Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

Pierre-Edouard

Members
  • Compteur de contenus

    121
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    21

Messages posté(e)s par Pierre-Edouard


  1. Bonjour à tous,

    En prévision de l'arrivée de la Nouvelle Leon, les commandes de la Leon actuelle s'arrêtent le 20 janvier. Ce sont les journées Portes Ouvertes ce week-end, donc ce sont les derniers jours pour commander une Leon 1.5 TGI 130ch DSG7.

    La Nouvelle Leon aura la même motorisation 1.5 TGI 130ch, mais n'entrera pas de suite en production, pas avant la toute fin d'année 2020 (à confirmer).

    A noter que l'Arona reste disponible en version 1.0 TGI 90ch toute l'année 2020.

    Bonne journée à tous,

     


  2. Merci pour cette confirmation Matt. Effectivement, ne m'étant rechargé que dans des stations Engie ou presque, et une seule fois chez GEG mais à Europole, il est fort possible que la puissance de compression des stations que j'utilise habituellement n'atteint pas celles de GEG.

     

    Par exemple, quand je suis venu à Grenoble, j'avais noté rechargé à la petite station Engie de Mâcon, et elle avait visiblement un problème de compression car nos 2 Leon TGI n'ont pu être rempli qu'à moitié alors que les réservoirs de gaz étaient vides.

     

    En tout cas, 21kg permettent normalement d'atteindre 500km en GNV, sauf à faire exclusivement de la ville.


  3. Hello Matt, 

     

    Stats impressionnantes, bravo et merci pour ce partage ! Je suis également très surpris par le recharge ment en gaz de 21 kg. C'est énorme ! Si nous minorons volontairement la capacité à 17,7kg (le minimum atteint en toute condition, même à 40 degrés au soleil normalement), atteindre 21 kg, c'est vraiment beaucoup . Mais si c'est le cas, c'est top ! Ça accroît d'autant l'autonomie en GNV. 


  4. Hello Amalia,

     

    Mais c'est le cas ! 🙂

    C'est limité à certains distributeurs SEAT qui ont au moins 2 voire 3 stations dans leur secteur. Nous avons notamment des SEAT Leon TGI de démonstration à Nantes et à Grenoble, 2 zones à gros potentiel pour le GNV. Je pense également qu'il y en à Lyon, Bordeaux, Nice, Vannes, Orléans et Cergy-Pontoise/Chambourcy, mais je n'en suis pas sûr.  En tout cas, ce sont des distributeurs qui connaissent bien et en ont déjà vendu pour certains.

    A Montpellier et en déplacement sur toute l'Occitanie, nous prêtons à la société SEVEN une Leon TGI, qui la fait essayer lors de nombreux évènements. Pour ceux que ça intéresse, voici un email pour les contacter :

    contact@seven-france.net
    Pôle Réalis – 710 rue Favre de Saint-Castor
    34000 Montpellier

     

    C'est d'ailleurs avec une Leon TGI de SEAT Grenoble que nous étions présents au Salon Mouv' à Grenoble.

    SEAT Nantes sera présent au Salon Biogaz de Nantes fin Janvier avec GRDF, et ils auront aussi une Leon et une Arona TGI.

    Je sais, ce n'est pas toute la France, mais ton rêve est donc (partiellement) réalisée. 😉

     

    Bonne année à tous au passage !!!


  5. Bonjour à tous,

    Le distributeur SEAT de Cergy-Pontoise met en vente 2 SEAT Leon TGI ST (break), quasi neuve (10km), en boîte auto au prix canon de 21 990€ au lieu de 30 180€ prix catalogue, soit 27% de remise !

    Voici l'annonce :

    https://pros.lacentrale.fr/C046191/annonce/69105628891/

     

    Pour ceux qui cherchent une Leon TGI à un bon prix, c'est le moment de faire une bonne affaire. 😉

    Le vendeur est un convaincu du GNV, et a fait le Mondial de l'Auto avec moi, il s'y connait !

    Profitez-en !

    Pierre-Edouard

    • Like 1
    • Thanks 1

  6. Hello,

    L'IFPEN a réalisé la même étude en France en cycle de vie (AVC) :

    https://www.ifpenergiesnouvelles.fr/article/analyse-du-cycle-vie-acv-des-vehicules-fonctionnant-au-gnv-et-biognv

    Avec le mix d'électricité nucléaire peu émettrice de CO2 (ou du moins beaucoup moins qu'en Allemagne), le résultat est différent. Les VE sont meilleurs que les thermiques essence et diesel, voire GNV, mais sont moins bons que les véhicules au bioGNV. A noter qu'un hybride non rechargeable est moins bon qu'un véhicule au GNV, et même rechargeable quand il roule uniquement à l'essence.

    C'est assez logique, ça confirme beaucoup d'intuitions en fait, et ça dépend de son propre besoin/usage :

     

    image.thumb.png.0176c98f0d02607a4ced59177cebadce.png


  7. Il est important de distinguer les différences niveaux d'intervention sur le système gaz. Il y a 3 niveaux, le niveau 1 correspond à l'entretien classique du véhicule qui ne nécessite jamais d'intervenir directement sur le système gaz. C'est l'expérience évoquée par Amalia.

    L'objectif est d'avoir 100% de nos réparateurs agréés formés au niveau 1, et plus de la moitié le sont déjà à travers toute la France.

    Pour le niveau 2 (là on peut intervenir sur le système de haute pression), on a déjà plusieurs réparateurs qui sont agréés, surtout localisés dans les zones où le GNV se déploie réellement : Paris et Lyon le sont déjà entre autres, mais d'autres le seront prochainement en Bretagne et en Savoie, suivant les zones où nos ventes sont réalisées.

    Devoir intervenir à ce niveau est plutôt rare (accident ou panne), mais ça sera possible de transférer au cas par cas les véhicules vers le centre agréé le plus proche.

    Pour les interventions sur les réservoirs (niveau 3), notre centre expert à Villers-Cotterêts (Picardie) en est capable.

    En appelant le Service Client SEAT, ils pourront vous renseigner :

    Téléphone : 09 69 36 83 53
    Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h00

    • Like 1
    • Thanks 2

  8. Très intéressant ! Dommage que ça n'ait pas été réalisé avec une Leon TGI. 😄

    Mais c'est un excellent résumé, on retrouve tous les éléments clés sur le GNV, c'est pas toujours le cas dans les articles sur les véhicules au GNV.


  9. Bonjour à tous,

     

    Voici le lien d'une tribune d'Olivier Appert, sur la décarbonation des transports. Pour la 1ère fois je vois un article qui évoque enfin l'intérêt du BioGNV dans le mix énergétique des transports !

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/11/06/decarboner-les-transports-terrestres-l-enjeu-n-est-pas-seulement-climatique-il-est-aussi-ecologique_6018246_3232.html

    Il s'appuie notamment sur l'analyse en cycle de vie et l'étude de l'IFPEN.

     

    Bonne journée à tous,

    Pierre-Edouard

    • Like 1
    • Thanks 2

  10. Bonjour à tous !

     

    Pour ceux qui sont en Isère ou à proximité, SEAT sera présent au Mouv' à Grenoble, sur le parvis de la Caserne de Bonne, du 16 au 28 septembre, un évènement dédié à la mobilité urbaine de demain : https://mouv2019.com/

    Je serai sur place pendant ces 3 jours pour présenter et discuter de notre gamme TGI avec notamment une Leon TGI et également notre trottinette électrique eXs.

     

    A très bientôt !

    Pierre-Edouard

    • Like 1

  11. Le 19/08/2019 à 13:03, Boris a dit :

    Bonjour,

    Dans le GPS de la Seat Leon TGI, les stations essence sont pré-enregistrées, mais pas les stations GNV, c'est un peu paradoxal...

    Il serait intéressant de proposer une mise à jour avec la base de données des stations GNV. Comme il n'y en a pas tant que ça, ça devrait être possible 😉
    De même, le GPS n'est toujours pas informé du changement de législation à 80km/h. Cela fait plus d'un an maintenant...


    + Témoignage conso :
    sur 10000km depuis l'acquisition, je suis à 3,5 Kgs aux 100 en moyenne.
    Autonomie réelle en conditions moyennes : 520 km au gaz + 200 km à l'essence. (520 km en été lorsque la capacité gaz est moindre et que l'on utilise la clim... donc il s'agit là de conditions non optimales).

    Bonjour Boris,

    Je vais faire remonter l'information en interne au sujet de l'intégration des stations de GNV dans les POI. A voir si c'est faisable par contre.

    Et merci à tous pour vos retours sur la consommation moyenne de vos Leon TGI ! 🙂

    C'est conforme à la moyenne annoncée en cycle mixte de 3,5/3,6kg au 100km, et c'est un beau résultat pour tous nos (heureux) clients, actuels et futurs !


  12. Le 02/07/2019 à 17:58, Alain a dit :

    Bonjour Yann,

     

    La notion de 5 places est propre à chacun, pour moi le marché comporte peu de véhicule 5 vrais places (càd 3 sièges séparés à l'arrière), ce n'est d’ailleurs pas le cas du Duster qui au finale est assez petit (20cm de plus que mon ancienne Punto Evo) avec un habitabilité dans la moyenne mais aux vues de la taille du véhicule comme tous les SUV il n'y a clairement pas le confort intérieur d'une familiale! Pour ce qui est des tarifs attention les 25.000€ chez Seat et VW on parle d'entrée de gamme pour la motorisation GNV! Bref ce n'est pas ce point qui est important.

     

    Voilà ce qui me gène le Bio GNV est un argument de vente pour nous donner bonne conscience, il est soit trop cher soit inaccessible! Chez moi il n'y en a pas les pompes n'en propose pas! Et le tarifs du GNV ne fait que grimper depuis 2006! Une seule répercussion à la baisse à eu lieu en 10ans et elle n'a durée que 2mois! Nous roulons tous au GNV fossil donc pourquoi se compliquer la vie avec un carburant difficile d'accès, avec une remplissage des réservoirs aléatoires et une faible autonomie si c'est pour polluer autant qu'un véhicule GPL bien plus simple d'utilisation! Le temps que le Bio GNV arrive sur le marché en masse et a un prix correcte les voitures thermiques seront interdites! Et comme l'on dit d'autres utilisateurs le prix des carburants fossiles "devrait" monter (en théorie l'histoire montre le contraire) et nous allons continuer de payer le GNV et le Bio GNV toujours plus cher mais cela sera économique en comparaison de l'essence et du diesel qui auront flambé (peut-être) 😕

     

    Cela fait beaucoup de peut être! Mais le virement bancaire lui il est bien réel malgré sa dématérialisation ! 😉

    Alain, 

    Comme je l'ai expliqué dans mon premier post, le GNV est à la fois plus efficace, plus économique et plus écologique que le GPL. 

    Le GNV est un meilleur carburant que le GPL, c'est un fait incontestable, lié à la meilleure densité énergétique et à une meilleure combustion également. Sinon, on aurait pas que des véhicules légers au GPL ! 

    Pour l'illustrer, voici une rapide comparaison entre la Leon 1.5 TGI 130ch et la Dacia Duster Eco G 115ch.

    J'insiste encore une fois, l'autonomie en essence n'a aucune importance, sinon autant acheter une voiture full essence de base ! Seul l'autonomie en gaz importe. 

    Là, je vais prendre les données catalogue uniquement. 

    Réservoirs :

    Leon  17,3 kg de GNV (minimum, c'est jusqu'à 20kg en hiver, vous connaissez le système) vs Duster : 34l de GPL

    Consommation cycle mixte :

    Leon : 3,7kg/100km vs Duster 8,7l/100km

    Autonomie en gaz avec les données de conso et des réservoirs :

    Leon : 467km vs Duster : 390km

    Coût au 100 km :

    Leon : de 3,7€ (0,99€/kg) à 5,77€ au plus fort (BioGNV d'Engie à 1,56€), avec un coût moyen de 4,14€ (1, 12€/kg) vs Duster 6,09€ (0,70€ le litre de GPL), voire plus encore si la conso de 8,7L est minoré. 

    C'est sans compter les 15ch de plus et le confort de conduite de la Leon. En contre partie, on perd un peu de coffre, comme si le plancher était plat. Sur la break, c'est pas du tout un problème. Mais le Duster est un bon véhicule, on en a clairement pour son argent. 😉

    Le seul gros point positif du GPL n'est pas lié à la technologie elle-même, mais à son réseau de station plus dense, qui a commencé à se développer depuis les années 80. Le réseau de stations GNV n'existait quasiment pas en France avant 2010. 

    Alors certes, le GPL au quotidien, c'est au niveau national plus simple grâce à son réseau déjà développé. Mais dans les faits c'est moins efficace à tous les niveaux si on les mettait sur un pied d'égalité sur ce point là, et ça va le devenir. 

    ATTENTION ! Je ne dis pas que vous devez regretter d'avoir basculer au GPL, encore une fois, tout dépend de votre usage et votre situation. Si le GNV est trop contraignant, le véhicule n'est pas dans votre budget, que vous avez un usage plus compatible avec le GPL que le GNV (station plus proche, plus fiable, GNV plus cher, etc...), alors VOUS AVEZ BIEN FAIT !

    Mais dire que le GNV est moins pertinent que le GPL en France aujourd'hui, c'est faux. 

     

    Habitant la région parisienne ou vers Lyon comme Boris, le GNV est pour mon usage plus pertinent que le GPL. Traverser la France ne me fait pas peur, au pire du pire, j'ai toujours 9l d'essence pour ne jamais tomber en panne sèche. Je serais dans une zone sans station GNV à proximité, ça serait l'essence, le GPL ou autre. 

    J'insiste bien sur l'aspect important que revêt la particularité de chaque personne et de son propre usage. A chacun sa solution la plus pertinente pour soi-même.

     

     

     


  13. Il y a 14 heures, Alain a dit :

    Bonjour Pierre-Edouard,

    Je vais comme même vous donner un peu de file à retordre 🙂

    Oui le bio GNV est vertueux et il permet de créer de l'emploi non délocalisable oui oui c'est vrai! Le bio GPL aussi! Certes moins facile à produire mais avec des qualités identiques et moins de contraintes pour l'utilisateur finale.

    Effectivement en France Seat débute malheureusement car en Espagne cela fait un moment que cela a démarré et avec des modèles bicarburation full que j’attendais sur le marché Français! Mais oui je vous accord que le rapport qualité prix est effectivement bon mais plus avec l'autonomie des nouveaux modèles 😞

    C'est ce que je fais depuis 10ans maintenant mais je vous assure parfois c'est rageant de faire plusieurs pompes HS ou qui ne vous font pas un plein correct! La situation s'améliore c'est indéniable mais le GPL reste bien plus facile à trouver!

     

    Cordialement,

    Alain

     

    Bonjour Alain,

    Avez-vous plus d'informations concernant le BioGPL ? J'ai beau chercher, je ne trouve que des choses bien peu encourageantes. Un article résume assez bien la chose, même s'il date de 2017 :

    https://www.gazdaujourdhui.fr/place-au-biogpl/

    ==> le bioGPL issu de bio-isobutène made in France, fabriqué à partir de sucre (= idem éthanol, bilan très mauvais d'un point de vue économique et écologique) : ne peut que être incorporé à hauteur de 50% dans le butane, et 10% dans le propane. Pas terrible.

    Il y a aussi le biopropane, pour ça, allons voir sur le site Primagaz qui en a l'exclusivité grâce à son partenariat avec Neste.

    https://www.primagaz.fr/a-propos/biopropane

    ==> le biopropane je reprends là ce qui est écrit sur le site de Primagaz "88% de ces intrants proviennent du recyclage des déchets industriels (huiles de cuisson, graisses animales), 12% d'huiles végétales d’origine agricole, issues de filières certifiées respectueuses de l'environnement.  Il existe 6 principaux intrants pour fabriquer du biopropane :

    • Distillat d’acides gras d’huile de palme (résidu issu du raffinage de l'huile de palme comestible),
    • Huile de colza,
    • Huile de palme,
    • Huile de soja,
    • Résidus d’huiles de cuisson,
    • Suif (résidu de graisse animale)"

    Mais le GPL est un mélange de butane et de propane, Primagaz n'a visiblement trouvé de solution que pour le propane, et non pour un produit GPL 100% écologique. Surtout si ça consomme de l'huile de palme !! Certifiée ou pas, l'huile de palme est à proscrire totalement. Dans le BioGPL comme dans le biodiesel. On a certes grosso modo 40% du global qui est relativement écologique si c'est bien ça.

    On est très très loin de l'avance prise par la filière du BioGNV, qui en plus n'a pas que la méthanisation comme mode de production, mais la pyrogazéification et le power to gas.

    Concernant le réseau de GNV, en réalité il ne se développe que depuis 3 ou 4 ans. La tentative de PSA en 2005 s'appuyait surtout sur un partenariat avec Gaz de France pour installer un compresseur à domicile. Il n'y avait que 20 stations publiques je crois à l'époque. Les retours clients que j'en ai eu était très positifs, mais Gaz de France n'a pas souhaité prolonger l'expérience. C'est dommage.

    Mais c'est très différent aujourd'hui, et ça a un vrai avenir car la demande est portée par les poids lourds et le monde professionnel. Eux ne rouleront pas à court/moyen terme ni à l'électrique, ni au GPL, ni même à l'hydrogène (ou seulement en local, pas sur des longues distances). Seule la densité énergétique du GNV  permet de battre le diesel d'un point de vue technique et économique, et de verdir l'impact du transport de marchandise au passage.

    C'est toujours plus simple de stocker un liquide comme le GPL qu'un vrai gaz comme le méthane (GNV), raison pour laquelle on a dans un premier temps essayer de valoriser les rebuts de l'industrie pétrolière que sont le butane et le propane comme carburant. Mais aujourd'hui, technologiquement, le GNV bat le GPL en terme d'autonomie (et d'économie) en gaz. Encore une fois, c'est le seul critère d'autonomie en gaz qui compte. La Leon 1.4 TGI 110ch avec ses 50 litres d'essence a en réalité moins d'intérêt que la 1.5 TGI 130ch car dans un cas on a peut-être 1000km au total mais seulement 300km d'autonomie en gaz, alors que dans l'autre c'est 500km en gaz !

    Personne n'utilisait les 50l d'essence d'un coup, ça n'a aucun intérêt, autant acheter directement la version essence si la station de GNV n'est pas suffisamment accessible pour un usage au quotidien.

    Il est évidemment indéniable que l'usage du GPL en France est beaucoup plus simple que celui du GNV : 100 stations de GNV vs 1500 de GPL, il n'y a même pas photo. Par contre, le réseau de GNV continuera de s'étendre, porté par la demande des poids lourds, et peut-être aussi des véhicules légers et utilitaires.

    C'est pour ça que je résumerai la chose ainsi au regard de l'offre actuelle de véhicules :

    - si vous habitez près d'une station de GNV (ou sur un trajet régulièrement emprunté), avec un usage local ou même national mais que vous êtes du genre organisé et patient = la meilleure solution, c'est le GNV

    - si ce n'est pas le cas, il faut regarder les autres options :

    1. usage strictement urbain, local, peu de km mais tous les jours, usage intense, avec possibilité de se recharger quotidiennement : petit véhicule urbain électrique

    2. usage multiple : GPL pour le plus économique, hybride si beaucoup d'urbain, hybride rechargeable si mixte urbain - péri-urbain (et si le budget le permet)

    3. usage routier intense : diesel, pour l'instant difficile à battre d'un point de vue économique, sauf si le GNV est accessible

    L'éthanol n'est à mon sens ni économiquement ni écologiquement intéressant pour le moment (surconsommation, adaptation coûteuse, carburant peu écologique car en concurrence avec l'alimentaire). A revoir si des carburants de 2nde génération (à base de déchets comme le BioGNV) ou de 3ème (algues, bactéries...) apparaissent. On aurait pu d'ailleurs avoir le débat GNV vs GPL vs éthanol !

    Si on rajoute le critère "environnement", alors, il faut privilégier déjà de rationaliser son usage automobile : mix avec le vélo, les transports en commun, covoiturage, autopartage. Puis de se tourner en priorité vers le BioGNV, notamment si on a besoin de rouler sur de longues distances (ultra efficace !), et sinon l'électrique en local (plutôt petit véhicule avec petite batterie pour limiter l'impact de la fabrication et recyclage). Du moins en attendant l'arrivée d'une fabrication et un recyclage plus durable des véhicules électriques.

    Il n'y aura pas une seule solution de mobilité dans le futur, mais un mix ! 😉 Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients, il faut savoir peser le pour et le contre en fonction de son propre usage.

     

×