Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

Charybdis

Members
  • Compteur de contenus

    270
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    48

Messages posté(e)s par Charybdis


  1. Le 25/04/2022 à 17:01, Claude A. a dit :

    Pour information, je viens de contacter ce garage pour une éventuelle réparation du système GNV d'un modèle C3 (relativement au problème de @montjeanclaude) . Le garagiste m'a donné des informations instructives à savoir qu'il connait bien ce modèle : pour la réparation, les pièces n'existant plus, il installe un nouveau kit GNV à la place de l'ancien qui est facturé entre 1500 et 2000 euros.

    A mon avis la fourchette de prix comprise entre 1 500  et 2 000 €, consiste dans le remplacement de toute la partie avant comprenant notamment le vapodétendeur, la centrale de gestion et les injecteurs. Je suppose qu'il n'est pas envisageable de ne remplacer que le vapodétendeur pour une question de comptabilité entre les matériels anciens et nouveaux. 


  2. C'est rassurant de savoir que certains agriculteurs ne se contentent pas de cultiver du maïs ou des betteraves uniquement dans le but de produire des agrocarburants en période de pénurie alimentaire. 

    La vidéo est très réussie. C'est une très bonne initiative de part et d'autre.

    • Like 1

  3. Il y a 8 heures, Raistlin a dit :

    (le gpl est une fausse solution de toute façon si tout le monde s'y précipite l'Etat ne résistera pas longtemps à augmenter les taxes dessus).

    Cette phase je l'ai entendue tous les jours entre 1996 et 2001. Il ne s'est rien passé de tel parce que le GPL comme le GNV ne peuvent pas plaire à tout le monde. Nombreux sont ceux qui refusent l'idée de devoir choisir entre le réservoir de gaz et la roue de secours. 


  4. CARADISIAC fait partie du groupe La Centrale.

    Autant dire qu'il s'agit d'une grosse machine à cash qui ne s'embarrasse pas plus de préoccupation  d'ordre morale que d'éthique journalistique.

    Le but du jeu est avant tout de caresser l'ignare dans le sens du poil, et quand on lit les commentaires déposés par ces derniers sur l'essai en question nul doute qu'on a affaire à des esprits formatés bien de chez nous.

    Quand on peut se moquer à la fois des espagnols et des allemands l'occasion est trop belle.

     

    • Like 1
    • Sad 1

  5. Le 21/02/2022 à 01:11, Alberi a dit :

    Un autre véhicule est associé à une empreinte carbone significative, le fameux  « Sports Utility Vehicles » SUV.

    Il me semble que tous les SUV n'ont pas systématiquement la même empreinte carbone désastreuse. Le gabarit et le poids jouent un rôle prépondérant en terme d'usure des pneus et de consommations. A cela s'ajoute le carburant utilisé, le type de motorisation et la manière de conduire. 

    On peut légitimement penser qu'un SEAT Arona TGI  n'aura pas le même impact environnemental qu'un Qashqai ou un Cayenne pour les raisons que j'évoquais précédemment.


  6. Diesel: La production d’Adblue menacée (msn.com)

    Certes l'augmentation du prix du GNV nous fait mordre la poussière, mais si cette augmentation a également pour effet  d'impacter celui de l'Adblue, laissant même augurer une pénurie de cet additif indispensable au pseudo verdissement du gasoil, alors il y a peut-être une justice au dessus de toute la stratégie du lobby des pro diesel.

    Quand bien même le prix du diesel augmenterait moins vite que celui du GNV, il n'empêche qu'une pénurie d'Adblue et l'augmentation de son prix déjà prohibitif va dans le bon sens : celui de la marginalisation d'un carburant caduc.

    • Like 2

  7. C'est pas facile de se prononcer avec aussi peu d'éléments.  Il faudrait au moins connaître l'âge du véhicule et son kilométrage.

    J'ai déjà eu le cas d'un véhicule qui repassait à l'essence à cause d'un problème d'électrovanne de réservoir GNV défectueuse sur un Berlingo 1.4 L probablement équipé du même moteur que la C3 en question.

    Sauf que si le moteur ne fonctionne pas correctement au GNV on peut penser à un problème d'alimentation pouvant être imputable soit à un filtre encrassé, un ou plusieurs injecteurs défectueux ou bien le détendeur qui serait fatigué (mais c'est plus rare).

    Pour bien faire il faudrait brancher un appareil de diagnostic multimarque sur la prise OBD en mode GNV pour lire les éventuels codes défaut pour mieux déterminer la cause du dysfonctionnement.

    C'est ce qui me vient à l'idée mais je ne suis pas mécano.

    Quoiqu'il en soit il vaut mieux confier le véhicule à un mécano habitué à la problématique du GNV ou du GPL, plutôt qu'à un technicien lambda qui risque de dire n'importe quoi parce qu'il n'y comprend rien.


  8. Merci pour tout ce travail de recherche d'informations qui contribue à nous familiariser avec un vocabulaire spécifique.

    Il aura suffi de quelques mois d'une crise énergétique aux allures de choc pétrolier pour nous mettre la tête à l'envers et bouleverser notre modèle économique qu'on croyait  jusque là inébranlable.

    Du jour au lendemain on se retrouve dépendant du gaz de Vladimir alors qu'on croyait avoir diversifié les sources d'approvisionnement.

    Il faut croire que le salut de l'ensemble de la filière du GNV réside dans la méthanisation si l'on veut continuer à s'alimenter en bioGNV de manière durable au sens propre et au sens figuré.

     

    • Like 3

  9. Il n'est pas rare de tomber sur des articles rédigés à la va-vite et truffés de confusions entre GPL & GNV. Il faut dire que le sujet est tellement boudé par les français qu'il n'est pas étonnant de trouver des journalistes ignorants en la matière conformément aux lois de l'offre et de la demande.

    Cependant le succès actuel des modèles Dacia GPL ayant pour effet de redynamiser l'intérêt des particuliers pour le gaz, il n'est pas exclu que les modèles GNV redeviennent attractifs le jour où le prix du GNV retrouvera son niveau normal.

     

     

    • Like 2

  10. J'aurais tendance à penser que la hausse du GNV résulte plus du lobby des pro nucléaires que des anti. De même que j'ai tendance à penser que le lobby pro nucléaire tire les ficelles de la mouvance anti éolienne. J'en veux pour preuve le discours tenu récemment  par Xavier B., qui pendant la campagne, s'est ostensiblement revendiqué viscéralement contre les éoliennes et pour la relance de réacteurs nucléaires à grande échelle.

    Il me semble qu'établir un lien de causalité entre l'évolution du prix du GNV, et la politique du tout nucléaire à la française, relève d'une logique géopolitico-économique imparable.  Car plus on fait grimper le prix du GNV, plus on justifie les arguments de la filière du nucléaire tout en occultant le bilan catastrophique des EPR. On en oublie même de relancer le débat entre le principe la fission nucléaire obsolète et la fusion qui serait, du moins en théorie, beaucoup moins génératrice de déchets radioactifs.

    Le lobby du nucléaire s'est refait une virginité sur l'hôtel de la décarbonation et subit régulièrement des séances de greenwashing  pour mieux se présenter comme étant la solution finale.🍄

    • Like 2
    • Thanks 1

  11.  

    Le 09/01/2022 à 19:18, Alberi a dit :

    @Charybdis
    En lisant ton post, je me suis demandé ce qu'était Defa ?
    En recherchant, je suis tombé sur cet article du site gaz-mobilite de Philippe Schwoerer écrit en décembre  2017, qui présente cette entreprise et son histoire dans le GNV (lien ici https://www.gaz-mobilite.fr/actus/defa-histoire-familiale-gnv-stations-gaz-naturel-1798.html). Vraiment des pionniers historiques du GNV avec leur entreprise et leur  station à Saint-Girons (Ariège 09). Je dirai même plus une entreprise militante pour le GNV. Ils ont leur site http://www.denis-farge.com/ (du nom de la famille d'origine de l'entreprise DEnis-FArge qui donne le nom DEFA à l'entreprise familiale).
    Ils ont créé une autre station à Saint Pierre du Mont (Landes 40) évoquée dans ce fil de discussion (lien ici https://forum.gaz-mobilite.fr/topic/station-gnv-defa-à-st-pierre-du-mont-349/?tab=comments#comment-1450)
    Ils avaient produit une série de vidéo avec comme fil conducteur une 2CV modifiée au biométhane, en 2013 et 2014. Ces vidéos gardent toute leur actualité. Voici le lien de la chaine YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCbJRIwYaX8cu2ZcsWqqxVdQ/videos 2623.gif

     

     

    Il se trouve que c'est mon frère qui a équipé cette 2cv au GNV ainsi que la R4 rouge qu'on voit parfois dans Gaz mobilité.

    Aujourd'hui, il entretien des véhicules GNV & GPL et il surveille le bon fonctionnement de la station  GNV Defa de St Pierre du Mont.

    J'espère que la situation absurde qu'on observe actuellement ne s'éternisera pas car cela reviendrait à sacrifier des années d'efforts en un claquement de doigt.

     

    • Like 2

  12. J'ai fait le plein de GNV cet après-midi à 1,956 €/kg et mon frère me disait qu'à ce tarif là, Defa perdait presque un 1€ par kg de GNV vendu. Il sera forcément contraint d'augmenter le prix tôt ou tard.

    Le problème est que les clients et les vendeurs de GNV sont pris en otages dans un contexte géopolitique extrême, caractérisé par l'absence d'anticipation de la part des décideurs nationaux et à l'échelle de l'Europe.

    J'ai cru comprendre qu'au niveau national, les contrats de gaz garantissant la stabilité des prix n'ont pas été reconduits au motif que le gaz passait au second plan. Aujourd'hui la demande mondiale de gaz ayant dépassé les prévisions, la pénurie entraîne une flambée des prix qu'on subit de plein fouet.

    J'avais compris de longue date que la stratégie de la France consistait à diaboliser le gaz pour mieux défendre la suprématie du nucléaire. On voit bien qu'aujourd'hui avec un prix de marché du GNV qui flirt avec les 3 € cette stratégie apporte son lot de fruits pourris.

    • Like 2
    • Thanks 1

  13. Donc si je récapitule, la fuite en question n'est pas due à un problème de pistolet. Elle serait due à l'absence du joint torique consécutive à une mauvaise manipulation. En effet, lorsqu'on déverrouille un pistolet NGV1, on attend quelques secondes avant de le retirer. Alberi a raison, lorsqu'on déverrouille le pistolet, il s'ensuit une phase de purge par un tuyau retour durant laquelle on attend.

    Lorsqu'on fait un plein de GNV on n'a aucun effort particulier à fournir. Si on est amené à forcer à un moment donné, c'est qu'on s'y prend mal ou qu'on s'est trompé de pistolet. Quand on découvre une nouvelle station, on peut très bien confondre un pistolet NGV1 avec un  NGV2 s'ils ne sont pas clairement désignés.


  14. Hier soir, j'ai regardé Cash Investigation. Le sujet abordé était le recyclage et la dernière partie était consacrée à la méthanisation. 

    Dès l'introduction le ton  était donné grâce au fameux spot complètement ringard présentant la méthanisation façon aérobic.

    Le déroulement de l'enquête bâclée s'est traduit par un réquisitoire instruit à charge fondé sur 3 contre-exemples.

    Il y a eu le cas du débordement de la cuve d'une unité rattachée à Engie, responsable d'une pollution de la rivière par négligence (merci Engie).

    Celui d'un projet scandinave qui met toute la population alentour en émoi en raison de la taille du dispositif et des risques de nuisances supposées.

    Puis celui d'une unité de méthanisation situé en Allemagne, qui au lieu d'utiliser essentiellement des résidus agricoles s'approvisionne en maïs pour augmenter les rendements.

    Décidément dans ce pays lorsqu'on aborde ce sujet, on le fait par le petit bout de la lorgnette et dans le but de discréditer toute la filière.

    • Like 2

  15. Bonjour Claude A,

    A ma connaissance, tous les véhicules GNV équipés d'origine de marque Seat, VW, Audi & Skoda démarrent directement au GNV dès lors que la température extérieure ne descend pas en dessous de -20°.

    Concernant les Fiat (Punto, Multipla, &  Doblo) il s'agit d'un démarrage à l'essence qui commute automatiquement sur GNV plus ou moins vite en fonction de la température extérieure. Normalement une commutation s'effectue en moins d'une minute y compris par grand froid.

     

    • Like 1

  16. A Angers, Le Mener roule au GNV avec le Seat Arona TGI (gaz-mobilite.fr)

    L'article est très intéressant parce qu'en plus de parler de la Seat Arona TGI et du GNV il aborde la question des chaudières à gaz qui vont subir le même sort que les chaudières au fioul, comme si elles se ressemblaient sur le plan environnemental . Pour ma part j'ai fait l'acquisition d'une chaudière à condensation Atlantic cette année et j'en suis très satisfait. 

    Quant à mon premier voisin, il est tellement satisfait de sa pompe à chaleur doublée d'une climatisation qu'il va investir dans un poil à bois pour compenser le manque de rendement par grands froids.

    Je trouve que la diabolisation du gaz est une erreur grossière parce qu'elle conduit à une généralisation de systèmes gourmands en électricité et qu'elle encourage le chauffage au bois dont on minimise la nocivité.

    Il est clair qu'en voulant éliminer le gaz et en critiquant les éoliennes, nos élites nationales cherchent à nous imposer les futures centrales nucléaires pour mieux discréditer nos plus proches voisins.

    • Like 1

  17. Le 21/10/2021 à 23:51, Patrick13 a dit :

    Par contre pour le Doblo c'est sûr : le concessionnaire me l'a dit, et ça se voit sur le tableau de bord, la petite pompe à essence s'allume pendant 5 à 10 secondes par température clémente, nettement plus s'il gèle.

    Je ne sais pas quel cas est le plus fréquent.

    Les Fiat GNV équipées d'origine ont un interrupteur gaz-essence et démarrent à l'essence quelques secondes avant de commuter au gaz en fonction de la température comme indiqué.

    Je crois que le démarrage direct au GNV sur tous les modèles est une spécificité du groupe groupe Volkswagen.

×