Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

treasinae.frutiger

Members
  • Compteur de contenus

    5
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

treasinae.frutiger a gagné pour la dernière fois le 12 mars

treasinae.frutiger a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

7 Neutral

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. treasinae.frutiger

    Explosion des prix GNV en France

    Le gaz naturel gnv est hélas devenu hors de prix au sud de la France : 3€ le kg à Grenoble et à Montpellier. Cela peut se comprendre vu la spéculation effrénée en cours, en relation avec la guerre d'Ukraine . Cela alors que cette guerre n'a pour l'instant pas provoqué de pénurie quantitative. Les margoulins et autres tripoteurs de trafics gaziers sur le dos du peuple ukrainiens sont décidément déjà à l'œuvre. D'autant que le biogaz que j'y prenais systématiquement (2 € le kg) à Montpellier en me rendant en Espagne y est aussi à 3 € maintenant. Ceci alors que, produit localement, il n'est pas censé être exposé aux aléas de la spéculation. Du coup, le gnv beaucoup trop cher n'est plus intéressant pour le conducteur lambda français quelque peu soucieux de la crise climatique (cf. certains gilets jaunes n'ayant pas un moteur F1 dans la tête...). Lambda avec sa crise de fin de mois est ainsi obligé de tourner le dos à la crise climatique de retourner à l'essence "climat killer". Raison de l'explosion du prix gnv: le marché français est surtout géré par des entreprises privées qui se félicitent peuvent ainsi se féliciter de la guerre d'agression de Putin. Et que fait à ce propos le gouvernement qui prétend encourager la transition énergétique vers des carburants plus écologiques? Rien de rien. Seule l'intéresse sa production électrique, issue de l'impasse nucléaire évidement et bien plus polluante que le gaz y compris en termes de réchauffement climatique. Scandale je disais, doublé d'hypocrisie monstrueuse! Je suis heureux de constater que chez nous, en Suisse, on ne participe pas à cette gabegie française. Plus particulièrement chez moi à Genève, les "Services industriels" (établissement autonome de droit public codirigé par les partenaires sociaux et la République et Canton de Genève) , viennent de décreter que les prix actuels du gnv (1.60 €/kg) ne vont pas augmenter significativement, mais au maximum 5-10%. Qu'attend le gouvernement macronien prétendument si écolo d'en faire autant?
  2. treasinae.frutiger

    Fuites lors du remplissage GNV

    La fuite était très importante, dès le début du chargement. En Italie, où l'on est servi (p.ex. mon expérience à Dongo au bord du Lac de Come), le pompiste a immédiatement interrompu le ravitaillement, accompagné du cri "pericoloso-pericoloso!" (dangereux-dangereux). A Grenoble, je stoppé le chargement après 2 kilos. Par contre, j'ai constaté que si l'on appuie fort et perpendiculairement sur le "canon", le fuites sont limitées. Le joint est très facile à insérer, par exemple à l'aide d'un crayon ou stylo à bille.
  3. treasinae.frutiger

    Fuites lors du remplissage GNV

    Tout est bien qui finit bien: la fuite entre ma prise de gaz de ma SEAT Leon et les "canons-embouts" rencontrés dans les stations en France et en Italie était effectivement due à l'absence du petit joint de rien du tout! J'ai pu m'en rendre compte hier en prenant du bio-gaz à Grenoble. Merci à "Gibgaz", le vendeur allemand qui vend ce joint à moins de 4€ la pièce. @"Suisse": Dankä viu mau fürä URL-Link Gibgas (c'est du Schwyzerdütsch de Berne et veut dire : merci pour le lien URL vers Gibgas)
  4. treasinae.frutiger

    Fuites lors du remplissage GNV

    Merci pour votre commentaire. Ma compagne et moi, respectivement propriétaires d'une VW Golf à gaz GNV et d'une Seat Leon à gaz GNV, tenons à ne plus rouler autrement qu'avec du GNV à très haute teneur de biogaz. Nous suivons évidemment les bonnes pratiques et les règles que vous énoncez. Le problème de fuite avec la Seat Leon n'est donc pas là. Quant à la VW Golf, je ne saurais dire si elle rencontrerait ce même problème, car elle ne roule pour ainsi dire qu'à Genève, où il n'y a que des pistolets sans fuites. Quelle est donc l'origine de cette fuite avec les "canons" rencontrés en France et en Italie? J'ai posé la question à des "technico-commerciaux" et à des mécaniciens du concessionnaire genevois pour les VW à gaz et les Seat Leon : grandes explications bouleversantes du type "faut pas confondre GPL et GNV" et "en France, on utilise pas le même gaz qu'en Suisse". Mais personne n'y en sait rien de précis manifestement. Affligeant! C’est grâce aux commentaires très avertis sur ce site et dont je remercie vivement les auteurs qu'une piste sérieuse se dessine: l'absence de joint torique. Car, il n'y a effectivement pas ce joint ma Seat Leon. Merci donc tout particulièrement au "Suisse" - il n'est donc pas le seul sur ce site - qui a indiqué un lien URL très utile en Allemagne, où j'ai aussitôt commandé 6 joints toriques O-Ring 9mm. Une fois ce joint installé, je ferai part ici du résultat de cette "réparation". Quoi qu'il en soit, vive les voitures à gaz GNV que je pratique sans le moindre problème depuis 5 ans. Elles permettent à la fois de contrer, d'une part, "l'urgence climatique" (un peu) à la quelle contribuent grandement les bagnoles à essence ou diesel et, d'autre part, "l'urgence de fin de mois" ressassée par les soi-disant "gilet jaunes", lesquels sont avisés à se mettre au GNV 30-40% moins cher, tout en arrêtant à s'opposer aux taxes incitatives (cf. la "Taxe poids lourds" helvétique, "Mobility pricing" en gestation etc.) qui doivent impérativement pénaliser les déplacements avec des énergies fossiles.
  5. treasinae.frutiger

    Fuites lors du remplissage GNV

    Sur ma SEAT Leon, le remplissage se passe sans problème avec les pistolets que l'on trouve aujourd'hui en exclusivité en Suisse. Idem apparemment en Espagne (expérience faite à La Jonquera et à Barcelone). Par contre, il y a des fuites avec les (anciens?) "canons" de remplissage, que l'on trouve en France (Grenoble, Montpellier) et en Italie. Le remplissage n'y est plus guère possible. D'autres conducteurs de voitures GNV ont-ils fait la même observation?
×