Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr
Yann

on parle gnv par ici

Recommended Posts

Le discours du Président de l'AFGNV est très consensuel. Surtout lorsqu'il s'agit du diesel. Un peu trop à mon goût. Je comprends qu'il ne veuille pas s'attirer les foudres de certains lobbies très influents, mais objectivement je ne vois pas comment on peut justifier l'utilité de l'option GNV si l'on ne met pas en avant l'intérêt environnemental. Or il me semble que prétendre qu'il existerait des véhicules diesels "propres" aujourd'hui relève de l'hérésie lorsqu'on tient compte des émissions mesurées en situation réelle. 

Je pense qu'il est possible de promouvoir efficacement le GNV notamment pour ses qualités environnementales et économiques, tout en restant favorable au GPL pour ses aspects pratiques liés à la présence d'un réseau plus étoffé.

En revanche si l'on commence à accepter l'idée de défendre le diesel, on se contredit de manière flagrante et l'on sème le doute dans l'esprit de l'interlocuteur. Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée.  Si le consensus devient compromission le discrédit est proche.

Si l'on n'accepte pas l'idée que le diesel est mort et enterré, cela signifie qu'on n'a rien compris au film qui s'est déroulé depuis les trois ou quatre dernières décennies. Faut-il rappeler que plus aucun moteur diesel n'est développé dans les bureaux d'études parce qu'ils ne passent plus les normes actuelles et encore moins celles à venir ? Les seuls moteurs thermiques développés aujourd'hui sont alimentés à l'essence ou au GNV.

L'option GNV devrait être présentée comme l'alternative au véhicule électrique en mettant en avant son modèle économique unique, le bioGNV étant la cerise sur le gâteau. L'option GNV se suffit à elle-même tandis que le véhicule électrique n'existe que par les subventions.

Pour finir je trouve que les propos qu'il tient sur l'hydrogène sont plutôt intéressants.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le diesel condamné à disparaître (msn.com)

Et ce n'est pas moi qui le dit. C'est Eric Gibory dans un article rédigé le 13 avril 2021, qui nous confirme que les véhicules diesel vont être remplacés par des véhicules électriques sans même passer par la case GNV. Peut-être en partie à cause du manque de clarté de l'AFGNV, ou tout simplement parce que ce dernier n'en a jamais entendu parler.

 

  • Sad 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le jour où on arrêtera de vendre des véhicules diesel en France, je ferai une sacrée fête ! Et je ne pense pas être le seul.... 🚲  :classic_smile:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

dans cet article, il est écrit "En 2050, le gaz naturel sera banni et remplacé par du biogaz issu des matières agricoles (méthanisation) et des déchets (pyroga-zéification)".

Dans ce cas, il est à souhaiter que le développement du GNV reste raisonnable (c'est largement la tendance actuelle, vu l'excessif soutien à l'électrique), car il ne faudrait pas non plus que les activités agricoles ne soient orientées que vers la méthanisation. La méthanisation doit rester au niveau de l'utilisation des déchets (collecte déchets organiques des particuliers, fumier, lisier, déchets végétaux). Un développement excessif du biogaz risque d’entraîner des envies financières aux conséquences environnementales désastreuses. On l'a vu dans ce fil de discussion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

un article sur le site JournalAuto.com - Le portail du Journal de l'Automobile - (lien ici), intitulé

"Les immatriculations de véhicules circulant au GNV progressent en 2020"

et le sous-titre "Dans les transports, le gaz naturel pour véhicule (GNV) connaît une progression en 2020 et se présente comme une alternative au diesel. L'an passé, les immatriculations de véhicules roulant au GNV ont augmenté de 23 % par rapport à 2019."

Petit article  positif qui survole tous les aspects du GNV sans signaler les aspects paradoxaux.
- GNV futur remplaçant du diesel ? 
- Progression de 23% de vente de véhicules en 2020 par rapport à 2019, mais 1/3 de ces nouvelles immatriculations sont des poids lourds puis viennent les bus, les cars puis les véhicules utilitaires légers puis les véhicules de camions de voirie (comme les bennes à ordures). On ne mentionne pas le véhicule léger des particuliers...
- 44 nouvelles stations en 2020 s'ajoutant aux 136 existantes (mais rien n'indique si elles sont privées et publiques, et avec moyen de paiement accessible aux particuliers)
- Transition vers le bioGNV (17,5% de la consommation en 2020) et la méthanisation associée
- Gnv réduit les émissions de CO2 et fortement celles de NOx (mais maladresse, on a l'impression que c'est seulement le GNV fossile qui a cet effet)
- avantage d'avoir le Crit'air 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comment forcer la régénération du FAP de votre voiture ? (msn.com)

J'ai trouvé cet article au sujet de l'emplâtre que l'on applique sur une jambe de bois plus communément appelé FAP.

En deux mots on régénère le FAP et on encrasse les poumons.🏆

C'est digne du professeur Raoult.

La raison pour laquelle je parle du diesel dans ce sujet est liée au contenu de la vidéo et au fait qu'on ne parle pas du GNV ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Charybdis a dit :

contenu de la vidéo

Bonjour @Charybdis,

J'ai bien lu l'article mais je n'ai pas trouvé la vidéo, juste une vidéo sur des types qui font des tremplins avec leur voiture 🙂

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais par ailleurs, la technique du "décalaminage" est assez vieille, que ce soit en Diesel ou Essence. C'est un petit conseil de garagiste pour mieux passer le contrôle technique des gaz d'échappement (1x/an en Belgique, àpd du 4e anniversaire) avec un véhicule essoufflé/ayant été conduit par Mémé/Pépé* un peu trop longtemps 😄.

 

Maintenant, même avec une Mégane 1.2 TCe 130 ch 2018, le fait de suivre le "conseil éco" du tableau de bord je ne monte plus jamais en régime et finalement ça donne aussi l'effet Mémé/Pépé 😇. D'où le conseil du garagiste/concessionnaire dès l'achat 🙂: Une essence c'est fait pour monter dans les tours, quand on vient d'un Diesel on a tendance à faire du sous régime... 😂

 

* Enfin, pour ceux qui ont l'ouïe fonctionnelle. Les Papys un peu sourds ont plus tendance à monter dans les tours... mais à froid.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Jef a dit :

Bonjour @Charybdis,

J'ai bien lu l'article mais je n'ai pas trouvé la vidéo, juste une vidéo sur des types qui font des tremplins avec leur voiture 🙂

En effet il  y a un petit malentendu : je parle de la vidéo qui est au déclenchement du sujet posté par Yann au mois de mars ! 🥋

 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Jef a dit :

Mais par ailleurs, la technique du "décalaminage" est assez vieille, que ce soit en Diesel ou Essence. C'est un petit conseil de garagiste pour mieux passer le contrôle technique des gaz d'échappement (1x/an en Belgique, àpd du 4e anniversaire) avec un véhicule essoufflé/ayant été conduit par Mémé/Pépé* un peu trop longtemps 😄.

Le décalaminage est une chose, la régénération du FAP au diesel en est une autre. Lorsqu'on est derrière un diesel qui accélère en phase de régénération du FAP ça fume noir et c'est très désagréable parce que ça pue sévère en raison de la forte concentration de particules fines éjectées en même temps. Le FAP n'est qu'un  gadget pour faire diversion qui consiste à différer une pollution nocive et dont l'unique vertu consiste à consommer de l'AD Blue qui est un additif développé par l'industrie chimique.

Ce phénomène n'existant pas à l'essence et encore moins au GNV, c'est la raison pour laquelle je trouve qu'il est malvenu de défendre le diesel comme le fait l'ex président de l'AFGNV.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Tout à fait d'accord là dessus 😉

Je ne veux pas viser une marque mais, dans mon expérience, je me suis assez souvent fait la remarque que ça fumait noir en voyant ensuite qu'il s'agit d'une Ford Focus devant moi 🤭.

L'efficacité variable (régime) et la fiabilité des systèmes d'abbatement des NOx à l'urée (AdBlue, où là, les pompes fleurissent en station sans que personne ne se plaigne d'un investissement supplémentaire...), un pansement supplémentaire...

Modifié par Jef
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Jef a dit :

Maintenant, même avec une Mégane 1.2 TCe 130 ch 2018, le fait de suivre le "conseil éco" du tableau de bord je ne monte plus jamais en régime et finalement ça donne aussi l'effet Mémé/Pépé 😇. D'où le conseil du garagiste/concessionnaire dès l'achat 🙂: Une essence c'est fait pour monter dans les tours, quand on vient d'un Diesel on a tendance à faire du sous régime... 😂

Là où je travaille je constate chaque jour le résultat des sous régimes liés à la mauvaise utilisation des véhicules diesels en milieu semi urbain, qui se traduit par des dysfonctionnements récurrents des vannes EGR. Je constate par ailleurs qu'en l'absence de vraie solution, la plupart du temps l'intervention consiste à tenter de réinitialiser le calculateur pour éteindre le voyant moteur, et d'un nettoyage du système connexe à la vanne EGR quand il ne s'agit pas de la remplacer.

Il y a une grosse différence entre le décalaminage d'un moteur essence, y compris à injection directe et la régénération d'un FAP de type diésel qui tient à la nature des carburants utilisés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je prétends que le diésel propre est un phantasme et une grosse arnaque tandis que l'utilisateur lambda n'y voit que du feu.

En contrepartie cela donne du grain à moudre dans les ateliers à des pompiers pyromanes qui n'ont de cesse que d'en vanter les mérites.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé pour la redite si cela a déjà été publié mais je suis tombé sur une tribune du journal Le Monde évoquant le GNV comme alternative au monopole de l'électrique.

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/07/23/la-fin-des-vehicules-essence-et-diesel-ne-saurait-se-traduire-par-le-remplacement-d-un-monopole-energetique-par-un-autre_6089254_3244.html

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Pour ceux qui veulent lire l'intégralité de la tribune, c'est possible ici https://www.afgnv.org/dans-une-tribune-adressee-au-president-de-la-republique-des-elus-appellent-de-leurs-voeux-un-mix-energetique-incluant-le-biogaz-dans-le-transport-routier/

N'oublions pas qu'une voiture électrique utilise davantage de métaux et de terres rares qu'une voiture au GNV, use davantage les chaussées par leur poids accru et que les éoliennes servant à les alimenter à l’avenir nécessiteront 400m3 de béton et 1 tonne de terres rares chacune.

A côté, construire une unité de méthanisation et récupérer les déchets semble bien moins impactant sur l'environnement si on prend en compte l’ensemble de la chaine de production.

On peut également s'interroger sur l'impact de l'emploi dans le secteur automobile si toutes les voitures sont électriques (moins de pièces d'usure à remplacer, pas de boite de vitesse).

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Matt.G a dit :

N'oublions pas qu'une voiture électrique utilise davantage de métaux et de terres rares qu'une voiture au GNV, use davantage les chaussées par leur poids accru et que les éoliennes servant à les alimenter à l’avenir nécessiteront 400m3 de béton et 1 tonne de terres rares chacune.

Je considère également qu'un véhicule électrique n'a rien de vertueux mais pas pour les mêmes raisons. A mon avis le problème n'est pas la production d'électricité renouvelable émanant des éoliennes puisqu'en France elles sont quasiment inexistantes et qu'elles sont copieusement diabolisées par un cortège de personnalités en mal de notoriété. Pour moi le véritable danger de l'électromobilité est indissociable de nos centrales nucléaires obsolètes, de leur démantèlement, du coût de leur remplacement, et de l'impossibilité de gérer le stockage des déchets radioactifs. Si on devait établir une échelle de dangerosité, les éoliennes et les réacteurs nucléaires ne boxeraient pas dans même catégorie. 

 

Il y a 19 heures, Matt.G a dit :

On peut également s'interroger sur l'impact de l'emploi dans le secteur automobile si toutes les voitures sont électriques (moins de pièces d'usure à remplacer, pas de boite de vitesse).

Je suis d'accord et j'ajoute que chaque véhicule électrique vendu en France se traduit surtout par des aides qui indirectement profitent à l'ingénierie chinoise puisqu'on ne fabrique rien.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×