Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

Charybdis

Members
  • Compteur de contenus

    218
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    36

Charybdis a gagné pour la dernière fois le 16 juillet

Charybdis a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

107 Excellent

Personal Information

  • Vous êtes ?
    Un particulier
  • Roulez vous au GNV ?
    oui
  • Votre véhicule au gaz naturel
    SEAT ARONA TGI STYLE

Visiteurs récents du profil

587 visualisations du profil
  1. Charybdis

    on parle gnv par ici

    Je considère également qu'un véhicule électrique n'a rien de vertueux mais pas pour les mêmes raisons. A mon avis le problème n'est pas la production d'électricité renouvelable émanant des éoliennes puisqu'en France elles sont quasiment inexistantes et qu'elles sont copieusement diabolisées par un cortège de personnalités en mal de notoriété. Pour moi le véritable danger de l'électromobilité est indissociable de nos centrales nucléaires obsolètes, de leur démantèlement, du coût de leur remplacement, et de l'impossibilité de gérer le stockage des déchets radioactifs. Si on devait établir une échelle de dangerosité, les éoliennes et les réacteurs nucléaires ne boxeraient pas dans même catégorie. Je suis d'accord et j'ajoute que chaque véhicule électrique vendu en France se traduit surtout par des aides qui indirectement profitent à l'ingénierie chinoise puisqu'on ne fabrique rien.
  2. Charybdis

    Développement de la société Gaz'up

    Je suis d'accord pour l'essentiel avec ce qui est dit et j'ajouterai que l'important pour moi, c'est qu'une station fasse l'objet d'un entretien suffisamment régulier pour éviter les éventuels dysfonctionnements qu'on peut constater ici et là. En revanche ma perception de la guerre des prix est différente, parce que lorsqu'un écart se creuse au point que le bioGNV soit vendu moins cher que le GNV conventionnel, cela s'apparente à un genre de discount qui à mon avis n'a pas sa place dans un contexte aussi incertain que celui qu'on connaît. Je ne suis pas non plus spécialiste en gestion d'entreprise, mais en qualité de comptable si je travaillais dans une société dont le résultat comptable 2020 présente un déficit supérieur à 10 % du chiffre d'affaires, après 2 précédents exercices déficitaires je ne me sentirais pas tout à fait serein. Tout est une question de juste proportion.
  3. Charybdis

    Développement de la société Gaz'up

    Lorsque je vois les prix affichés par Gaz Up je m'interroge sur l'utilité d'une guerre des prix du GNV. Car mon questionnement est le suivant : quelle est la priorité ? Faut-il privilégier un prix attractif susceptible d'attirer l'attention du chaland ou est-il plus judicieux d'assurer la pérennité des points d'avitaillements en GNV ? Pourtant lorsque j'examine les résultats comptables de la SAS GAZ UP qui présente des pertes qu'on peut qualifier d'inquiétantes sur 3 exercices consécutifs, il y a de quoi douter de la stratégie employée. Entendons-nous bien, mon propos ne consiste pas à jubiler lorsque le prix au kilo du GNV se situe à 1,35 €, je ne suis pas masochiste. Mon propos est surtout d'avoir présent à l'esprit, que le risque de vente à perte pour l'exploitant qui n'aurait pas correctement provisionné l'ensemble des coûts par manque de lucidité, se voit tôt ou tard sanctionné par un dépôt de bilan. Je considère que dans l'intérêt de tous les utilisateurs, c'est la pérennité des points d'avitaillements en GNV qui devrait être privilégiée.
  4. Charybdis

    Clap de fin pour le GNV chez Volkswagen ?

    Comment ce groupe de concessionnaires favorise la mobilité GNV (gaz-mobilite.fr) Cet article de gaz-mobilité a retenu toute mon attention parce qu'il abonde dans le sens de mes précédents propos. Il démontre d'une part que les concessions rattachées au groupe Volkswagen sont bien les seules à promouvoir la diffusion de véhicules de tourisme fonctionnant au GNV, et qu'à l'inverse le Groupe Stellantis s'attache à être le fossoyeur des options GNV tourisme comme utilitaire qui faisaient partie de l'ADN de la marque FIAT. Il s'agit bien de deux conceptions différentes, l'une fondée sur une mixité énergétique jugée nécessaire pour VAG, l'autre visant à privilégier les statistiques nationales pour déterminer une stratégie à court terme en ce qui concerne Carlos T.
  5. NGVA est donc l'entité chargée de défendre la crédibilité du bio GNV à l'échelle de l'Europe. D'après leur site, cette association semble dirigée par une trentaine de membres dont 5 émanant de sociétés françaises. Les entités bienfaitrices sont au nombre de 114, dont notamment 10 françaises, 15 italiennes, 15 allemandes, 9 belges, 6 hollandaises, 6 espagnoles, 5 suédoises, 3 danoises, 3 suisses, 2 norvégiennes, 2 finlandaises, 1 russe (Gazprom) etc... Les 10 sociétés françaises sont Total Energie, Renault, Proviridis, Plastic Omnium, Mol Gas France (groupe espagnol), GRDF, GRT Gaz, CRMT, AFGNV & Engie. Comme d'habitude lorsqu'il est question de GNV le groupe Stellantis s'est abstenu, en revanche l'implication de Renault est une bonne surprise.
  6. Je suis tout à fait d'accord mais j'avais envie d'élargir le sujet pour faire à mon tour un parallèle entre les deux thèmes. J'aime bien sortir du cadre. Je suis toujours d'accord puisque j'y ai réfléchi avant de franchir le pas. D'ailleurs je suis sûr que personne ne va se faire vacciner contre la COVID sans une certaine appréhension. Cependant lors de ma deuxième injection de Pfizer effectuée lundi matin je n'ai pas ressenti le moindre effet secondaire (pas plus qu'à la première). Je sais que ça ne prouve rien en terme de dangerosité potentielle à terme, mais en attendant j'ai le sentiment que tout le tapage orchestré par les anti vaccins va à l'encontre de l'intérêt général. Je trouve que cette énième polémique fleur bon l'égocentrisme et la démagogie. Fort bien mais ce dont il est question c'est bien du bannissement du moteur thermique pour tous les véhicules neufs à horizon 2035. Or, si d'ici là on obtient le maillage du réseau GNV tant désiré, qu'est-ce qu'on en fera si on est tous obligés de rouler à l'électrique ? Je trouve regrettable qu'il ne soit pas fait une petite place aux moteurs thermiques fonctionnant exclusivement au bio GNV. Ce qui me préoccupe donc en priorité, c'est le monopole du véhicule électrique associé au nucléaire, et la disparition de la notion même de mixité énergétique.
  7. Fit for 55 : le paquet climat européen menace l'avenir du bioGNV (gaz-mobilite.fr) Force est de constater que l'avenir du GNV comme du bio-GNV n'est pas assuré lorsqu'on nous confirme l'interdiction de tout moteur thermique à horizon 2035. D'un côté je suis rassuré que les agro-carburants ne soient pas retenus, mais de là à rejeter le principe même de la méthanisation, cela me paraît être un non sens total. Si le principe d'une énergie renouvelable relativement marginale est rejeté pour mieux favoriser le monopole de l'électromobilité d'origine nucléaire, cela devrait faire l'objet d'une mobilisation générale. Au lieu de cela je constate, au pays de Pasteur, une mobilisation anti vaccin qui exhibe ostensiblement des slogans faisant référence à la seconde guerre mondiale, et qui personnellement me donnent la nausée. Si l'on devait resituer le contexte de l'occupation d'alors en la remplaçant par la COVID, il me semblerais évident de présenter les anti vaccins comme des collabo et les vaccinés comme des résistants puisqu'il s'agit d'affronter un ennemi qui se trouver être la COVID. Il y a donc une inversion des rôles pour le moins douteuse dans ces manifestations surréalistes. En outre lorsque j'entends parler d'atteinte aux libertés individuelles pour un simple vaccin je me réjouis que l'on n'ait pas à affronter un ennemi plus sérieux que celui-là. Je crois surtout qu'une tranche de la population, nostalgique du mouvement des gilets jaunes, se trompe de combat parce que la future guerre économique à livrer fera certainement plus de dégâts que l'actuelle pandémie.
  8. Charybdis

    Ford relance l'E85: un frein au GNV ?

    Superéthanol E85 : fonctionnement, avantages, problèmes, prix (msn.com) En gros en consommant du E85, la probabilité qu'il soit de 2ème génération et donc vertueux étant infime, on peut se demander pourquoi l'E85 non vertueux bénéficie d'une détaxe et surtout qu'y a t-il de bio là-dedans ?
  9. Charybdis

    Stations GNV en Italie

    Il faudrait faire preuve de témérité pour proposer un référendum sur la poursuite du nucléaire en France lors des prochaines présidentielles. Mais parmi les candidats potentiels connus je ne vois pas qui serait susceptible de le faire. Ce qui différencie la France de l'Italie, de l'Allemagne ou de l'Espagne, pour ne citer que ces pays, c'est une stratégie de défense fondée sur la dissuasion nucléaire. Or le nucléaire civil étant une extrapolation du nucléaire militaire, jusqu'à présent il s'est affranchi de l'approbation des citoyens au nom de la raison d'état. C'est pour cette raison que je pense que cela n'arrivera jamais dans ce pays.
  10. Charybdis

    Stations GNV en Italie

    Même en Italie il est difficile de faire l'unanimité. Là-bas comme ici, il y a des écologistes en devenir qui croient dur comme fer, que seule la fée électricité, même d'origine nucléaire peu sauver l'humanité. Cependant les chiffres parlent d'eux-mêmes : 95 % de non au référendum de 2011 sur l'ouverture de centrales nucléaires et 1500 stations GNV en 2021, c'est une autre conception du risque à venir.
  11. L'Italie ouvre sa 1500e station GNV (gaz-mobilite.fr) Liste de réacteurs nucléaires — Wikipédia (wikipedia.org) La mise en perspective de ces 2 liens apporte un éclairage sur l'origine de la marginalisation du GNV dans notre pays. D'un côté il y a l'Italie qui fête sa 1 500 ème station GNV sur fond de sortie du nucléaire depuis 1987, plébiscitée par un référendum de 2011 à 95 %. De l'autre côté la France pays minuscule venant se placer à la 2ème place après les Etats Unis pour ce qui concerne le nombre de réacteurs nucléaires (56). Personnellement je trouve anormal le fait qu'à aucun moment on ait été consulté sur la question du nucléaire depuis les années 60.
  12. Charybdis

    Clap de fin pour le GNV chez Volkswagen ?

    Mon positionnement est la synthèse de Bac et Raistlin. Je retiens l'idée qu'il faut absolument consommer moins d'énergie en chauffant moins, en isolant mieux, et en limitant nos déplacements, de même que je retiens le principe d'un mix énergétique incluant notamment des éoliennes, du photovoltaïque et du biogaz pour favoriser la transition énergétique si l'on veut éviter une multiplication des réacteurs nucléaires visant à remplacer les anciens.
  13. Charybdis

    Clap de fin pour le GNV chez Volkswagen ?

    Je ne mets pas le biogaz dans le même sac que l'éolien et les panneaux solaires, je constate juste que les pays qui favorisent le développement de l'éolien et des panneaux solaires sont également ceux qui sont favorables au GNV. Et je déplore surtout que la France n'en fasse pas partie. Je le déplore d'autant plus que le rejet de ces technologies s'accompagne ici d'une augmentation de la consommation d'électricité, encouragée par les aides dévolues à l'électromobilité et aux pompes à chaleurs, avec comme seule variable d'ajustement le projet des futurs EPR malgré l'absence de résultats probants et des dépassements budgétaires inouïs. L'article qui suit illustre mon propos qui vise à établir un lien de causalité entre la stratégie du tout électrique (d'origine nucléaire) propre à la France et le principe du mix énergétique incluant notamment le GNV. https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/energie/finance-verte-europeenne-bras-de-fer-entre-la-france-et-l-allemagne-sur-le-gaz-et-le-nucleaire_AV-2021
  14. Charybdis

    Etude Transport & Environnement

    https://www.msn.com/fr-fr/video/actualite/le-véhicule-électrique-favorise-l-invasion-du-made-in-china-en-europe-philippe-gattet/vi-AALMvrP?ocid=msedgdhp Cette vidéo récente nous rappelle que l'électromobilité, trop souvent présentée comme la solution d'avenir, peut aussi constituer le futur cheval de Troie du made in China dans le secteur automobile.
  15. Charybdis

    Clap de fin pour le GNV chez Volkswagen ?

    Il existe bien une usine française qui fabrique des moteurs dédiés au GNV pour IVECO. L'usine FPT Industrial de Bourbon-Lancy a produit son 10 000e moteur GNV Cursor 13 (gaz-mobilite.fr) Mais d'après mes recherches, FPT industrial qui dépend de CNH Industrial n'a aucun lien juridique avec Stellantis. C'est ce qui me fait dire que, sous réserve de preuve du contraire, Stellantis ne produit strictement rien dans le domaine du GNV.
×