Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

Pierre-Edouard

Members
  • Compteur de contenus

    48
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

Pierre-Edouard a gagné pour la dernière fois le 4 décembre 2018

Pierre-Edouard a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

8 Neutral

1 abonné

Personal Information

  • Vous êtes ?
    Un professionnel
  • Roulez vous au GNV ?
    bientot

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Pierre-Edouard

    GNV ou GPL ? ;-/

    Alain, Comme je l'ai expliqué dans mon premier post, le GNV est à la fois plus efficace, plus économique et plus écologique que le GPL. Le GNV est un meilleur carburant que le GPL, c'est un fait incontestable, lié à la meilleure densité énergétique et à une meilleure combustion également. Sinon, on aurait pas que des véhicules légers au GPL ! Pour l'illustrer, voici une rapide comparaison entre la Leon 1.5 TGI 130ch et la Dacia Duster Eco G 115ch. J'insiste encore une fois, l'autonomie en essence n'a aucune importance, sinon autant acheter une voiture full essence de base ! Seul l'autonomie en gaz importe. Là, je vais prendre les données catalogue uniquement. Réservoirs : Leon : 17,3 kg de GNV (minimum, c'est jusqu'à 20kg en hiver, vous connaissez le système) vs Duster : 34l de GPL Consommation cycle mixte : Leon : 3,7kg/100km vs Duster 8,7l/100km Autonomie en gaz avec les données de conso et des réservoirs : Leon : 467km vs Duster : 390km Coût au 100 km : Leon : de 3,7€ (0,99€/kg) à 5,77€ au plus fort (BioGNV d'Engie à 1,56€), avec un coût moyen de 4,14€ (1, 12€/kg) vs Duster 6,09€ (0,70€ le litre de GPL), voire plus encore si la conso de 8,7L est minoré. C'est sans compter les 15ch de plus et le confort de conduite de la Leon. En contre partie, on perd un peu de coffre, comme si le plancher était plat. Sur la break, c'est pas du tout un problème. Mais le Duster est un bon véhicule, on en a clairement pour son argent. Le seul gros point positif du GPL n'est pas lié à la technologie elle-même, mais à son réseau de station plus dense, qui a commencé à se développer depuis les années 80. Le réseau de stations GNV n'existait quasiment pas en France avant 2010. Alors certes, le GPL au quotidien, c'est au niveau national plus simple grâce à son réseau déjà développé. Mais dans les faits c'est moins efficace à tous les niveaux si on les mettait sur un pied d'égalité sur ce point là, et ça va le devenir. ATTENTION ! Je ne dis pas que vous devez regretter d'avoir basculer au GPL, encore une fois, tout dépend de votre usage et votre situation. Si le GNV est trop contraignant, le véhicule n'est pas dans votre budget, que vous avez un usage plus compatible avec le GPL que le GNV (station plus proche, plus fiable, GNV plus cher, etc...), alors VOUS AVEZ BIEN FAIT ! Mais dire que le GNV est moins pertinent que le GPL en France aujourd'hui, c'est faux. Habitant la région parisienne ou vers Lyon comme Boris, le GNV est pour mon usage plus pertinent que le GPL. Traverser la France ne me fait pas peur, au pire du pire, j'ai toujours 9l d'essence pour ne jamais tomber en panne sèche. Je serais dans une zone sans station GNV à proximité, ça serait l'essence, le GPL ou autre. J'insiste bien sur l'aspect important que revêt la particularité de chaque personne et de son propre usage. A chacun sa solution la plus pertinente pour soi-même.
  2. Pierre-Edouard

    GNV ou GPL ? ;-/

    Bonjour Alain, Avez-vous plus d'informations concernant le BioGPL ? J'ai beau chercher, je ne trouve que des choses bien peu encourageantes. Un article résume assez bien la chose, même s'il date de 2017 : https://www.gazdaujourdhui.fr/place-au-biogpl/ ==> le bioGPL issu de bio-isobutène made in France, fabriqué à partir de sucre (= idem éthanol, bilan très mauvais d'un point de vue économique et écologique) : ne peut que être incorporé à hauteur de 50% dans le butane, et 10% dans le propane. Pas terrible. Il y a aussi le biopropane, pour ça, allons voir sur le site Primagaz qui en a l'exclusivité grâce à son partenariat avec Neste. https://www.primagaz.fr/a-propos/biopropane ==> le biopropane : je reprends là ce qui est écrit sur le site de Primagaz : "88% de ces intrants proviennent du recyclage des déchets industriels (huiles de cuisson, graisses animales), 12% d'huiles végétales d’origine agricole, issues de filières certifiées respectueuses de l'environnement. Il existe 6 principaux intrants pour fabriquer du biopropane : Distillat d’acides gras d’huile de palme (résidu issu du raffinage de l'huile de palme comestible), Huile de colza, Huile de palme, Huile de soja, Résidus d’huiles de cuisson, Suif (résidu de graisse animale)" Mais le GPL est un mélange de butane et de propane, Primagaz n'a visiblement trouvé de solution que pour le propane, et non pour un produit GPL 100% écologique. Surtout si ça consomme de l'huile de palme !! Certifiée ou pas, l'huile de palme est à proscrire totalement. Dans le BioGPL comme dans le biodiesel. On a certes grosso modo 40% du global qui est relativement écologique si c'est bien ça. On est très très loin de l'avance prise par la filière du BioGNV, qui en plus n'a pas que la méthanisation comme mode de production, mais la pyrogazéification et le power to gas. Concernant le réseau de GNV, en réalité il ne se développe que depuis 3 ou 4 ans. La tentative de PSA en 2005 s'appuyait surtout sur un partenariat avec Gaz de France pour installer un compresseur à domicile. Il n'y avait que 20 stations publiques je crois à l'époque. Les retours clients que j'en ai eu était très positifs, mais Gaz de France n'a pas souhaité prolonger l'expérience. C'est dommage. Mais c'est très différent aujourd'hui, et ça a un vrai avenir car la demande est portée par les poids lourds et le monde professionnel. Eux ne rouleront pas à court/moyen terme ni à l'électrique, ni au GPL, ni même à l'hydrogène (ou seulement en local, pas sur des longues distances). Seule la densité énergétique du GNV permet de battre le diesel d'un point de vue technique et économique, et de verdir l'impact du transport de marchandise au passage. C'est toujours plus simple de stocker un liquide comme le GPL qu'un vrai gaz comme le méthane (GNV), raison pour laquelle on a dans un premier temps essayer de valoriser les rebuts de l'industrie pétrolière que sont le butane et le propane comme carburant. Mais aujourd'hui, technologiquement, le GNV bat le GPL en terme d'autonomie (et d'économie) en gaz. Encore une fois, c'est le seul critère d'autonomie en gaz qui compte. La Leon 1.4 TGI 110ch avec ses 50 litres d'essence a en réalité moins d'intérêt que la 1.5 TGI 130ch car dans un cas on a peut-être 1000km au total mais seulement 300km d'autonomie en gaz, alors que dans l'autre c'est 500km en gaz ! Personne n'utilisait les 50l d'essence d'un coup, ça n'a aucun intérêt, autant acheter directement la version essence si la station de GNV n'est pas suffisamment accessible pour un usage au quotidien. Il est évidemment indéniable que l'usage du GPL en France est beaucoup plus simple que celui du GNV : 100 stations de GNV vs 1500 de GPL, il n'y a même pas photo. Par contre, le réseau de GNV continuera de s'étendre, porté par la demande des poids lourds, et peut-être aussi des véhicules légers et utilitaires. C'est pour ça que je résumerai la chose ainsi au regard de l'offre actuelle de véhicules : - si vous habitez près d'une station de GNV (ou sur un trajet régulièrement emprunté), avec un usage local ou même national mais que vous êtes du genre organisé et patient = la meilleure solution, c'est le GNV - si ce n'est pas le cas, il faut regarder les autres options : 1. usage strictement urbain, local, peu de km mais tous les jours, usage intense, avec possibilité de se recharger quotidiennement : petit véhicule urbain électrique 2. usage multiple : GPL pour le plus économique, hybride si beaucoup d'urbain, hybride rechargeable si mixte urbain - péri-urbain (et si le budget le permet) 3. usage routier intense : diesel, pour l'instant difficile à battre d'un point de vue économique, sauf si le GNV est accessible L'éthanol n'est à mon sens ni économiquement ni écologiquement intéressant pour le moment (surconsommation, adaptation coûteuse, carburant peu écologique car en concurrence avec l'alimentaire). A revoir si des carburants de 2nde génération (à base de déchets comme le BioGNV) ou de 3ème (algues, bactéries...) apparaissent. On aurait pu d'ailleurs avoir le débat GNV vs GPL vs éthanol ! Si on rajoute le critère "environnement", alors, il faut privilégier déjà de rationaliser son usage automobile : mix avec le vélo, les transports en commun, covoiturage, autopartage. Puis de se tourner en priorité vers le BioGNV, notamment si on a besoin de rouler sur de longues distances (ultra efficace !), et sinon l'électrique en local (plutôt petit véhicule avec petite batterie pour limiter l'impact de la fabrication et recyclage). Du moins en attendant l'arrivée d'une fabrication et un recyclage plus durable des véhicules électriques. Il n'y aura pas une seule solution de mobilité dans le futur, mais un mix ! Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients, il faut savoir peser le pour et le contre en fonction de son propre usage.
  3. Pierre-Edouard

    GNV ou GPL ? ;-/

    Bonjour Alain, Vous ne me donnez pas de fil à retordre, c'est au contraire très agréable de pouvoir discuter de ces sujets de fond ! Vous n'êtes pas le seul à vous les poser, et j'aimerais que beaucoup plus de gens se les posent. Le GPL est globalement intéressant d'un point de vue économique et de santé publique, mais il faut effectivement rejoindre ce que dit Boris : l'urgence aujourd'hui est climatique, le BioGNV est une solution qui présente beaucoup d'avantages, tant écologiques qu'économiques. Je ne parle même pas de la création de richesse sur le territoire nationale en lieu et place de coûteuses dépendances aux hydrocarbures de certains pays bien peu démocratiques. En France, SEAT se lance à peine sur le GNV, et malheureusement, il n'y a pas de Leon ou autres TGI d'occasion. Il y en a par contre ailleurs en Europe. Ça va changer d'ici 2 ans, et encore faut-il que nous en vendons en neuf ! J'avoue, tout le monde ne peut pas s'offrir une Arona ou une Leon neuves, mais c'est pourtant l'une des meilleures marques en terme de qualité prix sur le marché français. Pour ce qui est des concessionnaires, de plus en plus de vendeurs SEAT sont convaincus de l'intérêt du GNV, ils sont comme vous et moi, sensibles aux mêmes arguments en fait. Ça prend toujours du temps avec les nouvelles énergies pour qu'ils puissent se les approprier. Je vous rejoins sur le réseau. Il n'y a pas assez de stations de GNV, c'est un fait. Aussi, je recommande un véhicule GNV uniquement si vous êtes à proximité d'une station, et si en voyage vous êtes plutôt du genre patient et organisé. C'est faisable, bien plus qu'en électrique grâce au réservoir de 9l d'essence si la station est HS jusqu'à la prochaine qui fonctionne. Pour ces personnes là, les efforts en valent la peine et sont récompensés par un budget et un impact écologique limités !
  4. Pierre-Edouard

    GNV ou GPL ? ;-/

    Bonsoir à tous, Question très intéressante, et je vais essayer d'y apporter modestement mes réponses de professionnel du monde auto. Je pense qu'il n'y a pas photo entre le GNV et le GPL. D'abord, c'est quoi le GPL ? C'est du butane et du propane, à quasi 50/50, avec très peu de méthane. Le GNV, c'est uniquement du méthane. Actuellement ils sont tous 2 majoritairement des carburants fossiles. Seules des versions écologiques et renouvelables ont un intérêt. J'avais vu sur un site de Primagaz me semble-t-il, mais en y retournant je ne retrouve plus l'info, que le BioGPL était issu d'huile de palme. Si c'est le cas, c'est une sacrée catastrophe écologique !! Le BioGNV ne provient que de déchets organiques fermesticibles, et on peut aussi faire du gaz de synthèse par pyrogazéification et par le power to gas (méthanation), qui sont aussi des méthodes très performantes d'un point de vue écologique, mais pas vraiment économique. La méthanisation est un procédé éprouvée et mature, le coût est devenu compétitif, ou du moins avec le jeu des taxes et des marges, on en trouve à un prix raisonnable, certes plus cher que le GNV fossile, mais pas 10x celui de l'essence ou du diesel. Point essentiel : le contenu énergétique. Dans 1 kg de GNC, on quasiment l'équivalent de 2l de GPL ou d'ethanol, 1,1 de diesel et 1,5 d'essence. En gros, même si le GPL est à 0,70 cts le litre, ça revient à 1,40€/L rapporté à son efficience énergétique. Très grossièrement, on a environ besoin pour faire 100km de : 2€ pour une électrique 4€ pour une GNC = 4 kg au 100 km, à 1€ le kg 5,5€ pour une GPL = 8l au 100 km, à 0.70€ 6€ pour un diesel = 4l au 100 à 1,50€ 9€ pour une essence = 6l au 100 à 1,55€ L'autonomie en pur GNC ou GPL est aussi impactée : peu importe l'autonomie totale cumulée gaz + essence. Le plus important c'est l'autonomie en gaz seul. Personne n'a d'intérêt à rouler à l'essence avec un véhicule GNV ou GPL. Avoir 1000 km d'autonomie mais seulement 200 en gaz est sans intérêt. Par contre 500 en Gnc ou GPL, c'est autre chose. Quelle est l'autonomie réelle en GPL des Dacia Sandero d'ailleurs ? Je ne la connais pas en toute honnêteté. Le méthane est très performant en terme de combustion : très "propre", il ne rejette que du CO2, et un peu de NOx, récupérable par un pot catalytique classique 3 voies. C'est un peu moins bien pour le GPL, mais le GPL est meilleur que l'essence ou le diesel surtout. Effectivement, par rapport au diesel, c'est un énorme avantage, pas besoin d'un système de dépollution complexe avec FAP et Adblue. L'Adblue est un liquide, de l'urée essentiellement, qui sert à piéger les NOx. Surtout, l'aspect écologique et densité énergetique du GNV le rend à mes yeux plus efficace que le GPL. Le GNV est moins polluant que l'essence ou le diesel, plus efficace que le diesel (les poids lourds s'y lancent à fond), et plus économique que toutes les autres énergies, hors électricité, du moins en recharge lente et en France. C'est beaucoup moins vrai ailleurs, sans compter le surcout à l'achat. Car je le rappelle peut-être pour certains, mais à l'achat, du moins chez SEAT, un modèle TGI (GNV) est au prix du TDI (diesel). Petite astuce, regardez sur le site Reezocar, on trouve des véhicules partout en Europe et ils se chargent de la ramener et de se taper les démarches. On trouve des Ibiza TGI à partir de 10 000€ en occasion. Par contre, gros bémol : encore faut-il avoir une station de GNV proche ou sur son trajet. Et si ce n'est pas le cas, le GPL est une bonne alternative.
  5. Pierre-Edouard

    Carte Romac Fuels

    Très intéressante question ! Je pensais la carte Romac réservée aux pros aussi...
  6. Pierre-Edouard

    Bio VS fossile

    J'y avais pensé oui. Avec par exemple une compensation carbone avec Reforest action et/ou un achat de certificats de biogaz. Encore faut-il en vendre d'abord ! Ça mobilise toute notre énergie. Et puis chaque Leon TGI vendue en France renforce le GNV et donc aussi la filière dans son ensemble, y compris le BioGNV. Il y a tellement de choses à faire. C'est à la fois motivant et frustrant !
  7. Pierre-Edouard

    Nouveau Membre Leòn TGI

    Merci à tous pour vos messages et votre confiance dans la gamme TGI de SEAT ! Concernant l'ouverture de la station GEG de la Tronche, l'inauguration officielle aurait lieu en septembre d'après mes informations. J'imagine qu'ils vont donc l'ouvrir officieusement avant pour s'assurer que tout fonctionne.
  8. Pierre-Edouard

    Bio VS fossile

    Sérieusement ?? Je ne savais pas... Le BioGNV progresse en tout cas, on est presque à 10% de BioGNV sur tout le GNV consommé en France. C'est pas assez bien sûr, mais la filière se structure. En plus d'acheter du BioGNV, il est intéressant et important de participer au financement des énergies renouvelables en tant que citoyen ! Aujourd'hui il y a des plates-formes de financement participatifs pour faciliter ça, comme Énergies partagées, Lita, Lumo, Wiseed, etc. Je pense sincèrement que nous devons agir sur les 2 fronts, même à notre petit niveau : être consommateur et financeur responsable.
  9. Pierre-Edouard

    Reconversion écologique!

    Super ! Ça sera un bon premier test effectivement. En espérant que ça sera concluant pour basculer sur un modèle plus récent et plus performant d'ici quelques mois.
  10. Pierre-Edouard

    Reconversion écologique!

    Bonjour Alex, Les modèles européens sont compatibles, mais il reste quand même plus facile d'acheter un véhicule neuf chez un concessionnaire en France. Je vous conseille d'aller vous renseigner chez votre distributeur SEAT à Cholet notamment, qui est juste à côté de la station d'Agribiomethane. Ils ont déjà vendu des Leon TGI. En France, rares sont les véhicules d'occasion disponibles. Si vous voulez maîtriser votre coût automobile, regardez les offres en LOA : https://www.seat.fr/preparer-mon-achat/offres/offre-location-longue-duree.html L'entretien chez SEAT est compris du coup en LOA.
  11. Pierre-Edouard

    Retour d'expérience consommation SEAT Leon

    Dans tous les cas, le BioGNV est en réalité plus cher à produire, l'écart de base chez Engie est important mais il l'est déjà par rapport au GNV classique chez eux à 1,26€/kg. Point très important : la fabrication du véhicule et son recyclage pour l'écologie. A ce niveau, un véhicule au GNV n'a pas plus d'impact que véhicule thermique classique, et donc même moins que les électriques. À noter d'ailleurs que chez SEAT, notre usine de Martorell, où sont fabriqués nos modèles TGI, est en partie recouverte de panneaux photovoltaïques, assurant jusqu'à 50% de l'électricité consommé sur le site.
  12. Pierre-Edouard

    Retour d'expérience consommation SEAT Leon

    Merci pour votre retour d'expérience et votre confiance Boris !
  13. Pierre-Edouard

    Prix GNV au Luxembourg

    Merci pour l'info !
  14. Pierre-Edouard

    recensement prix station

    Il y a l'app Gibgas aussi. C'est très utile !
  15. Pierre-Edouard

    Qui a commandé son Arona TGI ?

    L'Arona est bien ouverte à la commande, et vous pouvez la configurer sur SEAT. fr. Voici l'offre en ce moment : https://www.seat.fr/preparer-mon-achat/offres.html https://essais.seat.fr/vehicule?model_key_kuba=KJ72MX
×