Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr
Gazor

conséquences du prix du méthane sur celui de l'électricité

Recommended Posts

Afin de ne plus sortir du sujet " Prix du GNV " dans ladite discussion, je reprends ici mes impressions concernant les hausses actuelles des tarifs de certains fournisseurs électriques  soi-disant "verts".   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis des années, certains fournisseurs électriques surfent sur la vague verte en revendant l'électricité nucléaire achetée dans le cadre de l'ARENH à bas prix à EDF avec un complément dit de "certificats verts" quasiment gratuits pendant longtemps. 

Or depuis quelques mois, ce beau mécanisme s'est enrayé. En effet, une bonne partie de l'électricité étant produite en Europe à partir de la combustion du méthane, la hausse du prix du gaz a mécaniquement entrainé celle de l'électricité sur le marché.  De plus, de nombreux fournisseurs ont également abandonné les contrats à long terme à prix fixes avec leurs producteurs d'électricité. Ces derniers vendent donc maintenant au prix du marché qui est donc haut. Les fournisseurs d'électricité "verte" doivent suivre le mouvement en augmentant leurs tarifs de façon importante. Ce qui provoque la fuite de nombreux clients qui regardent, eux aussi, les prix.

Ainsi ce choix stratégique de ne plus s'engager sur des prix stables à long terme risque d'être fatal pour certains.  Planète-oui, un concurrent d'Enercoop vient d'être placé en redressement judiciaire aujourd'hui jusqu'au 1 er mars. Or un mois, c'est très court...   

Et oui, la hausse du prix du méthane a des conséquences bien au delà du prix du GNV...  

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci @Gazor pour ces éléments.
Du coup, je comprends mieux la grève chez EDF co-soutenu employés et direction. Car le gouvernement en demandant à EDF de continuer à vendre de l'électricité nucléaire à des prix sous le marché (lien ici https://www.ladepeche.fr/2022/01/14/hausse-des-prix-de-lelectricite-letat-contraint-edf-a-vendre-davantage-delectricite-a-bas-prix-a-ses-concurrents-10044668.php), essaie de soutenir les fournisseurs alternatifs parmi ceux-ci Engie et TotalEnergies (et d'autres petits opérateurs) et de contraindre la hausse des factures.
Mais du fait de l’épuisement global des ressources primaires, on va de plus en plus dans des périodes d'énergie chère. Le maintien artificiel des prix n'est pas une solution, il faut aller vers une sobriété énergétique, électricité et transport. Par contre, la contrainte des hausses en cas de spéculation éhontée est compréhensible. Mais dans ces hausses, il y a un peu de tout, de l’épuisement des ressources, de la géopolitique et de la spéculation....873.gif

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, Alberi, il faut bien distinguer les différentes causes des hausses des prix. Si la raréfaction future des ressources est évidente,  c'est aujourd'hui  principalement le manque d'anticipation de nombreux "décideurs" qui est la cause de la flambé actuelle du prix du gaz et de l'électricité.  L'abandon de contrats long terme à prix fixe est une erreur magistrale.   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De retour avec un peu plus de disponibilité, je précise les commentaires de Gazor :

Ce que tu dis des offres "vertes" d'électricité est effectivement la norme, mais ne concerne pas Enercoop, qui fournit de l'électricité renouvelable achetée sans la dissocier de sa garantie d'origine.

Concernant l'effet du prix du méthane sur celui de l'électricité : si j'ai bien compris, le prix de l'électricité sur le marché de gros est défini par le prix de la technique la plus chère pour la produire, ça n'est pas moyenné. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est aberrant, et ça conduit effectivement à des prix de l'électricité qui s'envolent avec celui du méthane.

Quant au fait de ne pas s'engager sur des prix stables à long terme, est-ce les fournisseurs qui y ont délibérément renoncé, ou les producteurs qui comptaient bien profiter des envolées quand elles se produiraient... ? Dans le cas d'Enercoop, je suspecte qu'ils ne font tout simplement pas le poids pour imposer le contrat de leur choix aux gros producteurs d'électricité renouvelable. Mais oui, c'est une erreur magistrale de la part des fournisseurs. Les plus gros avaient assurément moyen d'imposer les types de contrat de leur choix, et ils ne l'ont pas fait.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait pour revenir à ta question si on n'a pas l'impression de "se faire avoir" par Enercoop, je pense que c'est juste compliqué dans un système où rien n'est fait pour eux et où ils ne sont qu'un tout petit acteur. Ils ne font pas le poids pour décider des règles du jeu, et il leur faut louvoyer pour essayer que notre argent serve le mieux possible à ce qu'on souhaite, ça n'a rien d'évident.

Pour l'instant je pense toujours qu'ils font ce qu'ils peuvent, même si ça peut sembler dérisoire et que certains tachent d'en profiter...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs pour l'instant ils n'acceptent plus de nouveaux clients et sont donc exclus du comparateur du médiateur national de l'énergie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×