Aller au contenu
Forum GNV Gaz-Mobilite.fr

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 28/11/2021 dans toutes les zones

  1. 1 point
    Avant de commander la Fiat, j’ai pris des renseignements chez Volkswagen. Le service commercial m’a indiqué la sortie d’un nouveau caddy gnv au premier trimestre 2022 avec une grande autonomie. La commerciale m’a indiqué que l’intérieur sera revu et sera aussi confortable.
  2. 1 point
    A titre d'info, le prix de la molécule de gaz sur le marché énergétique français est à 92,366€/MWh HTT (indice PEG MI https://www.powernext.com/fr/donnees-de-marche-sur-les-produits-futures). Tous les fournisseurs qui sont indexés sur cet indice subissent cette hausse. Pour vous faire une idée : 92,366 x 0,01475 (coefficient permettant de passer de €/MWh à €/kg) + 0,076 (taxe) = 1,446 hors TVA soit 1,726€/kg TTC la molécule uniquement sur les marchés énergétiques. Il faut ensuite acheminer cette molécule de gaz sur le point de consommation (les coûts de transports du gaz, généralement GRDF et GRT Gaz), puis le coût de la station neuve (plus de 1,5 M€ voir 2M€) et enfin les coûts d'opérations (maintenance, compression et réglementation) ce qui représente moins de 0,80€/kg pour couvrir toutes ces opérations. Le prix du gaz est passé de 4€/MWh en juin 2020 à 92€/MWh en novembre 2021. Certains sont indexés directement sur le prix du gaz (PEG) et donc appliquent les hausses comme les baisses liées à cet indice. D'autre sont indexés sur le prix du pétrole (par exemple Brent) et celui ci à beaucoup moins augmenté que le gaz. La conséquence direct est que les stations GNV indexé Brent ont un prix plus intéressant actuellement mais rien ne le garantie sur le long terme. Enfin certain ont un prix fixe et ne subissent pas la hausse actuelle mais ne répercuterons pas les baisses futures. Enfin concernant le Bio, le marché est relativement complexe mais pour faire simple il est indexé sur le prix du PEG (indice cité plus haut) et décoléré des coûts de production.
  3. 1 point
    Dans cette vidéo, on expose des pistes d'explications Je ne sais pas ce que çà vaut, l'orateur m'avait paru assez partial pendant la crise du covid...
  4. 1 point
    1,73€ le kilo ce serait bien. A la station de Endesa Wissous (91), la dernière fois que j'y suis allée, on était déjà à plus de 2,50€/kg, j'ai peur de m'y rendre à nouveau...
  5. 1 point
    Plus précisément rendez-vous ici. Sur quoi te bases-tu pour estimer que le parc de véhicules fonctionnant au gaz est en chute libre ? Le SP 95 augmente aussi.
  6. 1 point
    Pour compléter la compréhension du sujet du prix du gaz, je me permets de retranscrire ici un échange que j'ai eu avec une personne qui m'a expliqué les différents scénarios qui existent pour fixer son prix en station. Il y en aurait donc trois: contrat à prix fixe. Comme son nom l'indique, le prix restera fixe pendant une certaine durée, normalement quoi qu'il arrive. On peut assez naturellement comprendre que les tarifs ainsi négociés soient plus élevée (une "assurance" en quelque sorte) que les prix du marché à un instant T. Pour des contrats signé avant l'envolée du prix, les tarifs proposés aujourd'hui s'avèrent avantageux. Cela semble un montage assez courant pour les stations portées par les acteurs publics, mais pas seulement apparement. un prix indexé sur l'indice gasoil CNR, dans l'optique de garantir un certain avantage par rapport au diesel, pour un transporteur qui migrerait sa flotte vers du gaz. indice gasoil-CNR: https://www.cnr.fr/espaces/2/indicateurs/26?noContext=1 un prix indexé sur l'indice "PEG mensuel". Grosso-modo ça ressemble ou c'est l'indice qui suit le cours du gaz naturel au plus près. Pour l'instant, on est sur une augmentation de 285% de la moyenne annuelle. Suffit de voir les valeurs.. PEG mensuel: https://www.cnr.fr/espaces/13/indicateurs/88 BONUS: un mélange des scénarios précédents ? Selon comment sont gérés les approvisionnement de chaque opérateur de station, cela peut en partie expliquer les variations. Ce que je ne m'explique pas, c'est pourquoi le BioGNV connait lui aussi une telle variation. Si l'on part du principe que c'est un carburant produit et consommé (relativement) localement (moyennant les jeux d'écriture des garanties d'origines), ce n'est pas un produit qui est censé venir de l'autre bout de la planète, et ne devrait ainsi pas trop subir l'offre et la demande du marché mondial. La seule "explication" que j'imagine, si quelqu'un peut ou non confirmer, serait que le prix d'achat au producteur de biométhane soit indexé sur le prix du gaz fossile, auquel cas, il n'y a pas de secret, il serait alors revendu tout aussi cher en station.
  7. 1 point
    Bonjour tout le monde ! Ci-joint des captures d'écran de mes messages Twitter qui sont restés sans réponse ou dont la réponse était à côté de la plaque. Si ca vous dit vous pouvez vous aussi vous y mettre et en rajouter une couche auprès des destinataires des messages. On n'est pas des vaches à lait non plus pour Engie et Cie. Mais si la situation vous convient, alors ne faites rien.
×