaux (Ordures ménagères), de Biocoop, de Monoprix prennent du bioGNV. Engie fait un petit geste à ces professionnels gros client, en renonçant à rajouter un supplément de prix pour ses GO.
Par contre, avant l'augmentation d'octobre sur les stations d'Engie, le prix inchangé pendant des mois et des années de 1,26€/kg pour le GNV fossile et 1,56€/kg pour le bioGNV quelque soit la situation du prix du gaz naturel était assez scandaleuse (cela ne va pas plaire @ Claireomatic quand j'écris cela :classic_rolleyes:) concernant le prix du bioGNV. En effet, d'après les sources données dans le post précédemment référencé, si un gazier n'obtenait pas ses GO en cadeau via l'achat du biogaz, il devait alors acheter ses GO, et le prix courant était de 11 à 14 cts/kg. En les revendant à 30 cts/kg, Engie faisait un bénéfice exagéré (Endesa met 18cts/kg en plus, ce qui est plus raisonnable).
Et le bioGNV est le seul endroit où le gazier peut vendre les GO au prix qu'il veut et empocher tout le bénéfice (pour le gaz combustible, le gazier doit redonner 75% du bénéfice sur les GO à l'état), Engie en a largement profité durant cette période.
D'ailleurs durant cette période dans les stations Engie avec 30 cts de différence entre GNV-fossile et bioGNV, je ne prenais plus le bioGNV, car je trouvais le comportement éthique d'Engie discutable, d'exploiter le souhait des consommateurs de renforcer la filière biogaz par un bénéfice exagéré sur les GO. Dans les autres stations,  je prenais le bioGNV, car le gazier était raisonnable sur le bénéfice fait sur les GO.

Modifié par Alberi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Yann, je ne refuse absolument pas de m'indigner quand il y a quelque chose de scandaleux. Je  mettais simplement en garde contre des emballements basés sur des suppositions, dans des domaines qu'on ne maitrise pas bien (et c'est pourtant pas faute d'essayer de s'informer, de notre part à tous ici). C'est toujours tentant de désigner un coupable, quand on est touchés au porte-monnaie. Ca n'empêche évidemment pas de se poser des questions, bien au contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Claireomatic
Avec les échanges déjà faits sur cette file, les argumentations, les liens vers d'autres sources, on a acquis une bonne vue de la situation.


Pour le bioGNV, soit la station vend du vrai bioGNV comme celle dela Roche/s/Yon en lien avec l'article récent de la rubrique "Actus" (lien ici https://www.gaz-mobilite.fr/actus/vendee-station-gnv-roche-yon-officiellement-ouverte-3155.html)

Soit la station vend du GNV-fossible verdi par une Garantie d'Origine qu'elle doit se procurer (achat de GO ou achat de biogaz sur d'autres lieux), elle fixe librement le montant de revente de la GO. Nous avons pu commenter les situations exagérées ou non sur cette vente de bioGNV.

 

Pour le GNV, la nouveauté de la situation est l'augmentation du prix du gaz naturel-fossile, et la molécule représentait avant la récente hausse 40-50% du prix du GNV. 
Mais cette hausse du gaz naturel-fossile concerne tous nos pays voisins qui ne produisent quasiment pas de gaz fossile.
Donc montrer de l'incompréhension pour les prix actuels en répercussion de la hausse du gaz-naturel fossile au regard de la hausse plus modérée dans les autres pays (ou de la hausse peu sensible sur le GPL), ce ne sont pas des suppositions ou des emballements, mais ce sont des faits.

 

@Yann

Je rejoins les interrogations de Yann sur une telle différence dans l'évolution des prix français vis-à-vis des pays voisins (ou du GPL d'ailleurs)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En vue en Europe Se possible sur site Italien http://www.metanoauto.com/modules.php?name=Distributori&carb=1 Mais je Sais pas prix actuel!

natuellement en Suisse Le bio et plus Cher! Mais Le prix sons tre different en Region ! 1,44 sfr env ,1,50€ Le prix plus bien fossile

autre je a vue sur Internet a Baden  ,Le site e plus Le prix sel du debut novembre 

2,70 sfr fossil 2,8€ 50 5 mix 3,13 Sfr 3,2 € Mais bio 3,84 sfr presce 4€!!! Le kilo avec 7,7 % tva. Oui la France. Il a beoup de tva !!!

je pas come en Europe avec tva ? Je nous alimentation et 2,5% Le rest  7,7%   
Salutation de la Cher Suisse !😮

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Disons que par rapport aux pays voisins, expliquer une différence de prix parce que les fournisseurs allemands seraient meilleurs négociateurs ou moins vénaux que les français me semble douteux, mais j'ai peut-être mal compris les explications.

Sinon Alberi je te rejoins sur ton analyse des GO, et je te remercie d'avoir cherché et partagé ce document précieux de grtgaz qui permet de comprendre la hausse du biogaz (et que je ne lis que maintenant). Cet été, je signalais déjà le bas prix de la station d'Olemps (près de Rodez), et de Morlaix, qui ne vend que du biogaz local, et je faisais un lien entre biogaz local et petit prix.

Endesa m'écrivait en septembre 2020 :

Citation

Pour info, nos garanties d'origine disponibles quand vous prenez du bio chez nous provient de méthaniseurs du département 77.

Je réalise maintenant qu'il ne parlait QUE de Garanties d'Origine, et pas du gaz... et ça veut dire que le système est en fait assez pourri, comme pour l'électricité. Et que si on veut réellement soutenir la production de biogaz, il faut aller dans des stations comme celles de Olemps ou Morlaix, où le biogaz est acheté en direct, sans séparer la Garantie d'Origine du gaz. Pour l'électricité, je suis chez Enercoop pour cette raison ; malheureusement, pour le bioGNV, on a rarement le choix de sa station...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Claireomatic
Effectivement, les Garanties d'Origine pour verdir sur le papier le GNV-fossile fonctionne un peu comme l'électricité (et quand on connait le système des Garanties d'Origine dans l'électricité, on comprend vite le système dans le biogaz).
Mais dans le domaine de l'électricité, on peut choisir un fournisseur qui délivre de la vraie électricité verte (sans utiliser le subterfuge légal des Garanties d'Origine). Enercoop est ce fournisseur par excellence (j'y suis aussi :classic_smile:). Le fournisseur d'électricité va injecter autant d'électricité que mon compteur indique.
Pour le bioGNV, ce n'est pas possible, car on se rend physiquement dans une station, qui n'est que très rarement reliée à une production de bioGNV sur place. A défaut de pas avoir de production de bioGNV sur place, le système des Garanties d'Origine n'est pas si mal, car autant de bioGNV injecté dans les réseaux de gaz, autant de Garanties d'Origine mis en circuit. Donc en faisant le choix du bioGNV, même s'il s'agit finalement de GNV-fossile verdi par des Garanties d'Origine), on fait pencher globalement la balance du côté du biogaz par rapport au GNV-fossile.
Mais le fournisseur de gaz qui utilise des Garanties d'Origine pour verdir son GNV-fossile en bioGNV fixe le prix qu'il veut au supplément de prix du GNV-fossile pour le faire devenir bioGNV, ce supplément de prix ne reflète pas forcément sa dépense pour le coût de la Garantie d'Origine. Or quand il s'agit du carburant GNV, le fournisseur garde 100% du bénéfice fait sur les GO, mais dans le cas du combustible gaz, il doit redonner à l'état 75% du bénéfice fait. Et c'est là que c'est éthiquement discutable, le fournisseur, qui n'est pour rien dans la production de bioGNV, va faire du bénéfice sur le verdissement de son GNV-fossile, exploitant ainsi la bonne volonté écologique du conducteur GNV.
Une partie du coût de gestion des Garanties d'Origine étant compensé, le fournisseur devrait répercuter comme supplément au prix GNV, quasiment que le coût d'achat des Garanties d'Origine. Quand Engie mettait jusqu'en octobre 30cts/kg pour le verdissement, tandis qu'Endesa en mettait 18cts/kg, il y avait abus de la bonne volonté des GNVautes. A moins qu'Engie voulait dissuader ses consommateurs de prendre du bioGNV, car Engie est aussi producteur de gaz fossile ? Mais maintenant chez Engie, il n'y a plus de supplément pour le bioGNV... j'ai du mal à suivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×